Cyclisme

Jayco-Alula entame une nouvelle page de son histoire Tour Down Under

Jayco Alula 2023

L'équipe Jayco-Alula a tenu sa présentation d'équipe à Adélaïde à la veille du Tour Down Under, mettant en avant ses racines et son ADN australiens et indiquant son intention de démarrer l'année 2023 fort à la maison.

Jayco-Alula faisait partie de la demi-douzaine d'équipes prises dans la bataille pour éviter la relégation du WorldTour en 2022 et ne veut pas se retrouver dans une position similaire à l'avenir. Le propriétaire de l'équipe, Gerry Ryan, a promis de financer l'équipe pour trois années supplémentaires, sa marque de camping-cars Jayco remplaçant sa société BikeExchange comme sponsor principal pour la 12e saison de l'équipe au plus haut niveau.

La destination touristique saoudienne AlUla est devenue le deuxième sponsor titre pour partager la charge financière, tandis que Giant est le principal sponsor moto pour une deuxième année.  “Nous avons peut-être l'équipe la plus forte que nous ayons eue depuis trois ou quatre ans”, a déclaré Ryan lors de la présentation de l'équipe.

“Une équipe, c'est avant tout une question de personnes. Si vous vous entourez des bonnes personnes, qui ont la passion de ce qu'elles font, le succès viendra. Il est toujours difficile de gagner, alors nous devons chérir chaque victoire, petite ou grande, dans l'équipe masculine et féminine. Elles sont toutes importantes”.

Le sponsoring supplémentaire a permis à l'équipe de renforcer ses coureurs et son personnel pour 2023, avec Matt White, directeur sportif de longue date, qui devient responsable des performances des équipes masculine et féminine. Michael Matthews et Simon Yates ont prolongé leurs contrats en 2022 et sont à nouveau les leaders naturels de l'équipe en 2023.

Matthews a confirmé ses capacités en remportant une étape du Tour de France et en passant tout près à plusieurs autres occasions. Il mènera à nouveau Jayco-AlUla dans les classiques et les sprints, tandis que Yates retournera au Tour de France, peut-être en visant le classement général et certainement des étapes. Dylan Groenwegen reste le sprinter principal de l'équipe, ce qui garantit pratiquement une série de victoires.

Un effectif renouvelé pour 2023

Jayco-AlUla a changé un tiers de son effectif pour 2023, utilisant les fonds confirmés pour reconstruire pour l'avenir. Dix coureurs sont partis et dix nouveaux coureurs sont arrivés. Sept Australiens sont partis, dont le sprinter Kaden Groves, Damien Howson et Alex Edmondson. Le sprinter de 22 ans Blake Quick, Chris Harper de Jumbo-Visma et Rudy Porter sont les nouveaux arrivants australiens. L'équipe est plus internationale, mais elle parle toujours avec l'accent australien et court toujours avec l'arrogance australienne.

Eddie Dunbar a été une signature clé d'Ineos Grenadiers et mènera probablement Jayco-AlUla au Giro d'Italia et dans certaines courses à étapes d'une semaine. Le champion national italien Filippo Zana a également un potentiel considérable pour les courses par étapes, tandis que les vétérans Alessandro De Marchi, Lukas Pöstlberger et Zdenek Stybar apportent expérience et qualité à l'équipe.

Le manager de l'équipe, Brent Copeland, fait preuve d'un optimisme prudent pour 2023 après le succès de l'équipe en 2022. “Nous avons beaucoup d'objectifs pour 2023. Nous avons connu un succès en 2022 avec 22 victoires et des victoires d'étape dans les trois Grands Tours. Peu d'équipes réalisent cela de nos jours”, a souligné Copeland.

” Nous avons le roster pour réaliser à nouveau une saison réussie. Une victoire dans les Classiques serait spéciale et nous serions heureux avec d'autres victoires d'étape dans les Grands Tours et un bilan similaire de 22 victoires.”

Viser une victoire à domicile au Tour Down Under

Le Tour Down Under est toujours un événement majeur pour Jayco-AlUla. C'est leur course “maison” du WorldTour et elle est importante pour Gerry Ryan, les sponsors et le moral de l'équipe en début de saison. Une récolte de points UCI permettrait également à l'équipe de se hisser immédiatement dans la nouvelle course à points du WorldTour. Tout le monde dans l'équipe est heureux que le Tour Down Under soit de retour après une absence forcée de deux ans de COVID-19.

