Formule 1

“Il est temps de moins parler” Fernando Alonso s’attend au pire en Autriche avec Aston Martin

En difficulté avec une 12ᵉ place à Barcelone, Fernando Alonso est lucide sur le constat dressé envers son écurie Aston Martin. Le double champion du monde s'attend aux mêmes difficultés cette semaine en Autriche sur le Red Bull Ring.

La F1 s'est lancée dans un triple header depuis le week-end à Barcelone dimanche dernier. Après une course catalane remportée par Max Verstappen, la catégorie reine se rend sur le Red Bull Ring en Autriche avant de partir pour Silverstone, le mythique circuit anglais.

De son côté Aston Martin a vécu une passe compliquée du côté de l'Espagne avec 0 point marqué. Après avoir exploité les conditions changeantes du Canada, les Verts sont rentrés dans le rang sur le circuit espagnol. Le local de l'étape, Fernando Alonso n'a pas masqué sa frustration à l'issue des qualifications, mais surtout de la course. 12ᵉ et hors des points, le taureau des Asturies n'a jamais été dans le rythme ce week-end.

Alonso : je pense que ça va être compliqué là aussi, car il y aura des caractéristiques similaires à Barcelone

À l'issue du Grand Prix, le taureau des Asturies semblait légèrement désemparé en vue du Grand Prix d'Autriche ce week-end. Avant de dresser un bilan de sa course, l'Espagnol a fait part de sa déception.

“Je suis un peu déçu parce que nous n'avons pas marqué de point. Nous méritons de ne pas marquer de point parce que nous n'avons pas eu le rythme tout au long du week-end. En course, c'était extrêmement difficile. Quand on glisse autant dans les virages, on détruit aussi les pneus. Il y a donc deux problèmes : vous n'avez pas le rythme et vous avez beaucoup de dégradation. Dans l'ensemble, la course a été très longue pour nous. Nous devons nous améliorer,” explique-t-il avant d'ajouter.

“C'est frustrant, mais on ne peut rien faire pour le moment, alors on commence à penser à l'Autriche dès le drapeau à damier, et à ce que l'on peut faire différemment”, continue ce dernier. Mais je pense que ça va être compliqué là aussi, car il y aura des caractéristiques similaires à Barcelone, avec des longs virages. Le week-end sera encore difficile, comme à Silverstone, sans doute. Nous ne devons pas être trop frustrés. Il est temps de travailler plus dur, de parler moins et de performer plus. C'est ce que nous voulons faire.”

Aston Martin attend sa soufflerie en automne

Depuis plusieurs années l'écurie de Lawrence Stroll investit massivement en Formule 1. En automne prochain, les Verts devront pouvoir bénéficier de leur nouvelle soufflerie dans leur nouvelle usine. Une avancée majeure dans le projet d'Aston qui espère faire partie des candidats au titre dès 2026. L'écurie britannique tente toujours d'attirer Adrian Newey dans leur escarcelle. L'ancien ingénieur de chez Red Bull aurait visité les installations de l'écurie britannique, il y a peu.

Passionné de sport et des Girondins de Bordeaux. Bercés par les arrêts de Cédric Carrasso, les coups de casque de Wendel et la finesse de Yoann Gourcuff dans un stade Chaban-Delmas en feu ! Fan de la Ligue des talents, sans oublier les coups de volant de Fernando Alonso, les attaques de Thibaut Pinot ou les atémis du général du ring Gunther.

Dernières publications

En haut