La seconde étape Vosgienne avec une arrivée à La Planche des Belles Filles

La septième étape fera place à une première explication entre les favoris en cette seconde étape Vosgienne. Le peloton aura six ascensions au menu du jour entre Mulhouse et l’arrivée au sommet à La Planche des Belles Filles après 160,5 kilomètres.

D’abord, les 20 premiers kilomètres seront tout plats avant de commencer à gravir la première ascension du jour et passer par le sprint intermédiaire de Linthal.

Les coureurs graviront Le Markstein 10,8 km à 5,4 %. Ce premier col de cette Grande Boucle 2019 est une ascension assez irrégulière avec des replats voire même des parties descendantes notamment près Lac De La Lauch.

Derrière, cela ne redescendra pas puisque après une petite section plate, il va falloir monter au Grand Ballon avec des pourcentages de façon sporadique mais les 1300 derniers mètres à 9 % en passant devant Ferme-Auberge du Haag.

Ensuite, ils plongeront vers Bitschwiller-les-Thann pour s’attaquer au Col de Hundsruck – 5,3 km à 6,9 % – et sa descente avec un replat au milieu jusqu’à Masevaux.

Puis, ce sera l’ascension vers le Ballon d’Alsace qui attendra le peloton avec ses 11 kilomètres d’ascension à 5,8 % de moyenne par le versant du Lac d’Alfeld et de Sewen.

Puis, après Thilliot, les 40 derniers kilomètres verront les trois dernières montées en allant crescendo dans la difficulté. L’entrée sera le petit Col de Croix puis direction Servance. Ensuite, ce sera le très pentu Col de Chevrières – 3,5 km à 9,5 % avec une route étroite et un passage à 18 %. Au sommet de cette ascension, il y aura des bonifications.

Enfin, le dessert sera peut-être indigeste avec la montée finale vers La Planche des Belles Filles. Petite nouveauté cette année, cette ascension finale a été rallongé dans son final. Ce sera donc un col long de 7 km à 8,7 % qui attendra les favoris avec des passages à 20% sur le sommet. La montée s’effectue en forêt avec des pourcentages difficiles qui mettent les cyclistes en prise constante donc sans véritable repos avec un premier kilomètre notamment rectiligne et comprenant même un passage à 17 %. Même s’il a des replats ici et là. Le dernier, peu avant l’ancienne arrivée provoque surtout une rupture de pente avec un mur à 20%. La partie finale aura même un tronçon à 24 % sur la piste verte de ski.

Palmarès sur La Planche des Belles Filles

2012 : Christopher Froome
2014 : Vincenzo Nibali
2017 : Fabio Aru

Photo : © Maxppp – Alexandre Marchi

A propos de l'auteur

Grand fan de sport depuis de nombreuses années en passant par Franck Vandenbroucke, Michael Jordan, Roger Federer et Ayrton Senna.

Poster un commentaire

elit. leo. at commodo ut fringilla dolor. accumsan quis