C'est pourquoi Matthews est de retour au Tour Down Under après une décennie d'absence, se concentrant sur la préparation des Classiques de printemps, et pourquoi Simon Yates est arrivé en Australie dix jours avant la course pour se préparer dans les Adelaide Hills.

L'équipe évite soigneusement d'ajouter une pression supplémentaire sur leurs épaules, mais tous deux sont largement attendus comme des prétendants au classement général. Matthews pourrait même remporter le contre-la-montre du prologue mardi, tandis que Yates a la capacité de grimper pour être présent si la course devient sélective dans les Adelaide Hills et surtout sur l'étape finale décisive vers Mount Lofty, qui compte plus de 3000 mètres de dénivelé en seulement 112 km de course.

Leur propre faiblesse pourrait être les températures élevées attendues pour les premières étapes, mais la chaleur créera également une course plus calme et plus contrôlée pour tout le monde.

“C'est un honneur de revenir après de nombreuses années d'absence et je veux dire, faire mon truc à l'étranger puis revenir et encore recevoir un énorme soutien sur le bord des routes de la part des fans australiens”, a déclaré Matthews après avoir terminé troisième aux championnats nationaux australiens. “Cette année, nous voulons changer un peu les choses après de nombreuses années de COVID-19 et de ne pas pouvoir voyager et de ne pas organiser les événements. Mais maintenant, il est à plein régime, donc nous sommes de retour ici avec toutes les armes. “

Un pic de début de saison pourrait compromettre la forme de Matthew pour les classiques et les chances de Yates dans les courses à étapes du printemps, mais se lancer à fond dans le Tour Down Under est un risque calculé que Jayco-Alula a décidé de prendre. Ils ont bien fait de le faire. Une victoire au classement général et peut-être même la présence de Matthews et de Yates sur le podium final serait égale ou même supérieure à la victoire d'une étape du Tour de France et serait la meilleure façon possible de commencer l'année 2023.

Les autres sujets à suivre chez Jayco-AlUla pour 2023

Dylan Groenwegen donnera à nouveau à Jayco-AlUla une présence importante dans les sprints. Le Néerlandais a été une signature surprise pour 2022, mais il a remporté sept sprints, dont la troisième étape du Tour de France et deux étapes du Saudi Tour, ce qui a sûrement contribué à assurer à AlUla le statut de sponsor titre pour 2023.

La victoire de Groenewegen au Tour était sa première depuis la terrible chute de Fabio Jakobsen au Tour de Pologne et a marqué son retour au plus haut niveau. Il y a de moins en moins d'opportunités pour les sprinters mais Groenwegen est sûr d'en saisir quelques-unes en 2023.

Eddie Dunbar est une signature intelligente de Jayco-AlUla et montre qu'ils ont dépensé les fonds dont ils disposaient à bon escient. L'Irlandais cherchait les opportunités que son talent méritait mais n'a eu que peu de chances à Ineos Grenadiers. Son succès à la course à étapes Settimana Internazionale Coppi e Bartali était une indication de ses capacités et il est adapté à d'autres courses à étapes vallonnées du WorldTour. Dunbar n'a couru qu'un seul Grand Tour et personne ne s'attend à ce qu'il défie Remco Evenepoel au Giro d'Italia, mais il n'y a aucune raison pour qu'il ne termine pas dans les cinq premiers au classement général.

Toute équipe qui réussit a un noyau expérimenté et fiable et Jayco-AlUla a eu la sagesse de signer Zdenek Stybar, Lukas Pöstlberger et Alessandro De Marchi pour 2023. Tous trois ont peut-être dépassé leur meilleur niveau, mais comme les Australiens Luke Durbridge et Michael Hepburn, ils sont toujours motivés, professionnels et prêts à partager leurs connaissances avec leurs jeunes coéquipiers.

La liste de Jayco-AlUla comprend une foule de coureurs intéressants qui peuvent saisir les opportunités lorsqu'elles se présentent, comme le champion national italien Filippo Zana, l'ancien champion italien du contre-la-montre Matteo Sobrero, les Américains Lawson Craddock, Luka Mezgec, l'Éthiopien Tsgabu Grmay et le nouveau champion national australien de critérium Kelland O'Brien.


Dernières publications

En haut