Cyclisme

Présentation – Omloop Het Nieuwsblad 2022 : Les pavés sont de retour

La saison cycliste a repris depuis un peu plus d'un mois, mais le dernier week-end de février demeure l'un des week-ends les plus importants avec l'Omloop Het Nieuwsblad qui lance la saison des classiques flandriennes. 

En tant que première course d'un jour de haut niveau pour les hommes et les femmes, le week-end d'ouverture conserve un symbolisme presque mythique parmi les fans. Il marque le passage aux pavés qui domineront les deux prochains mois du calendrier des courses d'un jour.

Omloop Het Nieuwsblad est la première de la série des six classiques flandriennes et se déroule le samedi 26 février. Kuurne-Brussels-Kuurne constitue la seconde moitié du week-end d'ouverture chez les hommes, mais alors que cette course favorise les sprinters, l'Omloop est une course pour les puristes des pavés. Son terrain difficile comprend un grand nombre des fameux “hellingen” de Flandres orientale et des secteurs pavés plats le long de son parcours traditionnellement sinueux.

L'année dernière l'italien Davide Ballerini s'est imposé devant Jake Stewart et Sep Vanmarcke dans un arrivée au sprint. Chez les femmes, Anne Van der Breggen s'est imposé en solitaire devant Emma Norsgaard Bjerg et Amy Pieters.

Le parcours homme 2022 de l'Omloop Heat Nieuwsblad

 

Dans un parcours largement inchangé par rapport à celui de l'année dernière, les hommes s'attaqueront à 13 “hellingen” et 9 secteurs pavés.

Les deux ascensions les plus éprouvantes de la journée sont le Muur van Geraardsbergen, ou Kapelmuur, et le Bosberg. Ce sont les défis les plus difficiles du parcours et, avec 17,5 km restants lorsque la course atteint le Muur, attendez-vous à ce que des mouvements décisifs soient lancés depuis ces deux points de la course.

Après l'ascension finale, une course d'approche de 13,5 km vers l'arrivée verra probablement les coureurs de tête se disperser dans la montée vers Ninove, et les attaques réussies auront toutes les chances de tenir. Le peloton masculin a cependant rompu avec la tradition en 2021. La course a éclaté sur le Molenberg à 43 km de l'arrivée, mais s'est ressoudée. Les multiples attaques suivantes ont été neutralisées, ce qui a donné lieu à une arrivée au sprint inhabituelle pour la 76e édition du Omloop Het Nieuwsblad.

Le parcours femme 2022 de l'Omloop Heat Nieuwsblad

Les femmes parcourront 9 ascensions et 5 secteurs pavés, dont les difficiles Kapelmuur et Bosberg. Elles affronteront le même parcours que le peloton masculin jusqu'à l'arrivée. L'année dernière, Van der Breggen a remporté la victoire en solitaire, après que sa coéquipière de SD Worx, Demi Vollering, ait fait une chute dans le Muur, fracturant le peloton. Cela a permis à Anna van der Breggen de lancer ce qui allait être l'attaque gagnante sur le Bosberg et elle a tenu bon jusqu'à la ligne d'arrivée.

Les favoris 

  • La course homme

Alors que les équipes classiques traditionnellement fortes arriveront prêtes à relever les défis qui les attendent, un certain nombre d'autres équipes ont renforcé leur intérêt pour les classiques et représentent un risque plus important que jamais.

La plus grande menace pour la suprématie de QuickStep Alpha Vinyl vient sans doute d'Ineos Grenadiers. Ineos, une équipe en pleine transition et a continué d'investir des ressources dans son équipe de classiques pendant l'intersaison en soutenant notamment Tom Pidcock, qui dirigera l'équipe britannique à Omloop pour la première course d'un jour de son programme chargé de début de saison.

Jumbo Visma a sans doute ajouté le plus de profondeur à son équipe de classiques. Avec les signatures de Christophe Laporte, Tosh van der Sande et plus récemment Tiesj Benoot, l'équipe néerlandaise empile les spécialistes d'un jour derrière Wout van Aert dans le but de lui faire atteindre ses principaux objectifs de début de saison : Les Flandres et Paris-Roubaix.

