Formule 1

Pourquoi Ricciardo et Red Bull se réunissent-ils pour 2023 ?

Ricciardo

Daniel Ricciardo ne quittera pas la F1 à la fin de la saison après avoir accepté de devenir le troisième pilote de son ancienne équipe Red Bull. Mais pourquoi le groupe se reforme-t-il ?

Ricciardo veut rester pertinent et garder la porte ouverte pour 2024

Lorsque Daniel Ricciardo et McLaren se sont séparés, l'Australien a décidé qu'il ne se précipiterait pas sur ses prochaines étapes. Il est à la croisée des chemins dans sa carrière et, après une expérience difficile avec McLaren, sa prochaine étape était très importante.

La possibilité de courir pour une équipe située plus bas sur la grille n'était pas attrayante. C'est pourquoi Ricciardo et son équipe n'ont même pas entamé de discussions avec des équipes comme Haas ou Williams, qui avaient toutes deux des places pour 2023. Au lieu de cela, il s'est concentré sur les opportunités qui lui permettraient de garder un pied dans le paddock tout en faisant une pause dans le sport qui a dominé sa vie pendant la dernière décennie.

Mercedes et Red Bull sont les deux équipes avec lesquelles lui et ses dirigeants ont discuté. Il était logique de s'associer à l'une des meilleures équipes, ces deux-là ayant potentiellement des sièges libres en 2024, compte tenu de la situation actuelle des contrats.

Lewis Hamilton étant susceptible de prolonger son séjour chez Mercedes, l'équipe de Ricciardo a concentré ses discussions sur Red Bull, l'écurie avec laquelle l'Australien a remporté sept de ses huit victoires en Grand Prix. Il connaît beaucoup de personnes chez Red Bull et a le souvenir d'avoir été très à l'aise derrière le volant là-bas. Alors que Sergio Perez a un contrat jusqu'à la fin de 2024, on ne sait jamais ce qui peut arriver. Dans le pire des cas et s'il n'y a pas d'option, il pourra au moins garder un œil sur les champions du monde en titre.

Il est entendu que le rôle impliquera un travail en simulateur, potentiellement un peu de temps en voiture – très probablement axé sur les essais de pneus Pirelli – quelques courses de démonstration et la présence à un petit nombre de Grands Prix au cours de la saison. Cela signifie que Ricciardo aura beaucoup de temps pour s'éloigner de la F1, afin de déterminer ce qu'il veut vraiment faire à l'avenir. Il a besoin de voir s'il peut retrouver cette faim : l'amour irrésistible de piloter des voitures de Formule 1.

S'il décide qu'il veut se battre pour un siège de course, même s'il n'y a pas d'opportunité chez Red Bull, qu'est-ce qui dit qu'il n'y en aurait pas chez AlphaTauri si Yuki Tsunoda ou Nyck de Vries n'étaient pas à la hauteur la saison prochaine ? Et s'il retrouve cette envie, des projets plus bas sur la grille comme Alfa Romeo – qui deviendra Audi en 2026 – Haas et Williams deviennent soudainement plus attractifs.

Red Bull obtient un pilote avec lequel ils ont une grande histoire

L'engagement de Ricciardo est très logique pour Red Bull, qui a entretenu une excellente relation avec l'Australien pendant les cinq années qu'ils ont passées ensemble alors qu'il progressait dans leur programme junior. Même s'ils ont été déçus qu'il les quitte pour Renault, l'eau a coulé sous les ponts maintenant, et avoir quelqu'un avec un tel profil et une marque forte – plus une grande expérience en F1 – ne servira qu'à renforcer leur opération globale.

Le patron Christian Horner a minimisé la perspective que Ricciardo prenne un siège de course dans l'équipe, notamment parce que Sergio Perez a fait une bonne saison, les a aidés à remporter leur premier championnat des constructeurs depuis 2013, et a ce contrat jusqu'à la fin de 2024.

Cependant, les choses peuvent changer rapidement en F1, et avoir Ricciardo à bord donne à Red Bull des options. Red Bull aime les options, c'est pourquoi ils ont gardé Alex Albon avant de le céder à Williams. Ils peuvent utiliser Ricciardo pour remplacer Max Verstappen, Perez, De Vries ou Tsunoda si nécessaire – et sa présence servira à garder Perez sur ses gardes pour s'assurer qu'il continue à fournir ce qu'ils attendent de lui, même si la probabilité que Ricciardo le remplace reste faible.

Ses efforts sur le simulateur seront très bénéfiques, et ils pourront en profiter pour évaluer s'il pourrait – si nécessaire – être remplaçant dans l'une de leurs deux équipes. Pendant ce temps, la grande quantité d'activités marketing dans lesquelles la marque de boissons énergisantes est impliquée signifie que l'Australien peut prendre une partie de la charge et réduire la pression sur les pilotes de course Verstappen et Perez.

Et enfin, ils n'exigent pas qu'il assiste à toutes les courses en tant que réserviste ni qu'il passe d'innombrables jours dans le simulateur ou à l'usine – ce qui fonctionne bien pour Ricciardo, également. Cela a beaucoup de sens pour les deux parties – et c'est pourquoi un accord a été conclu assez rapidement.


Dernières publications

En haut