F1 – Bilan 2019 – Red Bull, Honda donne des ailes !

0

L’heure du bilan a sonné en Formule 1 ! Après un focus sur McLaren il y a quelques jours,  la rédaction WeSportFR se penche sur la saison de l’écurie autrichienne Red Bull. Moteur performant, intersaison mouvementé et avis de la rédaction. Voici le bilan de Red Bull version 2019 !

Saison réussie malgré le cas Gasly

Le changement de moteur pour la saison 2019, avec un passage chez Honda, laissait Red Bull dans l’incertitude avant de débuter la saison le 31 mars en Australie. Huit mois et 21 grands prix plus tard, les doutes ont bel et bien été levés avec un moteur performant et très compétitif. Auteur d’une bonne saison, l’écurie autrichienne a concurrencé les deux Ferrari à chaque grand prix. Au nombre de victoires, Red Bull tient même tête à l’écurie italienne avec trois succès acquis par un seul et même pilote, Max Verstappen. L’intersaison mouvementée, avec un changement de pilotes (Pierre Gasly rétrogradé chez Toro Rosso et arrivée d’Alxander Albon), n’a pas empêché le nouveau tandem Albon-Verstappen de performer en fin de saison. Nous irons même jusqu’à dire que la deuxième partie de saison a été de meilleure qualité avec une ambiance saine et détendue.

En revanche, si l’on doit retenir un point négatif de cette saison 2019, c’est bien le cas Gasly. Laissé de côté à cause d’une politique où tous les projecteurs sont jetés sur Max Verstappen, le Français n’a jamais réussi à s’imposer et à se mettre au niveau. Le pire dans cette histoire, c’est que l’arrivée d’Albon, conjuguée à la rétrogradation de Gasly chez Toro Rosso, a presque donné raison à Red Bull.

Verstappen prend date, Albon confirmé

Max Verstappen, troisième, 278 points : le Néerlandais a évidemment été le leader de l’écurie autrichienne avec dix-sept top 5 sur 21 courses. Victorieux pour la première fois en 2019 sur le grand prix d’Autriche, Verstappen a récidivé deux courses plus tard en Allemagne. Un petit passage à vide après l’intersaison ne l’a pas empêché de remporter une troisième course sur le circuit du Brésil. Au final, le pilote de 22 ans s’est hissé sur le podium du championnat du monde des pilotes pour la première fois de sa carrière, derrière les deux intouchables Mercedes, mais devant les Ferrari. Preuve de la très bonne saison, le bail entre le Néerlandais et l’écurie autrichienne qui devait se terminer en fin d’année 2019 a été renouvelé jusqu’en 2023.

Alexander Albon, huitième, 92 points : il a pris le volant de la monoplace Red Bull au grand prix de Hongrie, avec 16 points sur les douze premières courses. Le Thaïlandais s’est mis au niveau dès le grand prix de Spa, en Belgique, en prenant une superbe une cinquième place. Derrière, le pilote de 23 ans a enchainé les bons résultats et a notamment une quatrième place sur le circuit du Japon, son meilleur résultat en carrière. Au final,  pour sa première saison en Formule 1, Albon a terminé la saison avec 92 points et une huitième place au classement des pilotes. Assez pour poursuivre l’aventure avec l’écurie autrichienne en 2020 !

Les avis de la rédaction

Jérémy Reis : « Avec le passage chez Honda côté moteur, on s’attendait à une saison galère chez Red Bull. Au final, c’est plutôt une saison réussie. Avec en prime un Verstappen qui se met de plus en plus dans la peau d’un concurrent à Hamilton pour le titre. Par contre on peut critiquer la politique du board autrichien, du « tout pour Max », qui a coûté cher pour Pierre Gasly. Mais au final Albon fait un tout aussi bon travail (voir même mieux) sans se plaindre… »

Wilson Santos : « On a vu deux Red Bull cette saison. En première partie, la gestion de Gasly pose évidemment problème. Se servir d’un jeune pilote dans le but d’améliorer la voiture de son équipier est un message relativement négatif envoyé à tous les autres jeunes pilotes. Malgré cela, on a vu un Verstappen performant et bien entouré contrairement aux saisons précédentes. La deuxième partie de saison, avec Alexander Albon, a été bien meilleure. On a senti une meilleure entente dans l’équipe, Verstappen a réalisé quelques beaux exploits comme au Brésil, et sa prolongation vient stabiliser le travail de développement pour Red Bull. Une bonne saison qui ne s’annonçait pas à ce niveau. La saison prochaine promet une meilleure stabilité et un Verstappen qui peut peut-être se battre pour le titre. »

Après une saison 2019 plutôt réussie malgré le couac Gasly, Red Bull et Max Verstappen sont désormais tournés vers 2020. L’écurie autrichienne viendra-t-elle perturber le règne des Mercedes, tout simplement trop fortes depuis 2014 ?

SOURCE PHOTO : F1 & coffee

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here