Preview fin de saison World Tour : Arkéa-Samsic

0
Ligue 1

La reprise approche à grand pas dans le monde du cyclisme. Et jusqu’à cette reprise tant attendue, la rédaction de We Sport vous propose un tour d’horizon des équipes présentes sur les épreuves World Tour. En ce mardi ensoleillé, cap sur l’Ouest et la formation Arkéa-Samsic.

Des débuts tambour battant

Auteur d’un formidable début de saison, Arkéa-Samsic a été coupé dans son élan par l’arrêt des courses en raison de la pandémie de Covid-19. A ce jour le dernier cycliste à avoir levé les bras sur une course World Tour porte justement la tunique rouge des Bretons. A La Colmiane, ville arrivée de la dernière étape de Paris-Nice, Nairo Quintana s’impose et confirme son excellent niveau affiché en début de saison. Le Colombien surnage et affiche une forme étincelante. Les routes du Sud de la France lui réussissent. Au-delà de son succès sur Paris-Nice, Quintana a pris part au Tour de la Provence et au Tour des Alpes Maritimes et du Var. Deux courses que le Colombien a facilement dominé en y remportant à chaque fois l’étape reine, respectivement au Chalet Reynard et au sommet du Col d’Eze. Nairo tourne bien.

L’autre homme en forme d’Arkéa, est également une nouvelle recrue. Nacer Bouhanni. Le Vosgien revit. Il peut enfin s’épanouir dans un collectif sain, loin des conflits permanents avec son ancien manager chez Cofidis, Cédric Vasseur. Ce nouvel environnement lui sourit et Bouhanni l’a emporté à deux reprises. Une étape sur le Tour de la Provence, une autre sur le tout nouveau Tour d’Arabie Saoudite où il n’est pas passé loin de la victoire finale (à 2” du vainqueur Phil Bauhaus).

Un huitième et dernier succès breton a été enregistré, dans le Nord de la France, par Florian Vachon lors du Grand Prix de la Ville de Lilliers.

En somme, un début de saison encourageant pour les Bretilliens, orchestré par ses nouveaux venus.

L’effectif complet

Très active sur le dernier mercato, la formation bretonne y a réalisé de gros coups. En froid avec la Cofidis, Nacer Bouhanni est venu relancer une carrière au point mort. D’autres sprinters ont débarqué comme Thomas Boudat ou encore Connor Swift. Mais la recrue phare de ce mercato reste le grimpeur Nairo Quintana, vainqueur du Giro 2014 et de la Vuelta 2016, en provenance de la Movistar. Un coup aussi inespéré que remarquable. Le Colombien est arrivé en compagnie d’une garde rapprochée (D.Quintana, Anacona et Rosa).

En parallèle de ces nombreuses recrues l’équipe d’Emmanuel Hubert possède d’autres faire-valoir. Champion de France 2019, Warren Barguil sait briller comme en atteste son Tour 2017. Le jeune et prometteur Elie Gesbert est un coureur d’avenir à surveiller de près. Les expérimentés Pichon, Hardy, Bouet et Vachon garnissent également ce dense collectif.

  • Nairo Quintana (Colombie) 30 ans
  • Nacer Bouhanni (France) 29 ans
  • Warren Barguil (France) 28 ans
  • Maxime Bouet (France) 33 ans
  • Laurent Pichon (France) 33 ans
  • Anthony Delaplace (France) 30 ans
  • Florian Vachon (France) 35 ans
  • Diego Rosa (Italie) 31 ans
  • Romain Hardy (France) 31 ans
  • Daniel McLay (Grande-Bretagne) 28 ans
  • Thomas Boudat (France) 26 ans
  • Elie Gesbert (France) 25 ans
  • Winner Anacona (Colombie) 31 ans
  • Bram Welten (Pays-Bas) 23 ans
  • Lukasz Owsian (Pologne) 30 ans
  • Benoît Jarrier (France) 31 ans
  • Dayer Quintana (Colombie) 27 ans
  • Christophe Noppe (Belgique) 25 ans
  • Benjamin Declercq (Belgique) 26 ans
  • Franck Bonnamour (France) 25 ans
  • Kévin Ledanois (France) 26 ans
  • Clément Russo (France) 25 ans
  • Donavan Grondin (France) 19 ans
  • Alan Riou (France) 23 ans
  • Connor Swift (Grande-Bretagne) 24 ans
  • Thibault Guernalec (France) 22 ans
  • Matis Louvel (France) 20 ans
  • Romain Le Roux (France) 28 ans

Objectif : classement de l’UCI Europe Tour

Le changement de dimension espéré par un mercato ambitieux semble s’opérer. Le début de saison en fanfare concorde avec les ambitions élevées nourries par Emmanuel Hubert et son staff. A la reprise, il sera question de poursuivre la dynamique entreprise avant l’interruption des courses afin de marquer le maximum de points UCI. Actuellement première équipe française au classement UCI, Emmanuel Hubert rappelait au sortir de Paris-Nice l’objectif premier de son équipe cette saison. « Nous sommes en tête du classement provisoire de l’UCI Europe Tour qui est l’objectif principal de l’équipe » martèle-t-il avant de souligner que l’acquisition de cette place au terme de la saison leur donnerait le droit d’être « invité sur toutes les épreuves World Tour du calendrier, dont les Grands Tours ». A l’image de la Total-Direct Energie cette année.

Arkéa-Samsic tentera donc de marquer un maximum de points en brillant sur les diverses courses où la formation sera engagée. Le Tour de France en chef de file évidemment avec un Nairo Quintana dans le costume de leader. Avant l’échéance fatidique, Quintana et Barguil iront prendre la température sur le Dauphiné.

Non présent sur la prochaine Grande Boucle, Bouhanni visera de nouveaux sprints victorieux en cette fin de saison. 4eme en 2016, le Spinalien sera au départ de Milan-San-Remo cette année.

Et ce ne seront pas les deux seuls coureurs d’Arkéa à vouloir briller et lever les bras.

Après un remarquable début de saison, la formation Arkéa-Samsic tentera de réitérer une pareille dynamique à la reprise en août. Et les motifs d’espoir existent.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here