Formule 1

Ford de retour en F1 avec Red Bull ! Quelles conséquences pour le championnat ?

Red Bull a l'habitude de provoquer des remous depuis son arrivée en F1 il y a près de vingt ans. Et ils se sont montrés à la hauteur de cette réputation vendredi, non seulement en lançant leur saison de 2023 à New York, mais aussi en annonçant qu'ils avaient conclu un accord pour ramener Ford en F1.

Ford revient en Formule 1 !

Situé sur les rives de la puissante rivière Hudson, le Classic Car Club abrite un ensemble de moteurs de luxe que le public peut venir voir et que ses membres peuvent conduire. Mais vendredi, il a fait le vide pour accueillir une annonce importante qui aura d'énormes ramifications pour les champions du monde en titre Red Bull et la Formule 1.

Lorsque Honda a décidé de quitter la F1, Red Bull s'est retrouvé sans contrat de motorisation. Bien qu'ils aient finalement conclu un accord à court terme pour obtenir le soutien technique du constructeur japonais, ils voulaient être maîtres de leur destin.

Ainsi, le regretté Dietrich Mateschitz, propriétaire de la formidable marque de boissons énergisantes, a fait un énorme chèque pour construire leur propre division de groupe motopropulseur en interne. C'est une entreprise colossale, mais dans le plus pur style Red Bull, ils ont tout mis en œuvre. Ils ont recruté les meilleurs, y compris un grand nombre d'employés de moteurs Mercedes, et ils comptent aujourd'hui environ 500 personnes, toutes concentrées sur la création d'une unité de puissance pour le moment où les nouvelles réglementations – qui mettent fortement l'accent sur l'utilisation de l'énergie électrique – entreront en vigueur en 2026.

Audi a choisi de construire une unité de puissance selon les nouvelles spécifications et de faire de l'équipe Alfa Romeo dirigée par Sauber son équipe d'usine à partir de 2026. Porsche souhaite également en construire une et a même failli s'associer à Red Bull.

Mais quand cet accord est tombé à l'eau, Ford est entré en scène. Le patron de Red Bull, Christian Horner, conscient que l'unité de puissance de son équipe constitue une opportunité d'investissement intéressante, a dit que les discussions ont commencé au Brésil.

Elles se sont accélérées rapidement et il a dit qu'il était facile de se mettre d'accord avec le géant américain de l'automobile. Les changements apportés aux réglementations sur les unités de puissance pour 2026 signifient des unités plus efficaces, fonctionnant avec des carburants durables et dotées d'un moteur électrique de 350 kW, soit trois fois la puissance électrique générée par les moteurs hybrides actuels.

C'est ici, avec la technologie des batteries, que Ford peut apporter son aide. L'entreprise américaine investit la somme impressionnante de 50 milliards de dollars dans le développement et l'électrification des véhicules électriques. Le fait que Red Bull puisse en profiter est significatif. Horner a également parlé de synergies supplémentaires et de partage d'informations dans le domaine de la R&D (recherche et développement).

Red Bull continue son expansion aux États-Unis

Alors que Red Bull continue de promouvoir sa marque aux États-Unis, le fait de s'associer à Ford leur permettra, comme le dit Horner, de “pénétrer encore plus” sur ce marché, tout en bénéficiant des avantages financiers qui vont de pair avec une grande puissance automobile. Cet accord est tout à fait logique pour Ford également. Ford a toujours envisagé un retour en F1, mais ce n'est que lorsque la F1 a dévoilé sa nouvelle réglementation des moteurs pour 2026 qu'elle a sérieusement envisagé un retour pour la première fois en près de deux décennies.

Lors du lancement, Mark Rushbrook, directeur mondial de Ford Performance Motorsports, a déclaré qu'ils n'étaient pas vraiment intéressés par un retour complet de l'équipe d'usine, mais plutôt en tant que fournisseur d'unités de puissance. Ford a approché certaines équipes de F1 pour discuter de partenariats potentiels – et a reçu des demandes de renseignements de la part de nouveaux arrivants potentiels, mais “aucune d'entre elles ne semblait convenir”. Puis Red Bull est devenu une option et soudainement les étoiles se sont alignées.

Un intérêt majeur pour Ford

Non seulement Red Bull a déjà investi massivement dans une unité de puissance – ce qui évitera à Ford de partir de zéro et de mettre en place une toute nouvelle opération à grands frais – mais c'est aussi l'équipe dominante en F1 à l'heure actuelle, avec les ressources et la capacité de se battre en tête pendant des années, ce qui signifie que Ford peut atteindre son objectif de se battre pour les victoires dès maintenant.

Ford est en forme en F1. En fait, ils sont le troisième constructeur de moteurs de F1 le plus performant de tous les temps. Leur unité de puissance Ford-Cosworth DFV a été la plus réussie de l'histoire de la F1, apportant des victoires à des équipes comme Lotus, Tyrrell, McLaren et Williams, tandis que Michael Schumacher a remporté son premier championnat dans une Benetton à moteur Ford.

Bien que leur dernière incursion en F1 – avec Jaguar Racing – ait été moins réussie, il y a quelque chose de poétique à ce que leur retour – près de deux décennies plus tard – se fasse avec l'équipe à laquelle ils ont été vendus lors de leur départ. Comme ses rivaux Audi, qui rejoindront également la nouvelle réglementation en 2026, ils ont trois ans pour se préparer au lancement. D'ici là, Red Bull continuera à travailler avec Honda, avec qui elle est redevenue championne du monde, et se concentrera sur la défense des championnats des pilotes et des constructeurs.

Ce ne sera pas une tâche facile. L'équipe dispose du moins de temps de test en soufflerie et en CFD de toutes les équipes, grâce à son succès en 2022 – mais cette allocation est encore réduite en raison d'une pénalité pour dépassement du plafond budgétaire.

Mercedes a terminé la saison en force et devrait être plus menaçante en 2023, tandis que Ferrari a été son plus proche rival pendant la première moitié de la saison dernière et est optimiste quant à ses chances cette année, surtout si l'on considère que son unité de puissance devrait être la plus puissante de toutes. Cela signifie que Red Bull ne devrait pas avoir autant de chance, après avoir remporté 15 des 22 courses de l'année dernière. Mais ils ont l'élan et l'un des meilleurs pilotes de cette génération, Max Verstappen, et la confiance est au beau fixe. Avec la stratégie à moyen et long terme maintenant confirmée, ainsi qu'avec l'arrivée imminente de Ford, ils resteront un groupe formidable qui sera très difficile à battre.

Coordinateur We Sport FR - Passionné de cyclisme - #TeamPogi

Dernières publications

En haut