6 Nations

France – Écosse : le jour de gloire ?

Opposés à l’Ecosse ce soir au Stade de France, les Bleus ont l’occasion de remporter le Tournoi des Six Nations pour la première fois depuis 2010.

Ce vendredi 26 mars a le parfum des grandes journées de sport, des rendez-vous d’un pays avec son histoire, des soirées magiques qui forgent les palmarès et marquent les générations. Ce vendredi 26 mars a le parfum de l’excitation et de l’impatience, de la ferveur qui accompagne désormais ce XV de France et des émotions qu’il offre à ses supporters à chacune de ses sorties. Ce vendredi 26 mars a le parfum d’une finale, et on aimerait tant que le Stade de France soit plein, ce soir, pour pousser les Bleus vers l’exploit. Mais la crise sanitaire ne faiblit pas alors tant pis, c’est devant notre télévision que nous encouragerons les coéquipiers de Charles Ollivon dans leur quête du trophée, au bout du chemin qu’ils tracent depuis maintenant un peu plus d’un an.

Jean-Baptiste Gros, Damian Penaud et Charles Ollivon. (© Icon Sport)

L’histoire de ces Bleus a commencé à s’écrire l’année dernière, lors du Tournoi 2020, et ne cesse depuis de s’enrichir, chapitre après chapitre, victoire après victoire, sans que l’on sache vraiment où elle s’arrêtera. En un peu plus d’un an, le XV de France a battu tous ses rivaux européens, atteint le troisième rang du classement mondial, dépoussiéré ses livres d’histoire et collectionné les essais, tous plus somptueux les uns que les autres. Il a réveillé la passion et l’amour de tout un pays, conquis par cette équipe aussi talentueuse que sympathique, et fait renaître un engouement national autour du rugby.

Il a déçu, aussi, il y a quelques semaines, lorsqu’il a laissé des cas de Covid venir polluer son aventure et assombrir un ciel jusqu’ici parfaitement dégagé. Les plus pessimistes ont alors craint que l’épisode de la bulle sanitaire vienne gâcher tout le travail accompli depuis des mois et, jusqu’à la 77e minute du match face au Pays de Galles, les faits ont semblé leur donner raison. Mais cette génération n’est décidément pas comme les autres et après leur défaite cruelle en Angleterre, les Bleus ont cette fois renversé les Gallois dans une fin de match extraordinaire, où l’incroyable essai de Brice Dulin est aussitôt entré au panthéon des instants de bonheur du sport français.

Ces Bleus ne sont jamais aussi forts qu'au moment de soulever des montagnes

Cette folle remontée a préservé les chances tricolores de remporter le Tournoi et le contrat face à l’Ecosse est finalement assez simple. Les hommes de Fabien Galthié doivent s’imposer avec le bonus offensif et un écart d’au moins 21 points, même s’ils pourront se contenter de 20 longueurs s’ils inscrivent plus de cinq essais. Mercredi, la composition a apporté son lot d'enseignements. Swan Rebbadj débutera en deuxième ligne avec Bernard Le Roux, Anthony Jelonch a été préféré à Dylan Cretin en troisième ligne tandis qu’Arthur Vincent s'est invité au centre, décalant Gaël Fickou à l’aile et reléguant Teddy Thomas sur le banc.

Les Bleus se congratulent après la victoire face au Pays de Galles. (© Anne-Christine Poujoulat/AFP)

Quels que soient les hommes, la tâche s'annonce de toute façon difficile face à des Écossais qui réalisent un Tournoi séduisant. Ces Bleus ont heureusement prouvé qu’ils n’étaient jamais aussi forts qu’au moment de soulever des montagnes, alors ils ont gagné le droit de rêver, et nous avec eux. Deuxième du Tournoi et finaliste de l’Autumn Nations Cup en 2020, le XV de France a désormais faim de titres. Quand on vous dit que ce vendredi 26 mars a un parfum particulier…

Crédit photo en une : Franck Fife/AFP

Authors

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début