Formule 1

Max Verstappen : sérénité et confiance comme maître-mots avant le début de la saison

Lors des tests de pré-saison, Max Verstappen et Red Bull sont revenus de la trêve hivernale en très grande forme. A l’aise et très rapide avec sa RB19, le double champion du monde en titre arrive en pleine confiance au premier Grand Prix de la saison. Au vu du niveau affiché à ce stade, difficile de savoir qui pourra bien empêcher le Néerlandais de conquérir une troisième couronne.

 

A une semaine de l’ouverture de la saison, Max Verstappen reste le favori à sa propre succession. Les trois jours de tests disputés sur le circuit de Sakhir (Bahreïn), théâtre de la première course de l’année, ont confirmé cette tendance. Le Néerlandais a joué devant dès qu’il était au volant de la RB19, de même pour son coéquipier Sergio Pérez. La monoplace autrichienne est parfaitement conçue pour le plus grand bonheur du porteur du N°33.

Sur un tour ou plusieurs, la RB19 est compétitive partout

Max Verstappen est revenu en grande forme de la pause hivernale. © Icon Sport.

A l’approche de la saison, Max Verstappen confiait « se sentir bien et détendu », après que  celle-ci ait officiellement commencé, le sentiment du Néerlandais est sûrement le même. Il faut dire qu’en deux jours de roulage, Pérez ayant fait l’entièreté de la dernière, Super Max n’a pas quitté le haut du classement. Meilleur temps du jeudi, le double champion du monde en titre s’est classé deuxième de la journée du vendredi. Seulement dominé par le très surprenant Guanyu Zhou, le pilote Red Bull était proche de l’Alfa Romeo, à quarante millièmes. Pas de quoi s’inquiéter puisqu’il serait très étonnant de voir le Chinois se battre aux avant-postes toute la saison.

C’est donc entièrement satisfait que Max Verstappen est arrivé devant la presse. « La voiture fonctionne très bien. Nous avons fait tout ce que nous voulions et on a beaucoup appris. Ce fut des journées très positives de mon côté. J’ai beaucoup aimé rouler avec la Red Bull. » Le Batave a révélé que la version 2023 était bien meilleure que la monoplace précédente. Une RB18 qui lui avait pourtant permis de s’emparer du titre assez aisément, en remportant quinze des vingt-trois courses au programme. « L’an dernier, je la trouvais difficile à conduire car elle était trop lourde. Nous n’avions pas un bon feeling sur l’avant car c’est l’endroit où il y a le plus de poids. Mais maintenant, elle est plus légère et je suis très content de cela. C’est difficile de comparer nos tests avec ceux d’avant, lorsque nous avions les anciennes monoplaces. Mais si on regarde ceux de 2022 et ceux de 2023, c’est beaucoup mieux cette année. » 

A l’aube de cette nouvelle campagne, le double champion du monde avait des attentes précises. Son équipe y a répondu parfaitement pour son plus grand plaisir. « Nous espérions avoir certaines réponses au niveau des datas, des tunnels d’air et sur les simulations de course. Nous comptions ne pas avoir trop de problèmes et dès que nous sommes sortis des stands, tout était immédiatement bon. Cela nous permet d’aller directement de l’avant, dans la bonne direction et d’essayer énormément de choses. » Le porteur du N°33 a beaucoup roulé avec des pneus durs, un choix personnel pour travailler au mieux avec ces gommes. « Ce n’est pas très important d’utiliser des pneus softs sur ce type de circuit. Nous les avions mais à cause d’un petit problème, nous n’avons pas pu les utiliser. Ce n’est pas très dérangeant car j’ai beaucoup appris sur les hard. » 

Alors est-ce que la bonne voiture pour débuter la saison ? Sa réponse est évidemment positive : « Il ne reste que quelques petits réglages à faire. Sinon, le reste est bien. » 

Pas d’excès de confiance dans le clan autrichien

Bien que les tests aient donné de bons retours chez Red Bull, Max Verstappen et l’équipe sont conscients que rien n’est joué et qu’au contraire, se reposer sur leurs lauriers pourrait être une erreur fatale. « Ni moi, ni le team ne sont trop excités après les essais, avouait le fils de Jos Verstappen à Bahreïn. Nous savons que tout va bien mais on sait aussi qu’il faut rester concentré et toujours s’améliorer. Ça a toujours été la mentalité de l’écurie, donc c’est naturel pour nous. »

Max Verstappen souriant aux côtés de son rival de la saison dernière, Charles Leclerc. © Icon Sport.

Les essais de pré-saison servent à voir les forces en présence mais il n’est jamais certain que les autres soient à leur potentiel maximum. Ferrari semble un cran en dessous mais les Italiens en ont peut-être gardé sous le pied avant de tout révéler lors de la première course. Idem pour Mercedes qui a réglé son problème de rebond et qui va pouvoir maintenant travailler pour gagner des dixièmes. « Nous verrons où nous terminons lors de la première course, admet Max Verstappen. C’est difficile de dire où sont les autres actuellement. La chose la plus importante est de se concentrer sur nous-même. Dans tous les cas, nous sommes heureux de ce que nous avons fait. » 

Sergio Pérez en bonne forme, un atout de plus pour Verstappen

Max Verstappen et Sergio Pérez pourraient verrouiller la première ligne dès la première course de l'année. © Icon Sport.

Lui aussi « avait vraiment hâte de reprendre le volant » et il l’a montré. Sergio Pérez a fait du bon travail à Bahreïn. Le Mexicain a terminé les essais avec le meilleur temps des trois jours en 1’30’’305. Celui qui va entamer sa treizième année en Formule 1 est toujours en forme et possède un bon rythme, un avantage pour son coéquipier. Il faut dire que le natif de Guadalajara est un peu l’homme de l’ombre du Néerlandais. A l’instar d’un Valtteri Bottas chez Mercedes avec Lewis Hamilton, Sergio Pérez est, contre son gré, le numéro deux de l’équipe. 

Grand professionnel, il fait son travail comme on lui demande afin d’avoir peut-être un jour une chance de se battre pour un titre mondial. Avant de débuter l’année 2023, le troisième du dernier championnat est satisfait de ce premier contact avec sa nouvelle monoplace. « Les tests sont très courts, il est donc très important d'en tirer le maximum. Les essais à Bahreïn sont très difficiles car la piste change à chaque fois que vous sortez, le tarmac est très accidenté et en général, les conditions varient. Mais dans l'ensemble, cela a très bien fonctionné, nous avons bien compris notre voiture. » 

Le meilleur temps cumulés des essais est aussi un révélateur de la bonne compréhension de la RB19. « Je pense que nous avons fait de notre mieux aujourd'hui. Nous avons beaucoup analyser nos réglages et notre choix des pneus. Nous avons couru sans gros problèmes, fait beaucoup de tours et avons eu une bonne fiabilité en général. Nous avons une voiture avec un bon rythme et nous pensons certainement que nous pouvons travailler davantage là-dessus. » Mais à l’image de son voisin de garage, Sergio Pérez ne veut pas tirer de conclusions hâtives. « Nous ne saurons que la semaine prochaine où nous serons vraiment en termes de rythme. » 

Réponse donc dimanche prochain au terme du premier Grand Prix de la saison, une course où les Red Bull font office de grands favoris. Alors qui de Charles Leclerc, Lewis Hamilton ou encore George Russell arrivera à priver Max Verstappen et Sergio Pérez d’une victoire ? 

Journaliste spécialisé en sports mécaniques.

Dernières publications

En haut