Les talents gâchés #2: Andy Schleck

Changement de programme pour les talents gâchés: le deuxième épisode concerne finalement l’ancien coureur cycliste Luxembourgeois Andy Schleck.

Issue d’une famille de cyclistes (son père Johny et son frère Fränk étaient également cyclistes), Andy Schleck débuta sa carrière en 2005 dans l’équipe CSC. Il se révéla au grand public en 2007 en finissant deuxième du Giro derrière l’italien Danilo di Luca à seulement 21 ans. Il confirma tout l’étendu de son talent en 2009 en remportant Liège-Bastogne-Liège et en finissant deuxième du Tour de France. Vainqueur* en 2010 et deuxième en 2011 de ce même Tour de France, il chuta malheureusement au criterium du dauphiné 2012 et se fractura le bassin. Cette blessure marquera un tournant dans sa carrière.

C’est parti pour le deuxième épisode des talents gâchés.

Débuts et révélation

Andy Schleck fit ses débuts professionnels dans l’équipe danoise CSC en 2005. Dés sa première année, il devient champion du Luxembourg du Contre La Montre. Cependant, les années 2006 et 2007 révélèrent Andy Schleck. D’abord blessé au début de la saison 2006, Andy Schleck réalisa une deuxième partie de saison très honorable pour un coureur de son âge, avec un classement de meilleur grimpeur sur le Tour de de Saxe et le Tour de Grande Bretagne et une troisième place sur les Championnats du Luxembourg sur route derrière son frère Frank et Kim Kirchen.

L’année 2007 fut exceptionnelle pour Andy. Après un bon début de saison avec une huitième place sur le Tour de Romandie et une seizième place sur Paris-Nice, Andy Schleck réalisa un grand Giro en terminant deuxième à 1min55 du vainqueur Danilo di Luca et ce à seulement 21 ans, remportant au passage le classement de meilleur jeune. Sa fin de saison fut également très bonne. Il participa en octobre au tour de Lombardie avec pour mission de protéger son frère Frank. Cependant ce dernier chute et perd toute chance de remporter la classique italienne. Andy saisit sa chance et termina quatrième à seulement dix secondes du vainqueur Damiano Cunego.

Confirmation au plus haut niveau

Après une très belle année 2007, Andy Schleck fait de Liège-Bastogne-Liège et du Tour de France ses objectifs en 2008. Lors de la doyenne, Andy affiche une bonne forme mais c’est son frère Fränk qui est leader. Finalement, Andy finit quatrième derrière son frère, Rebellin et Valverde. 

Lors du Tour de France, la direction de l’équipe décide de donner le rôle de leader à Carlos Sastre, faisant d’Andy et Fränk des coéquipiers de luxe. Défaillant au début du Tour, Andy réalisa une seconde partie de Tour de France impressionnante en protégeant ses leaders Fränk Schleck et Carlos Sastre. Finalement ce dernier remporta le Tour et Andy Schleck sera récompensé de ses efforts par le maillot blanc de meilleur jeune.

Les sommets

En 2009, Andy Schleck a pour objectif les classiques ardennaises et le Tour de France. Les classiques ardennaises sont une réussite pour Andy Schleck, puisqu’il finira neuvième de l’Amstel Gold Race, deuxième de la Flèche Wallonne et vainqueur de Liège-Bastogne-Liège. Cette victoire lors de la Doyenne est son premier monument et la première victoire d’un Luxembourgeois sur la classique depuis 1954. Champion du Luxembourg, Andy Schleck fait partie des favoris lors du Tour de France 2009 durant lequel il devra partagé le rôle de Leader avec son frère Fränk. Discret pendant les deux premières semaines, Andy sera l’un des seuls à pouvoir suivre Alberto Contador en montagne et il confirma son statut en terminant deuxième de la grande boucle derrière l’espagnol et devant l’américain Lance Armstrong avec à la clé un second maillot blanc de meilleur jeune consécutif.

En 2010, Andy conserva les mêmes objectifs qu’en 2009 c’est à dire les classiques ardennaises et le Tour de France. Souffrant du genou, Andy Schleck ne parviendra qu’au maximum à obtenir une cinquième place lors de Liège-Bastogne-Liège.

Lors du Tour de France, il fut très impressionnant. Maillot jaune pendant une semaine, il perdra celui-ci suite à un saut de chaîne et finira deuxième de ce tour de France à 39 secondes d’Alberto Contador. Cependant, ce dernier sera déclassé suite à un contrôle positif au Clenbuterol et le luxembourgeois sera nommé vainqueur du Tour de France 2010.

En 2011, Andy Schleck rejoint la nouvelle équipe Leopard-Trek. Andy participa aux classiques ardennaises et il termina troisième de Liège-Bastogne-Liège. En juillet, il prend part au Tour de France et partagea le leadership avec son frère Fränk comme lors des deux années précédentes.  Ce Tour de France fut particulier puisque le baroudeur Thomas Voeckler est maillot jaune et celui ci semblait assez fort pour le conserver jusqu’à Paris vu son avance. Condamné à un exploit, Andy Schleck tenta l’impossible et partant dans le col d’Izoard à 60 kilomètres de l’arrivée alors que l’arrivée était située au sommet du Galibier. Schleck remporta finalement l’étape et revînt à 17 secondes du français Thomas Voeckler. Ce dernier défaillant dans l’Alpe d’Huez céda sa tunique Jaune au profit d’Andy Schleck. Malheureusement, ses lacunes en contre-la-montre lui coûteront cher puisqu’il perdra son maillot jaune et le Tour de France au profit de Cadel Evans. Andy termina donc à nouveau à la deuxième place du Tour de France derrière Cadel Evans et devant son frère Fränk.

Blessure et retraite prématurée

En 2012, Andy Schleck fait du Tour de France et des Jeux Olympiques ses objectifs. Malheureusement, celui-ci chuta lors du Criterium du Dauphiné et se fractura le bassin. Cette blessure gâchera sa saison et décida de ne prendre aucun risque pour la saison suivante. 

Les saisons 2013 et 2014 furent décevantes pour Andy Schleck. À la peine lors des classiques ardennaises, il termina le Tour de France 2013 à la vingtième position et il abandonna le Tour de France 2014 suite à une chute lors de la troisième étape.

Le 27 novembre 2014, Andy Schleck annonça qu’il mettait un terme à sa carrière à seulement 29 ans à cause des problèmes physiques liés à cette fracture du bassin.

Après des débuts convaincants, la deuxième place d’Andy Schleck au Tour d’Italie en 2007 à seulement 21 ans a fait du grimpeur luxembourgeois un des plus grands espoirs du cyclisme mondial. Andy confirmait tout l’étendu de son talent avec notamment une victoire sur Liege-Bastogne-Liege, trois maillots blancs sur le Tour de France, deux deuxième place et une victoire sur tapis vert. Malheureusement, une chute lors du Critérium du Dauphiné gâcha sa carrière. En effet, Andy Schleck fera pas mieux qu’une vingtième place sur le Tour de France et il décida de mettre un terme à sa carrière à la fin de l’année 2014 à seulement 29 ans. Sans cette blessure, le grimpeur luxembourgeois aurait pu encore plus garnir son palmarès et il aurait pu être encore à l’heure d’aujourd’hui l’un des meilleurs grimpeurs encore en activité.

crédits photo: cyclingweekly.com

A propos de l'auteur

Fan de la Premier League, mais aussi de Eden Hazard.

Poster un commentaire

venenatis, fringilla elementum ut quis et, porta.