F1 – Bilan 2019 : Mercedes, puissance 6

0

Dernière écurie de notre série de bilans, Mercedes est aujourd’hui à l’honneur. L’écurie allemande, qui avait pressé le monde de la F1 pour l’apparition du V6 hybride, raffle en 2019 sa 6è couronne constructeur consécutive, et son 6è titre pilote. Retour sur cette année parfaite pour la firme allemande.

Mercedes AMG F1, la perfection

Avec 739 points marqués lors de l’année 2019, Mercedes a complètement survolé les débats. Forte d’un début de saison remarquable, les autres écuries n’ont eu que des miettes. Avec des doublés plus remarqués les uns que les autres en début d’année, Ferrari et Red Bull se sont rapidement inclinés. Mercedes confirme son potentiel une fois de plus. La firme allemande aime dominer, et le prouve dans tous les compartiments de jeu. Pilotes, stratégie en course, châssis, moteur … Tout est précis, efficace, au contraire de la Scuderia, par exemple.

Après des essais hivernaux un temps soit peu ratés, beaucoup d’observateurs voyaient enfin Ferrari reprendre la main. Il n’en fut rien. Rapidement, Mercedes s’est donné les moyens de revenir, et de s’améliorer. La W10 a très (trop?) rapidement évolué, trop vite pour ses concurrentes. Mercedes, en enchainant 5 doublés de suite, s’éloignait déjà vers les sommets. Malgré des GP ratés, laissés à la concurrence (Allemagne, Brésil), les jeux étaient faits. Hamilton ou Bottas, un pilote Mercedes serait titré.

Hamilton – Bottas, duel inégal

Si le Finlandais aura réussi à laisser planer le suspens quelques courses, Hamilton a rapidement montré qu’il voulait accrocher une nouvelle couronne à son palmarès. Si le Finlandais ressortait vainqueur à Melbourne, il ne restera pas longtemps en tête du Championnat pilotes. À l’arrivée, Hamilton a sur-dominé l’ensemble de ses adversaires. Avec 11 victoires, contre seulement 4 pour son dauphin et coéquipier, la marche était bien trop haute pour le reste de la grille.

Hamilton était donc sacré champion du monde pour la 6è fois de sa carrière, cette fois-ci lors du GP des Amériques. Jamais il n’aura paru faiblir tout au long de l’année. Souvent, il est monté au créneau pour améliorer les choses, pour toujours plus de perfection. Le pilote, qu’on l’aime ou qu’on le déteste, force le respect. Il dépasse Fangio, et n’est plus qu’à un titre de la légende Schumacher. Dès 2020 ?

Mercedes, qui visera cette année un 7è titre de suite, entend bien écraser une nouvelle fois la concurrence. Dans une discipline qui va changer du tout au tout en 2021, le timing va être serré. Les cartes, qui seront complètement rebattues dans un an, promet une dernière année sous la réglementation actuelle coriace. Alors, Mercedes sortira-t-elle encore gagnante ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here