Cyclisme

JO 2024 : Peter Sagan sera-t-il présent cet été ?

Véritable star du cyclisme mondial, Peter Sagan a coché les JO de Paris 2024 au moment de se retirer du peloton l'an dernier. Du moins celui sur route. En effet, le Slovaque, aspirait il y a encore quelques mois à disputer les épreuves olympiques de VTT. Cependant, alors que la date butoir pour se qualifier approche à grands pas, celui qui a été champion du monde juniors de la discipline en 2008 est loin du compte.

Vous avez beau être septuple maillot vert sur le Tour de France, les portes de Paris ne s'ouvrent pas à vous automatiquement pour autant. Peter Sagan peut en témoigner. Le cycliste de 34 ans a délaissé la route en fin de saison dernière pour se concentrer sur un objectif personnel : disputer les Jeux olympiques 2024 de VTT. Or, pour cela, encore faut-il se qualifier. Pour décrocher le sésame parisien, les athlètes doivent réaliser des performances de haute volée mais aussi espérer que leurs compatriotes en fassent autant. Sur les 36 places disponibles pour les JO 2024, 28 reviendront aux meilleures nations du classement qualificatif olympique.

Ainsi, les huit premiers pays auront droit à deux entrées pour leurs sportifs tandis que les nations classées de la 9e à la 19e n'en auront qu'une. La France étant deuxième, ses accès obtenus en tant que pays hôte seront remis en jeu pour la 20e fédération du classement (Israël à l'heure actuelle).

Peter Sagan a-t-il une chance de participer aux JO 2024 ?

En ce qui concerne Peter Sagan, l'affaire semble compromise. La Slovaquie occupant actuellement la 36e position avec 1 396 points, sachant qu'Israël en possède quasiment le double, l'opération est mathématiquement toujours possible mais peu probable. Il faudrait que Peter Sagan réalise une fin de saison sans-faute. Or, jusqu'à présent, le Slovaque ne ramène pas énormément de points à son pays. Depuis les Mondiaux de Glasgow, il n'a glané que 12 petites unités. Et puis il vient tout juste de subir une intervention chirurgicale à cause d'une tachycardie. Déjà qu'il n'était pas à son meilleur niveau, le champion d'Europe et du monde juniors 2008 voit un mur se dresser devant lui.

L'ancien sprinteur sur route n'a jamais fait des murs sa spécialité et retrouver une forme olympique dès la semaine prochaine relève de l'utopie. La fin de la période de récolte de points ayant lieu le 26 mai, Peter Sagan n'a plus son destin entre les pédales. Non seulement il doit enchaîner les excellents résultats mais ses compatriotes aussi. Le tout, en espérant que les nations devant la Slovaquie n'élèvent pas leur niveau.

Un dernier espoir en tant qu'invité d'honneur ?

Si sportivement, la mission paraît impossible, un dernier espoir de voir Peter Sagan sur la colline d'Élancourt cet été demeure. Il s'agit du quota décerné par une commission tripartite du CIO. Prochainement, l'instance devrait se réunir pour élire un heureux élu qui ne se serait pas qualifié par le classement olympique. Une heureuse élue se verra elle aussi remettre un dossard lors de cette cérémonie. Pour le moment rien n'a fuité à propos de l'identité des futurs lauréats de ce quota. Mais au vu de la popularité de Peter Sagan sur le territoire français, l'hypothèse qu'il se voit remettre cet ultime ticket n'est pas anodine.

Actuellement en Master à l'ESJ Lille, je m'avère être un adepte du groundhopping à la recherche de grosses ambiances qui ambitionne de parcourir le globe à travers ses stades de foot. Côté maillot, je fus biberonné au chardon nancéien et au coaching de Pablo Correa. J'ai aussi grandi avec le calme d'Arsène Wenger et les tacles de Laurent Koscielny sur Canal. Mais parce qu'il n'y a pas que le football dans la vie, je vibre tout autant à encourager Thibaut Pinot dans son virage, Julia Simon devant L'Equipe, mais aussi Arthur Fils sur Eurosport.

Dernières publications

En haut