Les coureurs de l’ombre : Kenny ELISSONDE

0
Ligue 1

Dans l’ombre de Chris FROOME lors du Giro 2018, son travail fut précieux vers la conquête du maillot rose. Épisode V de notre série : Kenny ELISSONDE

Fiche technique

Né le 22 juillet 1991 à Longjumeau (Essonne) – 1,69 m / 52 kg – Grimpeur

Professionnel depuis 2012 – 2 victoires – Team Trek Segafredo

De l’Essonne au CC Etupes

Le Francilien s’intéresse très tôt au cyclisme, d’abord via le VTT puis il se spécialise sur route. À l’adolescence, il quitte son Essonne natale direction la Vendée. Sous les couleurs de l’EC Château d’Olonne,  Kenny ELISSONDE est sacré champion de France juniors en 2008. Sa progression lui permet de rejoindre le CC Etupes en 2010, l’élite de l’amateurisme français. En toute logique, durant ses années amateur, il porte régulièrement le maillot de l’équipe de France espoirs. La transition chez les pros semble imminente, et Marc MADIOT détecte la pépite avant de valider un contrat de stagiaire en août 2011. Essai transformé, Kenny ELISSONDE est officiellement professionnel l’année suivante et porte le maillot FDJ-BigMat.

FDJ – Un quinquennat chez Madiot

Ses débuts sont discrets, en raison d’une forme pas encore optimale à l’aube de la saison 2012. Cette même année, il participe à ses premières classiques, son profil de grimpeur le favorisant sur les Ardennaises. C’est en août sur Paris-Corrèze qu’il ouvre son palmarès, en s’adjugeant la 2ème étape. La saison suivante, Kenny ELISSONDE vadrouille sur plusieurs continents, sans gagner mais en affichant une bonne forme. Une participation au Giro est envisagée, mais il devra cependant attendre la Vuelta pour prendre part à son 1er grand tour. C’est d’ailleurs sur le tour d’Espagne 2013 qu’il signe son plus beau succès. Il y remporte la 20ème étape et lève les bras à  l’Alto de l’Angliru. Les années suivantes sont vierges, mais on apprécie ses qualités de grimpeur ; c’est un équipier modèle, précieux en montagne. La saison 2016 marque son dernier exercice chez FDJ. Il réalise une excellente Vuelta, avant de signer chez Sky.

Sky – The Frenchie

Le train Sky renouvelle ses wagons, et Kenny ELISSONDE est une recrue de choix. Pourtant, le gabarit du Francilien joue contre lui : il est svelte et mesure moins d’1,70 m. Dans son sillage, le leader ne bénéficie pas du meilleur abri, mais en montagne ELISSONDE est un virtuose. Il possède toutes les qualités recherchées pour pérenniser la domination de l’équipe Anglaise. Toutefois, la formation de Dave BRAILSFORD ne permet pas au “Frenchie” de disputer son premier tour de France. Son principal fait d’arme a lieu sur le Giro 2018. Le peloton emprunte le col du Finestre et Simon YATES, alors en rose, est en difficulté : Sky va sceller son sort. Pour préparer l’attaque de Chris FROOME dans la Cima COPPI, notre coureur de l’ombre va dynamiter la course, se révélant excessivement précieux pour son équipe.

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=9USGFIF2UWc[/embedyt]

L’aventure Sky s’achèvera avec un goût amer. La veille du grand départ de la Vuelta 2019 (épreuve qui lui est chère), sa sélection est annulée.

Désormais chez Trek-Segafredo, et ce depuis le début de l’année, Kenny ELISSONDE sera au service de Vincenzo NIBALI ou encore de Richie PORTE. Cependant, à l’instar d’un CICCONE ou d’un BRAMBILLA, il aura l’occasion de tenter quelques coups pour son propre compte.

Kenny ELISSONDE sur les réseaux sociaux : @KennyElissonde (twitter) kennyelissonde (instagram)

Episode IV Karol Ann CANUEL à lire ici

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here