Moto GP

GP des Amériques 2024 de MotoGP : l’incompréhension de Fabio Quartararo (Yamaha), 17e lors de la séance d’essais qualificatifs

Encore très loin des motos européennes, Fabio Quartararo a terminé seulement à la 17e place lors des essais qualificatifs du GP des Amériques 2024 de MotoGP ce vendredi. Comme son compatriote Johann Zarco (LCR Honda, 19e), le Niçois devra passer par les repêchages pour accéder à la Q2. Incompréhensible pour lui. 

Les semaines se suivent et se ressemblent pour Fabio Quartararo (Yamaha). Quelques jours après avoir prolongé son contrat avec l’équipe japonaise, l’Azuréen a encore pu constater les limites actuelles de sa moto lors des essais qualificatifs du GP des Amériques 2024 de MotoGP. Seulement 17e à la conclusion de cette journée, très loin derrière Jorge Martin (Pramac), particulièrement en forme à Austin (Texas), il devra passer par les repêchages pour accéder à la Q2. Tout comme son compatriote Johann Zarco (LCR Honda, 19e à +1”617).

Fabio Quartararo (Yamaha) déçu de son chrono lors des essais qualificatifs du GP des Amériques 2024 de MotoGP

En zone mixte, Quartararo n’a pas caché sa déception de ne pas avoir exploité tout le potentiel de sa moto sur un circuit pourtant taillé pour elle. « C'est plus difficile que ce qu'on attendait » a-t-il concédé auprès de nos confrères de Motorsport. « On a essayé beaucoup de choses pour essayer de trouver plus de turning depuis [vendredi] matin mais on ne les a pas vraiment trouvées. Je m'attendais à ce que le chrono soit un peu meilleur et à ne pas être si loin. On verra demain, j'espère que l'on pourra trouver de petites choses pour améliorer ces sensations. » 

« On ne sait pas pourquoi on n'est pas plus rapides que l'an dernier »

Le champion du monde de MotoGP 2021 a également fait part de son incompréhension concernant les difficultés en courbe de sa Yamaha. Pourtant, l’écurie nippone a progressé au niveau de l'aérodynamisme depuis l’an passé. « On ne sait pas pourquoi on n'est pas plus rapides que l'an dernier, c'est le plus important parce qu'on a amélioré l'aéro avec de nouvelles pièces, mais en arrivant dans le virage, il y a un moment où on a moins d'angle, on tourne moins, donc on a fait deux pas en avant et on est revenus au même niveau. »

Passé par WebGirondins, Daily Sports, beIN Sports et Quinze Mondial, je suis actuellement en poste à Daily Mercato et We Sport. Mes passions ? Le football hyper défensif de Diego Simeone, la Ligue des talents et voir Roman Reigns en action. Ma philosophie ? Progresser chaque jour un peu plus et vous apporter l'information la plus complète sur chacun de mes articles.

Dernières publications

En haut