Cyclisme

La boue, de Marseille jusqu’en Nouvelle-Zélande

Ce week-end a été extrêmement riche sur la planète vélo, sur route le Tour de Catalogne battait son plein et en ce qui nous concerne en VTT deux évènements notoires…

Bonjour à tous !

Ce week-end a été extrêmement riche sur la planète vélo, sur route le Tour de Catalogne battait son plein et en ce qui nous concerne en VTT deux évènements notoires se sont déroulés : le premier à Marseille c’était la première manche de la coupe de France de XC (cross-country) une discipline dans laquelle historiquement les français sont dans les meilleures places au niveau mondial.

Parmi les athlètes présents

Le double champion olympique Julien Absalon mais également le très fameux Maxime Marotte qui depuis quelques années bien que dans l’ombre du précédent a su tirer son épingle du jeu (meilleure place française notamment aux derniers jeux de Rio).

Le coureur alsacien qui évoluait l’année dernière sous les couleurs du team BH (avec lequel il avait d’ailleurs remporté le classement par équipes de la coupe du monde) et qui a signé cette année dans un team Cannondale désireux de former une équipe à la hauteur de ses ambitions s’adjuge la victoire de cette manche Marseillaise de coupe de France, Thomas Griot termine 2e et Miguel Martinez (42 ans) termine sur la 3e marche du podium.

Le Vosgien Julien Absalon échoue lui au pied du podium, prenant ainsi la 4e place de l’épreuve, une légère déception pour ses supporters mais qui ne doit pas les inquiéter pour la suite de la saison, Julien ayant toujours eu plus de mal à démarrer qu’à finir ses saisons.

Côté filles on attendait Pauline Ferrand-Prévôt qui malheureusement termine 2e derrière la Belge Michiels, la française a malheureusement eu plusieurs problèmes mécaniques (elle a déraillé 6 fois) ; mais là encore à l’instar de son compagnon Julien Absalon il n’y a pas de quoi s’inquiéter puisque ses objectifs se situent principalement en deuxième partie de saison : elle visera notamment le titre mondial à Cairns en Australie en septembre et la preuve a été faite sur cette course qu’elle est très en forme et à surveiller pour les courses à venir.

Second événement en VTT ce week-end et non des moindres : la première manche de coupe du monde d’Enduro à Rotorua en Nouvelle-Zélande

La région connue pour ses trails en tout genre et nombreux singles (chemins techniques) appréciés des VTTistes est malheureusement soumise à des aléas climatiques qui ont encore joué des tours aux pilotes.

En effet, c’est dans des flaques de boue et sur des racines glissantes comme des patinoires que les spéciales se sont déroulées, le terrain extrêmement changeant a créé quelques disparités au cours des passages, le classement en devient d’ailleurs pour la course hommes presque symbolique aux yeux des pilotes qui ont simplement été heureux de s’en sortir indemnes vu les conditions dantesques dans lesquelles la course s’est déroulée.

Côté français là encore du beau monde puisqu’on attendait Rémi Absalon (frère d’un autre célèbre Vosgien), Jérôme Clémentz déjà vainqueur de la coupe du monde en 2013 lors de sa première édition ou encore Yoann Barelli le français exilé depuis quelques temps à Whistler.

Ce dernier chute malheureusement lourdement lors des entraînements et reconnaissances et ne participera du coup pas à la course. (Photo ci-dessous)

17474641_10208348717788268_1708277724_n.jpg

(Crédit : page facebook de Yoann Barelli)

Les spéciales se déroulent tout au long de la journée et chez les femmes, Cécile Ravanel rafle tout sur son passage, elle remporte toutes les spéciales sauf une et prend ainsi la 1ère place de cette coupe du monde, celle qui vient du sud de la France a visiblement su s’adapter à la boue et même prendre plaisir dans ces traces glissantes et très piégeuses. Le podium est complété par Ines Thoma et Anita Gehrig.

Chez les hommes c’est le « local » Néo Zélandais Wyn Masters qui remporte le général devant Matt Walker et un autre Masters, Edward de son prénom qui finit lui 3e.

Les français Clementz et Absalon occupent respectivement la 11e et 27e place.

En conclusion ce week-end très riche nous montre que les français sont toujours en forme en VTT et tout à fait décidés à en découdre sur la scène internationale, avec leurs armes qui sont plus que convaincantes.

Rendez-vous dans 2 semaines pour la 2e manche des Enduro World Series en Australie !

Voici une vidéo pour être complet : https://www.youtube.com/watch?v=u5XeiOF1uCI

Crédit : Enduro World Series

 

Colin CARMASOL.



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
consectetur Donec id pulvinar velit, ipsum tristique mattis libero. Curabitur