Rugby

Les 10 joueurs de Rugby les mieux payés au monde en 2024

Après une Coupe du Monde 2023 en France qui fut un immense succès populaire à défaut d’être sportif après la défaite des Bleus face aux Sud-Africains en quart de finale, ce Mondial a une nouvelle fois démontré l’intérêt du public tricolore pour la discipline. Loin d’afficher des salaires à la hauteur de leurs compères footballeurs, les meilleurs rugbymen de la planète restent néanmoins très bien payés. Zoom sur les joueurs de rugby les mieux payés au monde en 2024.

10) Handré Pollard (Leicester Tigers) – 714 000€ par an

Champion du Monde en 2019 et également en 2023, le demi d’ouverture sud-africain est l’un des meilleurs joueurs de rugby au monde. A 29 ans, il lui reste encore de belles années sur les terrains pour celui qui a choisi de venir en Europe depuis 2019. Passé par Montpellier pendant trois saisons, il évolue désormais sous les couleurs de Leicester, l’une des meilleures écuries européennes et compte déjà 76 sélections à son actif.

9) Steven Luatua (Bristol Bears) – 725 000€ par an

Troisième ligne néo-zélandais de 32 ans, le joueur qui évolue à Briston est l’un des noms les moins connus de cette liste. Grâce à son physique impressionnant, le natif d’Auckland ne compte que peu de sélections à son actif puisqu’il a rapidement fait le choix d’évoluer en Europe. Arrivé à Bristol alors que l’équipe évoluait encore en deuxième division, il a participé à la montée en Premiership d’une équipe avec laquelle il évolue encore aujourd’hui.

8) Antoine Dupont (Stade Toulousain) – 819 000€ par an

Demi de mêlée considéré comme le meilleur joueur du monde par la plupart des spécialistes rugby, le capitaine de l’équipe de France évolue sous les couleurs toulousaines depuis de nombreuses saisons. Joueur français le mieux payé, seul Tricolore à figurer dans cette liste, il a notamment défrayé la chronique récemment en raison de sa volonté à disputer les Jeux Olympiques avec l’équipe de France de rugby à 7.

7) Maro Itoje (Saracens) – 936 000€ par an

A 29 ans, le troisième ligne anglais est l’un des physiques les plus imposants du XV de la Rose. Formé avec les Saracens, l’Anglais dispute sa onzième saison sous les couleurs qui l’ont vu débuter en professionnel. Avec 80 sélections au compteur pour son pays, il a notamment remporté le Grand Chelem lors du Tournoi des Six Nations 2016 ainsi que trois Coupes d’Europe en club.

6) Owen Farrell (Saracens) – 936 000€ par an

Véritable légende de la sélection anglaise, le demi d’ouverture a connu un parcours très proche de celui de Maro Itoje avec lequel il culmine parmi les joueurs les mieux payés du club. Avec près de 250 matchs en club, une régularité sensationnelle et plus de 4 000 points en carrière,  il a récemment annoncé « se mettre en retrait » de la sélection anglaise, véritable coup de tonnerre dans le monde du rugby anglais.

5) Dan Biggar (RC Toulon) – 936 000€ par an

Joueur cadre de la sélection galloise, le demi d’ouverture de 34 ans a récemment rejoué l’hexagone après des expériences outre-Manche. Formé à Swansea, passé aux Ospreys et à Northampton, il a débarqué en 2022 sur la rade et est devenu un titulaire dans le Var, tentant de remporter l’un des seuls titres qui lui manque en club : la Champions Cup après le succès en Challenge Cup la saison dernière.

4) Siya Kolisi (Racing 92) – 995 000€ par an

Superstar en sélection, icone dans son pays, le troisième ligne sud-africain a rejoint le Top 14 quelques semaines après la fin du dernier Mondial. Passé uniquement par des franchises de l’hémisphère sud, il vit une nouvelle expérience avec le Racing 92.

Premier capitaine noir de la sélection sud-africaine, sa vivacité et sa capacité à franchir les défenses adverses fait de lui l’un des arrières sur lesquels il est le plus difficile de défendre.

3) Faf de Klerk (Yokohama Canon Eagles) – 1,05 million d’€ par an

Demi de mêlée titulaire de la sélection sud-africaine, excellent lors du dernier Mondial malgré une saison disputée au Japon qui aurait pu lui avoir fait perdre un peu du rythme demandé par les rencontres internationales, Faf de Klerk est l’un des meilleurs à son poste. Double champion du monde en titre, artisan des victoires de ses coéquipiers, il est indiscutable à son poste et est un vrai ambassadeur du meilleur niveau du rugby mondial au pays du soleil levant.

2) Cheslin Kolbe (Suntory Sungoliath) – 1,1 million d’€ par an

L’arrière et ailier de poche sud-africain a remporté à plusieurs reprises le titre de meilleur joueur du monde. Comme de nombreux coéquipiers également présents dans ce classement, il est double champion du monde en titre en mettant en avant ses qualités de vitesse, souvent insaisissable pour les défenseurs adverses.

1) Finn Russell (Bath Rugby) – 1,2 million d’€ par an

Joueur du Racing 92 pendant cinq saisons, l’Ecossais a fait le choix de traverser une nouvelle fois la Manche pour revenir jouer à Bath cette saison. Joueur de rugby le mieux payé au monde, il s’est vu offrir une magnifique proposition pour retrouver le Premiership et ainsi continuer à évoluer au plus haut niveau sur la scène nationale et européenne.

Bercé par les cigales, l'Olympique de de Marseille n'est pas le seul à me faire vibrer. Passionné de football, tennis, basketball, baseball, rugby, hockey, golf ou encore sports d'hiver, j'adore me plonger dans les histoires des athlètes qui ont marqué, marquent ou marqueront leur discipline.

Dernières publications

En haut