Cyclisme sur route

Liège-Bastogne-Liège (H) : Primoz Roglic s’impose sur la Doyenne

Sur cette 106e édition de Liège-Bastogne-Liège, Primoz Roglic (Jumbo-Visma) s’est montré le plus fort au terme des 257 kilomètres de course. Le Slovène a devancé le Suisse Marc Hirschi (Sunweb) et le Slovène Tadej Pogacar (UAE).

 

Echappée matinale

Dès les premiers kilomètres, neuf hommes sortent du peloton. En effet, Inigo Elosegui (Movistar), Valentin Ferron, Paul Ourselin (Total Direct Energie) Omer Goldstein (Israel Start Up Nation), Kobe Goossens (Lotto Soudal), Alexander Kamp (Trek Segafredo), Gino Mäder (NTT), Michael Schär (CCC) et Kenny Molly (Bingoal-Wallonie Bruxelles) parviennent à creuser l’écart et forment l’échappée du jour. Ils sont rejoints à 220 kilomètres de l’arrivée par Mathijs Paasschens (Bingoal-Wallonie Bruxelles).

Les kilomètres passent et le peloton, emmené tranquillement par les équipes de favoris, ne se préoccupe pas du groupe de tête. L’écart dépasse les six minutes, avant de redescendre progressivement quand le peloton accélère.

 

Chute dans le peloton

A 82 kilomètres de l’arrivée, plusieurs coureurs sont pris dans une chute au sein du peloton. Parmi ces coureurs, on retrouve notamment Warren Barguil (Arkéa-Samsic), Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), Tiesj Benoot (Sunweb) et Damiano Caruso (Bahrain-McLaren). Suite à cette chute, ce dernier abandonne, tout comme le Danois Michael Valgren (NTT) quelques minutes plus tard. De son côté, Julian Alaphilippe doit changer de vélo mais ne semble pas particulièrement touché et parvient à rentrer au sein du peloton.

A l’avant, les échappés sont repris un a un, par un peloton emmené par le Danois Mads Pedersen (Trek). A 65 kilomètres de l’arrivée, les deux coureurs Suisses Michael Schär et Gino Mäder sont seuls en tête de course, avant que Schär lâche son compagnon d’échappée. Il sera finalement repris à 36 kilomètres de l’arrivée.

 

Alaphilippe déclassé

Les favoris se replacent ensuite, alors qu’il reste trente kilomètres à parcourir. Michael Albasini (Mitchelton-Scott), pour la dernière course de sa carrière, décide de partir en solitaire. Benoît Cosnefroy (AG2R) est victime d’un problème mécanique, quand Luis Leon Sanchez (Astana) et Rui Costa (UAE) lancent véritablement les hostilités. Tim Wellens (Lotto-Soudal), Alessandro de Marchi (CCC) et Tom Dumoulin (Jumbo-Visma) tentent à leur tour de sortir, mais ne parviennent pas à creuser un écart.

A 500 mètres du sommet de la côte de la Roche-aux-Faucons, Julian Alaphilippe passe à l’offensive. Le nouveau champion du monde est suivi par le Suisse Marc Hirschi. Le duo est ensuite rejoint au sommet par Primoz Roglic, Tadej Pogacar et Michal Kwiatkowski (Ineos). Ce dernier craque après une accélération de March Hirschi. Derrière, on retrouve un groupe dans lequel figure Mathieu Van der Poel (Alpecin-Fenix). Mais les hommes de tête collaborent bien et les poursuivants ne parviennent pas à revenir.

Ils sont donc quatre à pouvoir se disputer la victoire sur cette « Doyenne ». Même si Matej Mohoric (Bahrain-McLaren) revient à 400 mètres de la ligne, il n’est pas en mesure de disputer le sprint. Celui-ci est lancé par Julian Alaphilippe, mais le Français fait une vague, ce qui oblige Marc Hirschi et Tadej Pogacar à stopper leur effort. Alaphilippe passe ensuite la ligne en levant les bras, mais est finalement devancé de quelques centimètres par Primoz Roglic.

 

Le Slovène remporte donc Liège-Bastogne-Liège, tandis que le Français est déclassé. Marc Hirschi prend la deuxième place, Tadej Pogacar la troisième.

 

Crédits photo : A.S.O.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
id Curabitur Donec in et, Aliquam Donec