Formule 1

F1 : la bonne nouvelle pour Charles Leclerc (Ferrari) avant Monaco

Ce week-end la F1 se rend du côté de Monaco pour le Grand Prix glamour de la saison. Certains pilotes auront à cœur de se rendre en principauté. C'est le cas de Charles Leclerc qui sera à domicile pour l'occasion.

Depuis 2 saisons, Charles Leclerc a enfin mis un terme à une malédiction qui lui collait aux pieds, celle de terminer le Grand Prix de Monaco. Avec une 4ᵉ place en 2022 et une 6ᵉ place en 2023, le local de l'étape rêve toujours d'un podium ou encore d'une victoire en Principauté sur le tracé le plus technique de l'année. Depuis le début de saison, le pilote Ferrari se fait plus discret en piste, mais garde une régularité impressionnante.

Charles Leclerc toujours dans les clous de la Scuderia

Avec la concurrence de Carlos Sainz depuis 2021 et l'arrivée de Lewis Hamilton l'an prochain, le protégé de Ferrari doit se montrer comme étant le patron de l'écurie italienne. Depuis le début de saison, le pilote monégasque montre une certaine régularité en course, mais semble manqué de coup d'éclat en qualification.

Depuis le début de saison, Leclerc n'a jamais fini au-delà de la 4ᵉ place en course. Une régularité dans la performance qui lui permet d'accrocher la 2ᵉ place du classement pilote à 58 unités de Max Verstappen.

Cependant, cette régularité laisse une période de disette importante. La dernière victoire de Leclerc en Formule 1 date du grand Prix d'Autriche 2022. Interrogé sur le sujet par le journal l'Équipe, le Monégasque ne se dit pas préoccupé par cette période sans victoire :

“Ce n'est pas une fixation. Je n'y pense pas tous les jours. Et il ne faut pas que ça devienne une idée fixe. Je fais mon boulot du mieux que je peux. Même à Las Vegas, où je fais tout parfaitement, il y a un manque de réussite. C'est comme ça ! C'est le sport auto. Je suis persuadé que si on fait tous de notre mieux, que ce soit le travail à l'usine, la préparation à la piste, moi au volant, la victoire arrivera. La première, c'est toujours quelque chose de spécial parce qu'on se prouve à soi-même qu'on peut le faire. Maintenant, c'est une question de le répéter, chose qu'on n'a pas faite depuis deux ans et qu'il faut refaire le plus rapidement possible.”

F1 : Leclerc et le défi Monaco

Ce week-end, le pilote Ferrari peut rêver d'un premier podium en Principauté. Avec une SF-24 à l'aise en course, Leclerc devra se battre avec les McLaren et son coéquipier pour une place sur la boîte.

Max Verstappen semble au-dessus du lot, mais le Néerlandais n'est pas intouchable cette saison. Alors que de la pluie est annoncée le samedi pour les qualifications le génie de Leclerc pourrait changer la hiérarchie sur la grille de départ.

“Je rajouterais qu'à Monaco, il existe quand même le challenge de la piste en soi, qui est sûrement la piste la plus compliquée de l'année. Donc un circuit en ville comme Monaco, plus toute la tension, plus le fait que ce soit mon Grand Prix à domicile, cela fait que Monaco est peut-être encore un cran au-dessus en termes d'énergie, mais maintenant ça se joue d'un rien pour Imola et Monza,” explique le pilote Ferrari au journal l'Équipe sur le tracé de Monaco.

Passionné de sport et des Girondins de Bordeaux. Bercés par les arrêts de Cédric Carrasso, les coups de casque de Wendel et la finesse de Yoann Gourcuff dans un stade Chaban-Delmas en feu ! Fan de la Ligue des talents, sans oublier les coups de volant de Fernando Alonso, les attaques de Thibaut Pinot ou les atémis du général du ring Gunther.

Dernières publications

En haut