Moto GP

MotoGP : Le constat terrible de Quartararo après le GP du Qatar

Au sommet il y a encore quelques années, Fabio Quartararo a vécu une année 2023 catastrophique la saison précédente. Malheureusement pour lui, ce début de saison 2024 semble repartir sur les mêmes bases. Le bilan du GP du Qatar inquiète même le Français, désabusé par sa performance et l'usure de son pneu. Explications.

GP du Qatar : une 12ème place inquiétante pour Quartararo ?

14ème au sortir des qualifications, 12ème au sprint de Lusail. Le premier GP de la saison est loin d'apporter son lot de satisfaction à Fabio Quartararo. Le Français a même tiré la sonnette d'alarme au moment d'évoquer les nombreux problèmes rencontrés lors de la course. C'est un Quartararo désabusé qui s'est présenté en conférence de presse à l'issue du GP. “Je ne m'attendais pas à mieux car c'est notre rythme de test et du week-end” a déclaré le pilote Yahama. Pourtant, Fabio Quartararo avait parfaitement débuté sa course. “Le départ et le premier freinage ont été assez bons.” En 2 petits tours, le Français, 16ème au départ, a réussi à combler son retard en s'installant rapidement à la 12ème place. Mais les difficultés rencontrées par Quartararo et Yahama ont rapidement montré les limites de ce à quoi pouvait prétendre le pilote. Un problème de dégradation de pneumatiques pourrait même déjà condamner la saison du Français.

Fabio Quartararo ne retient rien de positif

“Du positif il n'y en a pas malheureusement.” Si Fabio Quartararo ne s'est pas montré clinique sur la piste, son interview d'après-course a le mérite d'être efficace. Pour le Français, rien n'est à garder à l'issue de ce séjour qatari. Et si de nombreux éléments peuvent expliquer la méforme de champion du monde 2021, c'est un drop survenu lors d'un sprint qui inquiète particulièrement le pilote Yahama. “La manière dont nous avons terminé le Sprint est vraiment très inquiétante. La chute de performance des pneus était bien plus importante que ce que nous attendions”. Un constat alarmant, expliquant la fin de course du Français. “J'essayais plus de maintenir mes pneus en vie que d'aller vite” déclarait un Quartararo agacé et résigné. Reste à savoir comment se déroulera la course de ce dimanche 10 mars. Car lorsque l'on voit le résultat d'Alex Rins (17ème au classement), on comprend pourquoi les pilotes s'inquiètent de la durée de vie de leur pneumatique.

Nostalgique des Verts, je m'en remets aux Reds de Klopp pour garder le sourire. À la recherche de sensations fortes grâce aux sports de haute montagne, je vibre devant ma TV à travers le tennis, le basket, le football et les sports d'hiver. Hâte d'être derrière l'Equipe de France lors des Jeux Olympiques de Paris !

Dernières publications

En haut