Moto GP

Marc Marquez vit l’enfer lors du Grand Prix d’Allemagne

Victime de malchance depuis le début du week-end en Allemagne, Marc Marquez est revenu sur tous les problèmes vécus depuis le début de cette manche germanique. Après la course sprint ce samedi, l'Espagnol était en colère. 

Marc Marquez ne vit pas le meilleur week-end de sa carrière. L'Espagnol, tombé vendredi, a par la suite connu une qualification compliquée et des problèmes mécaniques. Sur la piste de Sachsenring en Allemagne, Marquez doit composer avec un doigt fracturé et un hématome important au niveau des côtes.

Marquez : “J'étais en colère”

L'Espagnol était au micro de Dazn ce samedi pour revenir sur les éléments perturbants du week-end. Un problème de pneu en qualification et un souci lors de la course sprint pour rajouter un peu de frustration sur un week-end compliqué.

“Malheureusement, ce week-end, tout ce qui aurait pu se passer dans notre stand est arrivé. Tous les problèmes mécaniques qu'on pouvait avoir sont survenus. En Q1, avec mon deuxième pneu, on a eu un problème mécanique, c'est pour ça que j'ai dit ‘cette moto, non'. Je suis passé à l'autre moto et, malheureusement, je me suis retrouvé coincé dans le trafic. Il y a des choses qu'on ne peut pas contrôler.”

“J'étais en colère. Pas contre lui mais plus par rapport au fait que c’était le dernier tour et que j'avais eu ce problème mécanique. Mais c'est normal, ici, au Sachsenring. C'est une piste très étroite et c'est difficile à comprendre. Et la deuxième chose, c'est que quand on est wild-card, c'est parfois super difficile de comprendre la vitesse à laquelle les autres arrivent. Donc aucun problème avec Stefan.”

Passionné de sport et des Girondins de Bordeaux. Bercés par les arrêts de Cédric Carrasso, les coups de casque de Wendel et la finesse de Yoann Gourcuff dans un stade Chaban-Delmas en feu ! Fan de la Ligue des talents, sans oublier les coups de volant de Fernando Alonso, les attaques de Thibaut Pinot ou les atémis du général du ring Gunther.

Dernières publications

En haut