France – Nouvelle-Zélande, déclic ou grosse claque ?

0
Ligue 1

Samedi soir (20h45), le XV de France va retrouver le Stade de France qu’il avait quitté le 18 mars dernier au terme d’un match (et d’une fin de match surtout) épique face au Pays de Galles dans le cadre du Tournoi des VI Nations. Une rencontre remportée par nos Bleus 20 à 18 après 98 minutes de jeu ! Un match qui a permis aux tricolores de sauver les meubles en terminant troisième du Tournoi, derrière l’Angleterre (1ère), à égalité de points avec l’Irlande (2e) et l’Ecosse (4e).

Depuis, le XV de France a disputé trois matchs en Afrique du Sud en juin. Trois lourdes défaites qui n’ont pas rassuré sur le niveau de l’équipe.

Des absences à foison

Et ce n’est pas l’absence ce samedi d’éléments importants qui sera de nature à rassurer même les plus positifs des supporters. Sont en effet blessés Gaël Fickou, Camille Lopez, Rémi Lamerat, Félix Lambey, Fulgence Ouedraogo, Yacouba Camara, Bernard Le Roux … Quant à Virimi Vakatawa, il est lui suspendu après son carton rouge reçu contre Bordeaux.

9056455lpw-9056922-article-rugby-na-rsa-france-afrique-jpg_4363880_660x281.jpg

De fait, Guy Novès a été contraint de faire appel à de nombreux jeunes, inexpérimentés au niveau international, certes prometteurs mais qui peuvent paraître encore tendres pour jouer un match aussi difficile face aux Blacks. On suivra cependant avec beaucoup d’attention la paire Dupont – Belleau ou encore le parisien Paul Gabrillagues, meilleur plaqueur du Top 14 cette saison avec 111 plaquages réussis (99 % de réussite).

Une préparation qui plus est gâchée par la mauvaise ambiance qui semble régner à la tête de l’équipe de France, notamment des divergences de point de vue entre le Président de la Fédération Française de Rugby Bernard Laporte d’un côté et le sélectionneur Guy Novès de l’autre, au sujet, entre autre, de l’accessibilité du XV tricolore au public et aux médias. Un sélectionneur qui n’a par ailleurs pas encore totalement convaincu depuis qu’il a pris les rennes de l’équipe.

Des Blacks sans pitié face aux Bleus

En face, la Nouvelle-Zélande se présentera avec des joueurs expérimentés et sans complexes. Des néo-zélandais sans pitié quand il s’agit d’affronter la France : ils restent en effet sur dix victoires d’affilée dont deux lors des deux dernières Coupe du Monde (en finale en 2011 et une cinglante défaite 62 à 13 en quart de finale en 2015 à Cardiff). Il faut ainsi remonter au 13 juin 2009 pour trouver trace d’une victoire française (27-22 à Dunedin).

capture_1-2999619.png

Alors samedi le XV tricolore trouvera-t-il enfin le chemin du succès ou se prendra-t-il une énième claque face aux champions du Monde en titre ?

Les XV :

France : Poirot, Guirado, Slimani, Gabrillagues, Vahaamahina, Cancoriet, Gourdon, Picamoles, Dupont, Belleau, Thomas, Bastareaud, Doumeyrou, Huget, Ducuing

Nouvelle-Zélande : Mc Kenzie, Naholo, Crotty, Williams, Ioane, Barrett, Smith, Cane, Read, Fifita, Whitelock, Romano, Laulala, Coles, Hames

L’arbitre de la rencontre sera Monsieur Angus Gardner (Australie). Il avait notamment dirigé le match Angleterre – France, le 04 février 2017, dans le cadre du Tournoi des VI Nations.

Y’a pas que France – Nouvelle-Zélande ce week-end

Pas de Top 14 ce week-end mais toute une série de test-matchs en Europe, essentiellement samedi, avec :

15h Italie – Fidji
15h30 Ecosse – Samoa
16h Angleterre – Argentine
18h15 Pays de Galles – Australie
18h30 Irlande – Afrique du Sud

Un week-end international qui aura démarré vendredi soir avec les Barbarians Français, officiellement devenus la deuxième sélection française, qui recevront une équipe « Maori All-Blacks ». Une équipe des Barbarians composée de joueurs tels que Rougerie, Couilloud, Flanquart ou Taofifenua.

Frédéric Laniak

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here