Top 14 (J16) : Toulon a été trop juste face aux Rochelais

0
Jules Plisson, grand artisan de la victoire des siens cette après-midi
Ligue 1

En ouverture de cette seizième journée de Top 14, deux grosses équipes qui s’affrontent sur la gazon fraîchement tondu. D’un côté La Rochelle, 5ème et de l’autre Toulon, 4ème. Lors de ce 55ème match à guichets fermés, à Marcel-Deflandre, on a donc eu un match d’une belle intensité et qui est déjà important pour le classement de fin de saison. (crédit photo : rugbyrama.fr)

Première période : une domination rochelaise malgré des toulonnais à l’affut

C’est La Rochelle qui a imposé son rythme dès le début du match, illustré par Thomas Lavault, qui permettra, suite à une belle percée, d’offrir les trois premiers points de ce match à Jules Plisson (3′, 3-0). Anthony Belleau tentra de lui répondre à la 4′ mais manquera sa tentative. Les rochelais dominent et permettent à Plisson de doubler la marque (6-0, 9′). Il faudra attendre la treizième minute pour que Toulon mette les mais sur le ballon, mais pour peu de temps car vite pénalisé. Toulon est asphyxié par la pression instaurée par La Rochelle et est puni, à l’image de Raphaël Lakafia qui va écoper d’un carton jaune (13′). La Rochelle et Plisson, véritable chef d’orchestre, vont continuer sur leur lancée et ajouter 3 points : 9-0 (17′).

Cependant, Toulon peut compter sur sa mêlée, conquérante et qui met à mal les Rochelais. Il faudra attendre la 24′ pour que Anthony Belleau ouvre le score pour Toulon (9-3). On reste dans un duel de 10 puisque Plisson va ajouter 3 points (12-3, 32′) et Belleau lui répondra juste derrière, portant la marque à 12-6. Toulon va tenter une dernière relance juste avant la mi-temps mais un en-avant de Savea viendra éteindre cette étincelle.

Deuxième période : Toulon s’est rebellé mais pas suffisamment

Dès le retour des vestiaires, le rythme de la première mi-temps était repris. IL n’a pas fallu longtemps à Toulon pour inscrire les premiers points de ce deuxième acte via Anthony Belleau (12-9, 43′). Le discours de Patrice Collazo à la pause les a remotivé, on les a senti plus tranchants, plus agressifs. De ce fait, La Rochelle a eu du mal à imposer le même rythme que lors du premier acte, se faisant toujours bloquer sur les mêlées. Malgré une nette domination en mêlée, la palette de Toulon se limitait à ce secteur de jeu. Pas mal d’imprécision dans les transmissions, une touche moyenne et beaucoup de fautes de main (7 en-avant à la 50′ contre 1 seul pour La Rochelle).

Puis vint la décision contestée de cette après-midi : le carton jaune de Facundo Isa pour avoir relever le bras dans la visage de son vis-à-vis. L’arbitre avait pris sa décision sans avoir recours à la vidéo, puis il s’est ravisé et a eu recours à l’assistance vidéo. De ce fait, Toulon s’est retrouvé à 14, ce qui a permis aux Rochelais d’accélérer leur jeu. Ainsi, Arthur Retière va inscrire le seul et unique essai du match (17-9, 61′), tandis que Plisson va manquer la transformation. Toulon va malgré tout continuer de pousser en tentant de relancer au pied ou dans le jeu, mais en vain. Même avec La Rochelle à 14 suite à un carton jaune d’Artur Joly, pour fautes répétées en mêlée, le RCT ne parviendra pas à revenir dans ce match, et s’inclinera après une dernière pénalité d’Anthony Belleau. Score final : 17-12.

La Rochelle a clairement dominé la première mi-temps, excepté en mêlée, son point faible (35 pénalités concédées depuis le début de la saison). Cette équipe a su faire preuve de pragmatisme et surtout de rigueur défensive contrairement à Toulon qui a été énormément pénalisé cette après-midi. Patrice Collazo a encore beaucoup de travail avec ses hommes avant la fin de saison.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here