Formule 1

F1 : accrochage, abandon, colère, pénalité, la course cauchemardesque de Daniel Ricciardo

Accroché par Lance Stroll sur la relance après la première safety car ce dimanche en Chine, Daniel Ricciardo a dû abandonner. Par la suite, en zone presse, l'Australien n'a pas décoléré après la déclaration de Lance Stroll.

Daniel Ricciardo entamera le Grand Prix de Miami avec une pénalité de trois places sur la grille. Histoire de se saper encore plus le moral, l'Australien a écopé d'une pénalité pour avoir doublé sous Safety Car. La conclusion d'une course cauchemardesque qui avait pourtant de manière optimale. Après avoir changé de châssis, Ricciardo voulait relever la tête en Chine. Le week-end débutait bien après avoir mis fin à la série de 4-0 en qualification en faveur de son coéquipier Yuki Tsunoda.

Le pilote Racing Bulls s'est retrouvé dans les points au moment de la Safety Car déployé après la casse moteur de Valtteri Bottas. Mais au moment de la relance, Lance Stroll est venu percuter l'arrière-train de la Racing Bulls. Le Canadien n'a pas vu que devant des pilotes ont ralenti dans l'épingle après la longue ligne droite d'un kilomètre et 400 mètres. Un accrochage qui force Ricciardo à abandonner.

Ricciardo : “Ça me saoule”

À la suite du Grand Prix en zone des interviews, Daniel Ricciardo a découvert la scène et n'a pas caché sa frustration, surtout quand l'Australien a pris connaissance de la radio du Canadien au moment des faits. “Il m'a fait un Break-Check,”déclara Stroll à la radio.

Il faut anticiper sur ces relances et laisser un peu de marge. Il ne faut pas prendre de risques idiots. J'ai vu pas mal de monde ralentir dans l'épingle devant moi et d'un coup, j'ai été percuté violemment par Lance Stroll. Il a soulevé ma voiture. Quand votre course est ruinée par quelqu'un d'autre, c'est dur. Et vous me dites que Stroll explique que c'est ma faute… Je commençais à me calmer, mais là ça commence à m'énerver. J'ai regardé les caméras à bord et il ne regarde même pas vers moi. Il ne regarde pas où il va, il regarde le virage, pas là où il va. Ça me saoule...” explique Ricciardo frustré.

Lance Stroll : “C'est juste un carambolage”

Au tour de Lance Stroll de donner sa version des faits. Le Canadien au micro de Canal + a mis cet accrochage sur le compte des autres. “Ce sont les conséquences d'un empilement. Tout le monde a freiné, moi, j'étais le dernier qui a touché Ricciardo. C'est juste un carambolage. C'est sûr, j'étais énervé, on faisait une bonne course pour faire P8 ou P9, c'est comme ça,” explique-t-il avec son flegme.

Ricciardo victime de 3 places de pénalité

Après la course, les commissaires en ont rajouté une couche avec une pénalité pour l'Australien. Suite à l'accrochage, Ricciardo a doublé Nico Hülkenberg sous saftey Car.

“Ricciardo a admis qu'il avait dépassé Hülkenberg délibérément, mais il a expliqué qu'il pensait pouvoir le faire parce que Hülkenberg l'avait lui-même dépassé sous voiture de sécurité (suite à l'accrochage avec Stroll).”

“Nous notons que Hülkenberg a été autorisé à dépasser Ricciardo au 28e tour en raison de l'article 55.8 (qui stipule qu'il est possible de dépasser ‘si une voiture ralentit en raison d'un problème évident). Nous avons donc imposé une pénalité de 10 secondes. Comme Ricciardo n'a pas pu purger la pénalité en raison de son abandon, nous avons imposé une pénalité de 3 places sur la grille pour la prochaine course à laquelle le pilote participe,” expliquent les commissaires dans leur rapport.

Passionné de sport et des Girondins de Bordeaux. Bercés par les arrêts de Cédric Carrasso, les coups de casque de Wendel et la finesse de Yoann Gourcuff dans un stade Chaban-Delmas en feu ! Fan de la Ligue des talents, sans oublier les coups de volant de Fernando Alonso, les attaques de Thibaut Pinot ou les atémis du général du ring Gunther.

Dernières publications

En haut