L'Omloop Het Nieuwsblad n'étant pas l'un des objectifs principaux de Van Aert, il est possible qu'il fasse comme QuickStep et travaille pour un autre membre de l'équipe. Cependant, Van Aert verra Omloop, qu'il a choisi de ne pas courir en 2021, comme une excellente préparation et essentiellement une répétition générale pour les Flandres.

QuickStep AlphaVinyl a triomphé en 2021 mais le champion en titre Davide Ballerini n'est pas sur la liste de départ, peut-être en raison de son récent cas de covid-19. Le Wolfpack ne manquent pas de force en profondeur quand il s'agit de courses d'un jour, et avec le duo danois de Kasper Asgreen, vainqueur de la Ronde van Vlaanderen 2021, et Mikkel Honore, qui a frappé à la porte d'un succès sérieux la saison dernière, l'équipe cherchera à rendre la tâche difficile aux autres.

Sonny Colbrelli, de l'équipe Bahrain Victorious, a prouvé sa valeur sur les pavés en remportant l'édition 2021 de Paris-Roubaix. Le champion d'Europe entame sa campagne 2022 à Omloop avec l'objectif de réaliser une autre excellente saison.

L'équipe Astana Qazaqstan compte deux concurrents de poids : Alexey Lutsenko, qui a démarré sa campagne 2022, avec une victoire à la Clásica Jaén. À ses côtés, Gianni Moscon, qui s'est également montré très fort sur les pavés en 2021, menant les attaques dans la Muur l'année dernière et faisant cavalier seul à Paris-Roubaix avant qu'une crevaison ne mette fin à ses espoirs de victoire.

Malgré leur statut de Conti Pro, les Total Energies représentent l'une des plus grosses équipes pour les classiques. Peter Sagan fait ses débuts sur les pavés avec sa nouvelle équipe et cherchera à faire sa marque après une année 2021 frustrante. Son fidèle équipier Daniel Oss a montré une bonne forme en début de saison, tout comme Anthony Turgis, ce qui signifie que l'équipe française a quelques cartes à jouer pendant la course.

Parmi les autres prétendants, citons Trek-Segafredo, qui misera sur l'enfant du pays, Jasper Stuyven, et Rasmus Tiller, d'Uno-X, dont l'équipe a bien marché jusqu'à présent dans la saison 2022.

  • La course femme

Il est difficile de savoir qui arrivera en Belgique en forme. Cependant, en termes de prétendantes à la première grande course de la saison, il y a un point de départ évident : Elisa Balsamo, la nouvelle championne du monde de Trek-Segafredo. L'Italienne cherchera à commencer sa saison sous les couleurs de l'arc-en-ciel en force, et comme l'équipe a choisi de ne pas inclure Lizzie Deignan ou Elisa Longho Borghini, tous les yeux seront tournés vers Balsamo.

L'équipe SD Worx a la spécialiste du contre-la-montre Marlen Reusser pour ajouter de la puissance à ce qui sera probablement une journée pour Lotte Kopecky. La championne belge est forte sur les pavés et cherchera à faire mieux que sa 4ème place de l'année dernière et à monter sur le podium cette fois-ci.

L'équipe Movistar emmène l'éternelle favorite Annemiek van Vleuten pour sa première course de la saison. Sa forme est incertaine depuis sa chute à Paris-Roubaix Femmes en octobre 2021, où elle s'est fracturée l'épaule et le bassin, bien qu'elle soit revenue à la compétition en quelques semaines. Elle est épaulée par la jeune Emma Norsgaard, qui pourrait être une seconde option pour l'équipe espagnole.

Parmi les équipes susceptibles de créer la surprise, citons la FDJ-Nouvelle Aquitaine Futuroscope, qui dispose de deux options solides en la personne de Grace Brown et Marta Cavalli, qui ont toutes deux terminé dans le top 10 en 2021 ; l'équipe UAE Team ADQ, par le biais de l'Italienne Marta Bastianelli, qui s'est déjà illustrée cette saison avec une victoire à la Vuelta CV Feminas ; et l'équipe Jumbo Visma.

L'équipe néerlandaise n'emmènera pas Marianne Vos pour le week-end d'ouverture, mais avec la Britannique Anna Henderson, 23 ans, elle a un espoir qui progresse rapidement et qui semble prête à faire une réelle impression sur le peloton féminin cette saison.

Coordinateur We Sport FR - Passionné de cyclisme - #TeamPogi

Dernières publications

En haut