Miguel Angel Lopez au terme d’une ascension de folie

0
Ligue 1

L’étape 17 du Tour de France 2020 contient 170 km et s’élance de Grenoble pour rejoindre Méribel et son Col de la Loze qui culmine à 2304 mètres (hors catégorie). Une montée finale de 21,5 km avec une moyenne de 7,8%. L’étape comporte un sprint intermédiaire au kilomètre 45. Les coureurs ont aussi à gravir un autre col hors catégorie, il s’agit du Col de la Madeleine qui monte pendant 17,1 km avec une moyenne de 8,4% qui se situe à 2000 mètres d’altitude.

« L’étape et l’arrivée la plus difficile du Tour ». Voici ce que déclare Richie Porte avant le départ concernant l’étape du jour. Le coureur australien ajoute que cette étape « effraie tout le monde ». Un sentiment partagé par Thibaut Pinot qui déclare que le Col de la Loze était « extrêmement dur » lors de la reconnaissance. Ajoutant que pour aborder ce col, « il n’y a pas vraiment de tactique à avoir ». Nairo Quintana se prépare à souffrir dans « ce final spectaculaire » car il n’est pas à 100% après ses chutes. Une étape dont Egan Bernal n’a pas eu le courage de faire. Considérant qu’il n’a pu rien à jouer sur le Tour de France, le Colombien s’est retiré de la compétition. Le coureur français Jérôme Cousin ne prendra pas le départ, il est arrivé hors délai lors de l’étape d’hier. David Gaudu (FDJ) figure dans la liste des abandons d’hier. Le Français a prévu de faire la Vuelta.

Le départ est donné à Grenoble sous un beau soleil. Thomas De Gendt attaque dès le début et s’empare de la tête de la course. Deux coureurs vont le rejoindre, le Français Perichon ainsi que le Letton Neilands. Cette échappée est vite reprise. Thomas de Gendt s’échappe à nouveau seul après avoir parcouru 18 km. Un autre Belge le rejoint, il s’agit de Oliver Naesen. L’échappée est de nouveau reprise.

Alors qu’il reste 142 km, Julian Alaphilippe tente de partir à l’avant. Une offensive réussie par le coureur français de la Quick-Step. Il est rejoint en groupe de tête par Richard Carapaz, Lennard Kamna, Dan Martin et Gorka Izaguirre. Julian Alaphilippe empoche les 20 points du sprint intermédiaire. L’échappée détient alors trois minutes d’avance à ce moment-là.

1er Alaphilippe – 20 pts

2e Dan Martin – 17 pts

3e Gorka Izaguirre – 15 pts

4e Lennard Kamna – 13 pts

5e Richard Carapaz – 11 pts

6e Daryl Impey – 10 pts

7e Sam Bennett – 9 pts

8e Michael Morkov – 8 pts

9e Peter Sagan – 7 pts

10e Matteo Trentin – 6 pts

11e Bryan Coquard – 5 pts

12e Greg Van Avermaet – 4 pts

13e Lukas Postlberger – 3 pts

14e Dries Devenyns – 2 pts

15e Kasper Asgreen – 1 pt

Les cinq hommes de tête prennent 4’22 d’avance sur le peloton. Il reste 110 km avant l’arrivée.

L’ascension du Col de la Madeleine

Nairo Quintana se trouve distancé dès l’ascension du Col de la Madeleine. Alors qu’il reste 13 km dans l’ascension du Col de la Madeleine, Lennard Kamna craque et ne parvient pas à suivre les quatre autres coureurs en tête. Benoît Cosnefroy ne parvient pas à suivre le groupe du maillot jaune alors que ça grimpe encore pendant 8 km.

