Moto GP

MotoGP : le constat difficile de Fabio Quartararo après le Grand Prix d’Italie

À la porte des points ce dimanche lors du Grand Prix d'Italie au Mugello, Fabio Quartararo n'a pas pu faire grand-chose au guidon de sa Yamaha. Le Français a traversé le week-end sans réellement extraire le maximum de sa machine. 

Une course compliquée. Ce dimanche au Mugello, Fabio Quartararo n'a pas été souvent à l'écran. Bloqué dans le paquet, le Français termine loin des hommes de têtes. Le pilote Yamaha a constaté des soucis de grip pendant le week-end :

“On ne va pas trop regarder la course, parce que c'était un peu une catastrophe, mais réussir à faire un tour rapide, c'était important. C'est un circuit qui est très physique. On a des tests demain, des tests la semaine prochaine à Valence, il va falloir rester concentrés, essayer de trouver cette solution pour tourner et avoir plus de grip,” explique-t-il au micro de Canal +.

Fabio Quartararo : je n'avais plus de force

Toujours au micro de la chaine cryptée, le Français a avoué ne plus avoir de force au guidon de sa moto passé la mi-course. Avec une moto compliquée, le début de saison du Français n'est pas tout rose. Prochain rendez-vous, les Pays-Bas fin juin, mais avant ça des journées de test la semaine prochaine.

“On sait que la moto est très physique, malheureusement je ne pensais pas autant et voilà, à partir de la mi-course, je n'avais plus de force et ça commençait à être dangereux. Dans les cinq derniers tours, je n'arrivais plus à freiner. Quand on arrive à 350 km/h ce n'est pas la meilleure des choses. Il faut que l'on arrive à faire une moto qui est plus facile à piloter car sans grip, c'est très compliqué de faire les changements de direction. Il va falloir essayer de trouver une solution vite, surtout sur ce plan là.”

Passionné de sport et des Girondins de Bordeaux. Bercés par les arrêts de Cédric Carrasso, les coups de casque de Wendel et la finesse de Yoann Gourcuff dans un stade Chaban-Delmas en feu ! Fan de la Ligue des talents, sans oublier les coups de volant de Fernando Alonso, les attaques de Thibaut Pinot ou les atémis du général du ring Gunther.

Dernières publications

En haut