Cyclisme

Paris – Roubaix 2024 : une grosse surprise chez Ineos !

Pendant que les équipes dévoilent tour à tour leur startlist pour Paris – Roubaix 2024, Ineos a réservé une belle surprise aux spectateurs ! De quoi potentiellement animer la course du dimanche 7 avril, sur le papier promise à Mathieu van der Poel. En attendant le début de l'Enfer du Nord, retrouvez sur notre site les dernières informations à connaître sur l'événement.

À quelques heures du départ de l'édition 2024 de Paris – Roubaix, la liste des coureurs engagés est loin d'être le sujet qui fait le plus de bruit dans le peloton. En effet, les organisateurs de la course ont décidé en début de semaine d'ajouter une chicane à l'entrée de la Trouée d'Arenberg. Une décision prise pour éviter que les cyclistes arrivent trop rapidement dans le mythique 19e secteur pavé avant l'arrivée. Cependant, ce choix a eu le mérite de rassembler la grande majorité des acteurs : chez eux, l'incompréhension règne. De Marc Madiot à Mathieu van der Poel, tous pensent que l'ajout de ce ralentissement est dangereux pour la sécurité des coureurs.

Les principaux concernés vont donc tenter de se familiariser avec cette nouveauté pour éviter les chutes. Parmi eux, une belle brochette de têtes de série seront au départ. Si Wout van Aert a dû déclarer forfait, le grand favori néerlandais et vainqueur sortant Mathieu van der Poel sera bien là ! Mads Pedersen, Alberto Bettiol ou encore Iván García Cortina tenteront de lui jouer des mauvais tours.

À lire également : Paris-Roubaix 2024 – À quelle heure ? Sur quelle chaine TV regarder la course ?

Paris – Roubaix 2024 : la surprise du chef pour Ineos

La formation britannique a attendu la fin de matinée pour annoncer le groupe retenu pour demain. Dans celui-ci on retrouve Ben Turner, Andrew August, Ben Swift, Connor Swift, Joshua Tarling et Elia Viviani. Mais alors qui est donc le dernier dossard ? Ce n'est personne d'autre que la star de l'équipe Tom Pidcock ! À 24 ans, le vainqueur des Strade Bianche 2023, s'apprête ainsi à disputer son premier Enfer du Nord dans le peloton professionnel. Désormais, la question est de savoir s'il aura un rôle d'équipier ou bien s'il disposera d'une carte blanche pour se faire plaisir.

Une chose est sûre, la présence de Tom Pidcock sur les routes de Paris – Roubaix 2024 n'a rien d'anodin. Il a d'ailleurs tout de l'outsider qui peut venir jouer les trouble-fête sur la ligne d'arrivée. En effet, s'il n'a pas encore pris part à ce monument en tant que pro, il connaît pourtant très bien les pavés de la région. En 2019, c'est lui qui avait remporté le Paris – Roubaix Espoirs à l'issue des 170,5 km de course. Deux ans auparavant, en 2017, il avait triomphé sur celui des Juniors. Alors certes, la course professionnelle dure 258,2 km. Néanmoins, la fougue et l'expérience sur les pavés du Nord du coureur Ineos seront un atout de taille pour réaliser une grande performance.

Actuellement en Master à l'ESJ Lille, je m'avère être un adepte du groundhopping à la recherche de grosses ambiances qui ambitionne de parcourir le globe à travers ses stades de foot. Côté maillot, je fus biberonné au chardon nancéien et au coaching de Pablo Correa. J'ai aussi grandi avec le calme d'Arsène Wenger et les tacles de Laurent Koscielny sur Canal. Mais parce qu'il n'y a pas que le football dans la vie, je vibre tout autant à encourager Thibaut Pinot dans son virage, Julia Simon devant L'Equipe, mais aussi Arthur Fils sur Eurosport.

Dernières publications

En haut