Le groupe de tête constitué des quatre coureurs se trouve à 5 km du sommet. Ils détiennent 2’36 d’avance sur le groupe maillot jaune. Benoît Cosnefroy vêtu du maillot à pois est distancé à 3’50. Le groupe maillot vert se trouve loin derrière à 9’46 du groupe de tête. Il reste 3km du sommet et l’échappée perd du temps, le groupe maillot jaune est derrière à deux minutes. Le groupe de tête roule à 20 km/h durant une montée à 8%. Julian Alaphilippe fait les derniers kilomètres en tête du groupe des quatre. Mais c’est l’équatorien Richard Carapaz qui s’impose au sommet et qui prend 20 points. Julian Alaphilippe se classe second, il décroche 15 points. Dan Martin termine troisième et Gorka Izaguirre termine quatrième du groupe de tête composé de ces quatre coureurs.

À 45 km de l’arrivée, Dan Martin est complètement décroché du groupe de tête, il se trouve à 1’39 des désormais trois coureurs en tête de la course. La descente est orchestrée par Julian Alaphilippe qui atteint les 70 km/h. L’écart entre les trois hommes de tête et l’Irlandais grandit (2’20) à 40 km de l’arrivée. Benoît Cosnefroy parvient à se hisser dans le groupe maillot jaune à 2’40 du trio de tête.

Un col colossal à gravir

Il reste 21,5 km de l’arrivée ce qui marque le début de la terrible ascension du Col de la Loze qui comporte des pentes pouvant atteindre les 25% sur les derniers kilomètres. Le trio de tête possède deux minutes d’avance sur le groupe maillot jaune. En franchissant la barre des 20 derniers kilomètres, une pente de 10% s’offre aux coureurs. Julian Alaphilippe monte en tête du groupe, il atteint 18 km/h sur une pente à 11%. Les formations Bahrain-McLaren et Jumbo animent l’ascension du groupe maillot jaune. Alors qu’il reste 15 km de l’arrivée, l’écart du trio de tête se réduit et passe à 1’42. Le groupe maillot jaune monte à 19 km/h alors que la pente s’élève à 10%. Ce groupe réduit son retard qui passe à 40 secondes alors qu’il reste 11 km d’ascension et les pentes les plus importantes vont arriver. À 10 km de l’arrivée, Julian Alaphilippe perd le fil et laisse s’échapper les deux hommes de tête. L’équatorien Carapaz et l’Espagnol Gorka Izaguirre sont tous les deux en tête mais avec seulement 25 secondes d’avance. Gorka Izaguirre se fait distancer et rejoint le groupe maillot jaune qui part à l’assaut de l’unique homme en tête : Richard Carapaz.

Guillaume Martin craque et se retrouve seul à 20 secondes derrière le groupe maillot jaune. Carapaz veut tenir mais le groupe maillot jaune est très proche alors qu’il reste 7 km d’ascension. L’écart entre Carapaz et le groupe maillot jaune est de 20 secondes. Le groupe maillot jaune est porté par trois coureurs de la Jumbo et deux coureurs de la formation Bahrain-McLaren. Richard Carapaz fait de la résistance et reprend du temps. Il bénéficie de 40 secondes d’avance. À ce moment-là il reste 5 km de l’arrivée. L’équatorien arrive dans une montée à 16%. Les choses sérieuses vont s’accélérer avec une ascension finale de folie. Mikel Landa se trouve distancé du groupe maillot jaune à 3,5 km de l’arrivée. Sepp Kuss est bien positionné dans la roue du maillot jaune. Ce groupe revient fort à 7 secondes de Richard Carapaz. L’équatorien est alors repris à 3 km de l’arrivée. Sepp Kuss, Miguel Angel Lopez Moreno prennent les devants à deux. Le Colombien d’Astana prend à lui seul les devants. Miguel Angel Lopez Moreno détient 9 secondes d’avance. Un duel Miguel Angel Lopez Moreno – Roglic est lancé à 1,5 km de l’arrivée. À la flamme rouge, Miguel Angel Lopez Moreno a une dizaine de secondes d’avance. Il s’impose au sommet du Col de la Loze devant Roglic qui finit second. Benoît Cosnefroy arrive à 12’13 après le passage de Miguel Angel Lopez. Julian Alaphilippe arrive quant à lui 18 minutes après.

 

Les maillots distinctifs 

Maillot Vert :

Maillot à pois :

Maillot blanc :

Crédits photo : letour.fr ; L’Equipe / B. Papon

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here