Cyclisme

Giro – 17e étape : Bernal plie mais ne rompt pas

Début de la dernière semaine de ce Giro 2021 ce mercredi avec une étape de haute montagne au programme aujourd'hui avec deux très belles ascensions à franchir pour les coureurs dans les trente derniers kilomètres. Après un début d'étape assez calme, le leader du classement général, Egan Bernal a semblé montré ses premières limites sur ce Tour d'Italie en concédant un temps précieux sur le grand gagnant du jour, le Britannique Simon Yates.

Dan Martin une nouvelle fois intraitable au sommet

Déjà vainqueur d'étape à plusieurs reprises sur des grands tours et notamment sur le Tour de France, l'Irlandais Dan Martin a une nouvelle fois éclaboussé le groupe des échappées de son talent et de sa puissance dans la dernière ascension de la journée. Un peu plus de 10 km avant la ligne d'arrivée, le coureur de l'équipe Israël Start-Up Nation s'est montré plus fort que ses compagnons d'échappée pour prendre le large et glaner une avance qui a plafonné à près d'une minute et trente secondes dans la montée finale.

Sur ce vrai mur que Romain Bardet avait érigé en ”arrivée la plus compliquée de ce Giro”, les favoris ont tous failli à leur objectif de reprendre l'Irlandais pour s'adjuger un succès de prestige et ainsi faire le ”Grand Chelem” avec au moins une victoire remportée sur chacun des grands tours.

Egan Bernal craque mais conserve sa tunique

Alors qu'il semblait au chaud dans le peloton des favoris, Egan Bernal a montré ses limites face aux assauts répétés de ses adversaires et malheureux de son coéquipier Martínez qui, à trois kilomètres du sommet, lâche quelques secondes son équipier. Simon Yates profite de l'occasion pour s'échapper, accompagné par le Portugais Almeida qui ira même jusqu'à décrocher son compagnon de chasse dans les derniers hectomètres de la course.

Au chronomètre, la très mauvaise opération est pour le Colombien Egan Bernal qui concède 52 secondes à Simon Yates pour la lutte pour la victoire finale. Une lutte qui est désormais illusoire pour de nombreux coureurs qui ont totalement flanché dans cette montée finale parmi lesquels l'Italien Ciccone, le Russe Vlasov ou encore le Britannique Carthy.

Les prochaines étapes s'annoncent longues si Egan Bernal commence à montrer des signes de faiblesse dès le début de cette troisième semaine. Un troisième volet du triptyque transalpin qui pourrait laisser présager beaucoup de rebondissements pour la suite de la course. Le tout est à suivre dès demain 14h pour une 18e étape qui s'annonce beaucoup plus calme que celle de ce mercredi.

Crédit image en une : AFP
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

To Top