Niki Terpstra : touché mais pas coulé

0
Ligue 1
Photos : FGphotographic

Total Direct Energie a récemment prolongé le contrat du Néerlandais, s’engageant alors jusqu’à fin 2021. Une signature risquée pour l’équipe vendéenne, car celui qui a soufflé ses 36 bougies au printemps dernier n’a rien gagné sous les ordres de Jean-René Bernaudeau.

2019 sous le signe de la malchance

Pour sa dernière année dans la formation Quick Step, Terpstra s’offre un deuxième monument, le Tour des Flandres. C’était en avril 2018. Un an plus tard, sous ses nouvelles couleurs, le tenant du titre s’effondre, une mauvaise chute provoque un traumatisme crânien. Lui qui avait entamé la saison des classiques sur les podiums de Kuurne-Bruxelles-Kuurne et du Samyn, achève prématurément sa campagne flandrienne sur le terrain de ses exploits. Nous le saurons plus tard, il s’agissait du début d’une mauvaise série. La malchance le met de nouveau à terre lors du Tour de France. Cette fois c’est une omoplate fracturée qui l’écarte de la compétition.

2020 l’année de trop ?

On attend un Niki revanchard en 2020 ! Pour l’instant, cette année est la pire depuis qu’il est professionnel. Il est inexistant sur les deux “petits” Tours auxquels il participe en février, idem en Belgique, là où il excellait précédemment. Cela semble être la saison de trop pour Terpstra. La série noire continue, en juin, il s’entraîne derrière le scooter pour préparer la reprise … et tombe. Verdict : clavicule cassée, pneumothorax, nouveau traumatisme crânien. Il est admis en soins intensifs, son indisponibilité est estimée à 10/12 semaines. Il revient mi-août lors du Tour de Wallonie puis s’aligne sur le Tour Poitou-Charentes. À cette occasion, Lylian Lebreton témoigne à notre micro : c’est une belle satisfaction de le revoir sur un vélo, je suis ravi de le retrouver en compétition après son grave accident. Niki Terpstra est touché mais pas coulé.

La confiance de ses dirigeants

Cependant, le retour semble laborieux. Sur le TPC, il est incapable de terminer la moindre étape dans le peloton. Il avait pourtant conclu 3e de l’épreuve l’an passé. C’est pendant la dernière édition de ce Tour disputé en Nouvelle Aquitaine que son équipe officialise la prolongation avec le coureur hollandais. Si le public s’inquiète sur la forme de Terpstra, Lylian Lebreton nous rassure : l’idée c’est de faire un bon bloc de travail en vue des échéances d’octobre avec le Tour des Flandres et Paris-Roubaix. Niki et nous-mêmes sommes ambitieux sur les classiques. Toutes les semaines il essaie de progresser et je pense qu’une course à étapes comme le Tour Poitou-Charentes peut être un bon tremplin pour retrouver de bonnes sensations.

Avant d’attaquer les Flandriennes, Niki Terpstra prendra la direction de l’Italie, étant engagé sur Tirreno-Adriatico, puis direction le BinckBank Tour.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here