Champions Cup : le Racing résiste au retour de Clermont et file en demies

0
Crédit photo : Orange Sports
Ligue 1

Pour le retour de la Champions Cup, deux clubs français, que sont l’ASM Clermont et le Racing 92 se sont donnés rendez-vous, au stade Marcel Michelin, pour un quart de finale de Champions Cup au sommet. Une rencontre remportée par le Racing (26-37), plus fort que son adversaire du soir.

Après une défaite à Bayonne la semaine passée (21-19), Les joueurs de Franck Azéma avaient coché ce rendez-vous pour remettre la marche en avant. Mais face à des Racingmens rodés, leurs ambitions se sont rapidement envolées.

Une première mi-temps à sens unique

Présents dès le coup d’envoi, les hommes de Laurent Travers ont rapidement pris l’avantage au score grâce à une action de grande classe. En nombre sur l’aile gauche, les Franciliens arrivent à créer un décalage sur la droite jusqu’à Zebo puis Louis Dupichot qui va aplatir en coin (0-5, 4e). Pas en réussite sur la pénalité, Teddy Iribaren inscrit deux pénalités par la suite portant l’avance des siens à onze unités. (0-11, 12e). Réduits à 14 et orphelin de leur premier marqueur d’essai, Dupichot, sorti sur blessure, les ciel et blanc vont concéder un essai clermontois. Le talonneur auvergnat, Etienne Fourcade réalise un gros travail au sol. Falgoux s’arrache, récupère le ballon et enfonce la ligne. (5-11, 23e).

Mais les Auvergnats sont clairement en-dedans, dans ce quart de finale. Ils croient d’abord être punis une nouvelle fois. Après un renvoi de Camille Lopez, le ballon navigue dans le camp clermontois, Vakatawa le récupère et sert Imhoff, qui marque sous les poteaux. L’essai sera refusé à la vidéo, le ballon étant volleyé vers l’avant par un joueur francilien. Ce ne sera que partie remise pour les hommes en ciel et blanc. Rentré à la place de Louis Dupichot, François Trinh-Duc nous gratifie d’une action de haut niveau. Bien servi par Iribaren, le français fixe la défense clermontoise et tape pour lui-même. Avec le rebond favorable, le demi d’ouverture vient aplatir tranquillement. 8-24 à la mi-temps.

Un retour trop tardif pour l’ASM

La physionomie du match change en seconde période. Même si le Racing occupe le camp auvergnat et parvient à rajouter deux pénalités de son demi de mêlée en réussite, les Clermontois, en perdition jusque-là, parviennent à rester dans le match. D’abord grâce à une belle action entre Ituria et Fofana qui permet aux pensionnaires de Marcel Michelin de réduire l’écart au score (15-30, 60e). Une action qui va sonner le réveil pour Clermont, plus conquérant sur les rucks et dans le jeu. Revigorés, les Clermontois vont mettre le doute jusqu’au bout dans les têtes franciliennes. Deux essais en quelques minutes vont venir récompenser les Jaune et Bleu durant leur temps-fort. L’ailier japonais Matsushima va venir gagner son duel et aplatir dans l’en-but du Racing (22-33, 70e). Sept minutes plus tard, c’est Penaud qui vient marquer une nouvelle fois côté auvergnat. Mais c’est trop tard pour les locaux, qui voient les Racingmens rejoindre la demi-finale contre les Saracens. Score final : Clermont 27-36 Racing

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here