Cyclisme

Découvrez l’entraînement de pré-saison apocalyptique d’Egan Bernal

Bernal

Egan Bernal a révélé les détails de ses récentes séances d'entraînement exténuantes, dont une sortie rapide de sept heures et une vidéo exceptionnelle de lui-même s'entraînant sous une pluie battante, dans laquelle il exhorte ses fans à “se battre pour leurs objectifs”.

Egan Bernal prépare son retour fracassant sur le Tour de France 2023

Après un accident qui a mis sa vie en danger en janvier dernier et une longue bataille pour se remettre de blessures majeures, le Colombien a pour objectif de revenir au meilleur de sa forme la saison prochaine. Sur les images publiées sur ses comptes de médias sociaux, on peut voir le coureur Ineos Grenadiers s'entraîner sous une pluie battante, accompagné de son père, qu'il a récemment décrit comme son “ange gardien”, sur une moto.

” Qui suis-je pour vous dire ça mais… si vous avez un objectif, peu importe les conditions, peu importe votre niveau, battez-vous pour l'atteindre ! “, lance le champion du Tour de France 2019. “Peu importe si ça se passe mal, vous serez à l'aise avec vous-même et c'est le plus important.”

Le message a suscité une réaction positive dans les médias locaux, le journal colombien El Tiempo titrant son article : “Egan Bernal : aucune limite. La terrible tempête qu'il a “battue” à l'entraînement”.

Mardi, Bernal a passé sept heures et 270 kilomètres en selle, une course qui lui a valu le qualificatif d'”apocalypse” qu'il réserve volontiers aux plus éprouvantes de ses sorties d'entraînement. Parti dans un groupe comprenant son coéquipier de l'équipe Ineos Grenadiers, Brandon Rivera, et le vétéran colombien Oscar Sevilla, il a roulé de chez lui, à Zipaquira, à Tunja, puis est revenu en ligne droite.

Il a arrêté le chrono à sept heures et une minute, avec 270,22 kilomètres parcourus à une vitesse moyenne fulgurante de 38,5 km/h, une puissance normalisée de 214 watts et une consommation d'énergie de plus de 1075 cal.

Selon son compte Strava, Bernal a effectué en moyenne plus de 6 000 mètres de dénivelé par semaine au cours des quatre dernières années, et s'est entraîné plus de 21 heures par semaine. Bernal commencera sa saison dans la Vuelta a San Juan le 22 janvier. Il a déjà exprimé le désir de retourner sur le Tour de France l'été prochain.

“Bernal prendra presque certainement le départ de la Vuelta a San Juan, dans la chaleur de l'Argentine, et Ganna sera là aussi”, a déclaré Matteo Tosatto, directeur sportif d'Ineos, à La Gazzetta dello Sport il y a quelques semaines. “Egan a besoin de développer son endurance et de retrouver un certain rythme de course, donc je prévois des courses à étapes courtes de cinq ou six jours pour se reconstruire : comme l'Algarve, la Ruta del Sol, la Valenciana ou le UAE Tour.”

De nombreux coéquipiers de Bernal basés en Europe sont actuellement en stage d'entraînement en Espagne.


Dernières publications

En haut