Coupe du monde : l’Uruguay a “maté” les Fidjiens

3

Le seul match qui se jouait aujourd’hui opposait les Fidjis à l’Uruguay. Cette dernière faisait son premier match dans cette coupe du monde, tandis que les partenaires de Dominiko Waqaniburotu sortaient d’une défaite encourageante face à l’Australie. Et les Sud-Américains qui ont créé la surprise en s’imposant 30-27.

Des Urugayens courageux

Après un premier match très disputé face à l’une des meilleures nations du monde, le sélectionneur fidjien avait décidé de laisser au repos ses cadres. En effet, un profond turn-over puisque seulement 3 des titulaires du 1er match l’étaient aujourd’hui : le capitaine Waqaniburotu, Semi Radrada (UBB) et Leone Nakarawa. C’est pourtant les fidjiens qui ouvrent la marque avec deux essais inscrits par Dolokoto et Mawi. Mais les Teros, plein d’envie et de courage tiennent bon et marquent même à trois reprises dans l’en-but. Des essais signés Aata, Diana et Cat. L’Uruguay s’appuie ensuite sur le très bon match de leur ouvreur Felipe Berchesi. Ce dernier, évoulant à Dax en Fédérale 1 se montre précis face aux perches avec un 6/7. Les bleus ciel mènent à la mi-temps 24-12.

Les Fidjiens prennent un double bonus

Au retour des vestiaires, les Fidjiens s’appuient sur une très grosse mêlée et leurs individualités pour inscrire 3 nouveaux essais. Malgré cela, ils manquent de précision et d’idées pour faire douter les Uruguayens. Sans se commencer dans les rucks, avec des montées rapides pour perturber l’attaque adverse et une volonté impressionnante, ils tiennent bon aux assauts fidjiens. Les joueurs du Pacifique se consolent avec un double bonus arraché dans les tous derniers instants, avec plus de 4 essais inscrits et une différence de moins de 7 points, une bien maigre consolation.

Les Fidjiens devront donc réagir au plus vite pour ne pas sombrer dans une poule déjà relevée. Pour l’Uruguay, on leur souhaite le meilleur pour qu’ils essayent de reproduire un nouvel exploit.

Crédit photo : France 24

3 COMMENTS

  1. […] Rarement une Coupe du monde aura été aussi surprenante. Les « petites » nations progressent, c’est indéniable. Mais ce qui est le plus notable, c’est la façon dont ces équipes jouent. L’exemple de l’Uruguay est frappant. Le jeu est ambitieux, huilé, le ballon est écarté rapidement vers les trois-quart avec des passes dans le dos, des cadrages débordement, des crochets dévastateurs. C’est comme ça que les sud-américains ont réussit un exploit retentissant en dominant les Fidji. Une victoire sur le fil grâce à un spectacle offensif de qualité et à un coeur énorme. Le résumé du match est ici. […]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here