Matthew Walls : un brillant pistard sur route

0
Ligue 1

Si le Matthew Walls est aujourd’hui stagiaire à la Education First ce n’est pas par hasard. En effet, avant que la formation en rose lui donne sa chance en tant que stagiaire, il a déjà prouvé pas mal de choses tant sur route que sur piste. Né en 1998, il fait partie avec certains de ses compatriotes d’une génération dorée.

Matthew Walls : un prodige de la piste

Alors qu’il a à peine commencé sa carrière, Matthew Walls est déjà champion d’Europe élite de cyclisme sur piste. Sur le vélodrome Chris Hoy, il  remporte avant ses 21 ans le titre sur la course à élimination. Ce titre européen est tout sauf un hasard, en effet l’Anglais était déjà brillant chez les espoirs. En individuel, il compte déjà à son palmarès 2 titres européens chez les espoirs. S’il est champion d’Europe élite de la course à élimination il n’est pas un pur spécialiste de cette unique course.

Au contraire, il est également un excellent poursuiteur (il compte 3 titres européens en poursuite par équipe chez les jeunes). L’omnium fait également partie de son panel de compétences. Cet été, à Gand, il en a d’ailleurs remporté le titre européen chez les espoirs. Il n’y a pas que chez les jeunes que Matthew Walls est brillant. En effet, cette saison lors des derniers mondiaux, il s’est classé 6e du scratch en catégorie élite. Une place plutôt éloquente pour un coureur âgé d’à peine 21 ans.

L’éclosion sur route

Aujourd’hui le jeune Anglais court pour la formation EF. L’une des raisons qui a dû pousser les roses à s’intéresser à lui est sûrement ses victoires en espoirs. En effet, il a su se montrer très à son avantage sous le maillot national britannique. Lors du ‘baby giro’ il a montré tout son talent au sprint. De la course italienne, il revient avec un bouquet glané au sprint lors de la 2e étape qu’il remporte au sprint. Egalement 10e du championnat d’Europe espoirs, le jeune Anglais montre également de belles dispositions pour les classiques. C’est en tout cas ce que peuvent laisser penser ses performances sur les courses d’un jour auxquelles il a participé.

Mais c’est surtout sur le Tour de Grande-Bretagne qu’on l’a vu brillant cette saison. Sur son tour national, il a signé cet été un podium et un top 10. Ce podium, il l’obtient au sprint et devant du beau monde. En effet, il bat à cette occasion  le vice champion du monde Matteo Trentin, Cimolai ou encore Ces Bol ! Ce jour, le seul à l’avoir battu était un certain Dylan Groenwegen ! Peu après le Tour, on l’a aussi vu excellent sur la Ride London avec une 13e place plus que prometteuse.

La suite avec EF ? 

Suite à ces résultats plein de promesses, Matthew Walls a été embauché comme stagiaire par la formation EF. Il rejoint donc une formation où il n’y a pas (encore) de grand sprinter installé. Si Kristoffer Halvorsen arrive en même temps que lui, aucun de ces jeunes n’est pour le moment un top sprinter. Toutefois, le jeune Anglais n’est encore que stagiaire et n’a, pour le moment, pas prolongé officiellement pour la formation américaine.

Si on ne sait (officiellement) pour qui courra l’an prochain Matthew Walls, on peut penser qu’il a en tête les JO de Tokyo qui arriveront l’an prochain. 

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here