Catch

Ouest Catch à Plouasne, l’histoire a été écrite dans les contrées bretonnes

Le week-end dernier, samedi 2 mars pour être précis, Ouest Catch, une promotion bretonne organisait son plus gros show de l’année avec une carte incroyable et une ambiance de folie. C’était la dixième année que ce show avait lieu à Plouasne (Côtes-d’Armor) et pour l’occasion, Ouest Catch a mis les petits plats dans les grands.

 

 

Un annonceur de luxe

Au début du show, Régis Béreschel arrive pour nous annoncer la carte du show. Au moment où la Super Bagarre Bretonne est évoquée, Sturry arrive sur le ring (si l’équipe de Sturry perdait, il était renvoyé de Ouest Catch, mais si son équipe gagnait, il devenait haut gradé). Régis Béreschel  nous dit ensuite qu’un annonceur spécial est prévu pour ce show. Et c’est Norbert Feuillan qui débarque sur le ring, sous les acclamations d’un public en feu. Une petite confrontation a eu lieu entre les deux hommes, et Sturry est rentré dans les coulisses, après avoir reçu des rouleaux de papier toilette lancés depuis le public. Malheureusement, Norbert Feuillan nous dit que le combat féminin opposant Camille Grignon et Nina Samuels a été annulé puisque les deux catcheuses se sont blessées lors du show de la veille.

 

 

Louis Napoléon conserve, Thiago Monterro donne l’avantage à la team Sturry

Le match d’ouverture était un triple menace avec Louis Napoléon, Aigle Blanc et Christianium qui s’affrontaient pour le titre DELTA. Un match qui a directement mis la foule dans le bain, avec beaucoup de spots intéressants et un Aigle Blanc des grands soirs. Malgré ça, c’est le champion Louis Napoléon qui a conservé son titre, sous une broncha, après avoir fait un splash sur ses deux adversaires du soir.

 

L’image contient peut-être : une personne ou plus

Aigle Blanc n’en croit pas ses yeux, il a failli remporter le titre. (crédit photo: Darren Fog)

 

Ensuite, un match avait lieu entre Thiago Monterro et Cormac Hamilton pour déterminer l’équipe qui aura l’avantage lors de la Super Bagarre Bretonne. Malgré une domination de Hamilton, c’est Thiago Monterro qui remporte le combat et qui donne l’avantage à la team Sturry. Monterro peut remercier Rick Salem qui a retenu ses pieds pour lui permettre de décrocher la victoire.

 

 

Un Street Fight à couper le souffle et une Super Bagarre dantesque

 

Après l’entracte, le Superkick Boy Jérémy Pépin a affronté Jack Spayne dans un Street Fight match. Avant que l’arbitre sonne la cloche, les deux catcheurs étaient déjà bien armés, avec des chaises et des panneaux. La rivalité entre les deux dure depuis un moment et leur dernier combat en date était un Last Man Standing chez Revolt. Après plusieurs grosses prises de risque de la part des deux catcheurs, c’est bien Jérémy Pépin qui l’emporte. Ce dernier a sauté de la troisième corde sur Spayne qui était allongé sur la table en bas du ring.

 

 

L’image contient peut-être : 1 personne, chaussures

Jérémy Pépin qui prépare un mauvais coup. (crédit photo : Darren Fog)

 

 

 

Pour ce match spécial, la Super Bagarre Bretonne, l’enjeu était de taille : si la team Ouest Catch (composée de Kross, Cormac Hamilton, Théo Popoff, La Hyène Durançon et Lucas Di Léo) battait la team Sturry (Sturry, Rick Salem, Thiago Monterro, Xan Drain et Antoine Bernard), ce dernier était exclu de la promotion; Mais si son équipe gagnait, il rejoignait le bureau de l’équipe exécutive de Ouest Catch. Rappelons que l’équipe de Sturry avait l’avantage numérique pendant la partie.

Parmi les moments marquants, il y a le retour du légendaire Théo Popoff, qui a été ovationné. Il y a aussi eu la belle montée en puissance de La Hyène Durançon, qui a fait une très belle prestation après ses débuts à Quédillac. C’est ce dernier qui a donné la victoire à la team Ouest Catch en faisant le tombé sur Sturry. Le complexe sportif de Plouasne était sur le point d’exploser à la fin du match. Malheureusement pour Sturry, il sera suspendu indéfiniment. Les membres de la team Ouest Catch, eux, ont bien célébré leur victoire.

 

 

L’image contient peut-être : 1 personne, debout

Retour de la légende Théo popoff. (crédit photo : Darren Fog)

 

 

Travis Banks qui débute en France et Main Event impressionnant

 

La superstar de la WWE du côté de NXT UK faisait ses débuts en France pour affronter notre Français Tristan Archer (qui a notamment participé au CruserWeight Classic). Pendant le match, la foule s’est beaucoup faite entendre, avec les chants à répétition pour encourager les deux superstars. C’était un match très technique, avec beaucoup de prises au sol, et beaucoup de prises de risque en utilisant les cordes. Finalement, c’est le “Kiwi Buzzsaw” qui va l’emporter avec un Enziguri depuis la deuxième corde. Une fois le match fini, Travis Banks et Tristan Archer ont pris le micro pour dire que les deux superstars ont été incroyables. S’ensuit un moment de respect entre les deux, puis ils sont rentrés au vestiaire.

 

L’image contient peut-être : 2 personnes

L’image contient peut-être : 2 personnesRespect entre deux grandes superstars du catch mondial. (crédit photo : Darren Fog)

 

Le Main Event de la soirée opposait Tom La Ruffa, actuel champion de la promotion, à Peter Fischer, son challenger. Les deux catcheurs étaient bien entourés, puisque La Ruffa avait Louis Napoléon et Antoine Bernard de son côté, tandis que Fischer était accompagné de Di Léo et Cormac Hamilton. À l’inverse du match  précédent, ce combat était “un match de bourrin” avec du manque de respect.

Pire encore, Tom La Ruffa a forcé son challenger de se mettre à ses genoux. Malgré ça, Peter Fischer ne s’est pas laissé faire, et a répliqué avec ses prises de soumission. C’est grâce à ces dernières que Peter Fischer a gagné le combat, et donc le titre. Après le combat, Antoine Bernard s’est embrouillé avec son compère de l’Alliance Louis Napoléon. Antoine Bernard a enlevé son tee-shirt de l’Alliance puis est reparti seul dans les coulisses.

 

 

L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes qui pratiquent un sport

Peter Fischer nouveau champion. (crédit photo : Darren Fog).

 

 

Ouest Catch a clairement franchi un cap lors de cette dixième édition à Plouasne, et nous prouve que le catch français est en pleine progression.  Pour faire simple, c’est un show à ne surtout pas manquer lorsque ce dernier sera mis en ligne. Les prochaines dates de la promotion bretonne n’ont pas encore été communiquées. Vive le catch français.

 

Image de mise en avant : Darren Fog.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire