Cyclisme

Quels sont les coureurs sans contrat avant le début de la saison 2023 ?

2023

A quelques jours de la reprise de la saison, il y a eu des mouvements significatifs, mais il y a encore un bon nombre de coureurs – dont certains grands noms – dont l'avenir est incertain.

L'effondrement de l'équipe B&B Hotels, laisse Mark Cavendish toujours sans équipe confirmée, tandis que Miguel Ángel López est entré sur le marché des transferts de façon spectaculaire après avoir été licencié par Astana pour ses liens présumés avec un médecin soupçonné de dopage.

Cavendish et López sont intimement liés, le départ du Colombien libérant de l'espace et du budget chez Astana pour que le 34ème vainqueur d'étape du Tour de France puisse préparer un transfert surprenant vers l'équipe kazakhe. Un accord a été conclu, mais il n'est pas clair s'il a été finalisé, sans confirmation officielle pour l'instant de la part de l'équipe. L'accord inclurait Cees Bol, un autre sprinter qui devait rejoindre le projet B&B Hotels. Bol est géré par l'agence SEG, à laquelle Cavendish s'est adressé ce printemps pour tenter de trouver un bon contrat – peut-être le dernier de sa carrière – qui lui permettrait de battre le record de victoires d'étapes sur le Tour de France qu'il partage actuellement avec Eddy Merckx.

Tour de France

British Mark Cavendish of Dimension Data celebrates on the podium in the green jersey of leader in the sprint ranking after the sixth stage of the 103rd edition of the Tour de France cycling race, 190

Cavendish et Bol ont été vendus comme un tout par SEG, Astana ayant dû laisser descendre un de ses jeunes coureurs dans son équipe de développement pour respecter la taille maximale de l'équipe de l'UCI, qui est de 30 coureurs.

Pour Cavendish, Astana représente en quelque sorte le saloon de la dernière chance après que ses options soient devenues très limitées. Les liens avec Israel-Premier Tech – une décision qui semblait la plus logique – n'ont pas porté leurs fruits puisque l'équipe a recruté deux coureurs de B&B, dont aucun n'est Cavendish.

Astana n'a jamais eu de sprinteur de haut niveau, et il y aurait des points d'interrogation sur la capacité de l'équipe à soutenir Cavendish. Bol peut s'intégrer, mais il a été annoncé comme un sprinter à part entière pour B&B, tandis qu'il n'y a tout simplement pas de place pour Max Richeze, l'homme de tête dévoué que Cavendish allait sortir de sa retraite pour l'assister en 2023.

Richeze n'a pas encore confirmé ses projets d'avenir, mais l'homme de 39 ans pourrait bien prendre sa retraite après être passé tout près l'hiver dernier et n'avoir couru qu'avec un contrat de six mois avec UAE Team Emirates en 2022.

Le reste de B&B Hotels

Quant au reste de la future équipe B&B Hotels, 11 coureurs restent sans contrat – 13 si l'on inclut Cavendish et Bol. Les recrues pressenties pour le WorldTour ont toutes trouvé une équipe, Ramon Sinkeldam étant le premier à rejoindre Alpecin-Deceuninck, suivi par Israel-Premier Tech qui s'est attaché les services de Stephen Williams et Nick Schultz.

Il ne reste plus que les coureurs qui étaient déjà chez B&B Hotels et dont les contrats pour 2023 sont désormais caducs. Il y avait 20 coureurs dans cette situation au départ, et maintenant près de la moitié ont décidé de leur avenir. Pour certains, cela signifie un arrêt total, comme Pierre Rolland, qui a mis un terme à sa brillante carrière, ainsi que Quentin Jauregui, Cyril Lemoine, Julien Morice et Thibault Ferasse.

Le sprinter italien Luca Mozzato, en pleine ascension, a été transféré à Arkéa-Samsic, tandis que le vététiste Victor Koretzky est passé chez Bora-Hansgrohe. Le très réputé Axel Laurence a choisi de rouler pour l'équipe de développement d'Alpecin-Deceuninck – sûrement avec la promesse de quelques apparitions sur le circuit mondial – tandis que Cyril Barthe est parti pour l'équipe espagnole Burgos-BH et Alan Boileu est passé à l'équipe de troisième division du VC Rouen.

Il reste donc 11 coureurs sans équipe pour 2023 : Franck Bonnamour, Alexis Gougeard, Cyril Gautier, Jens Debuscherre, Pierre Barbier, Jeremy Lecroq Jordi Warlop, Sebastian Schonberger, Miguel Heidemann, Raphael Parisella, Eliot Lietar. Parmi ces noms, Bonnamour semble le plus recherché, avec des liens avec l'équipe AG2R Citroën.

López suit Quintana sur le marché

SIERRA DE LA PANDERA, SPAIN – SEPTEMBER 03: Miguel Ángel López Moreno of Colombia and Team Astana – Qazaqstan crosses the finish line during the 77th Tour of Spain 2022, Stage 14 a 160,3km stage from Montoro to Sierra de La Pandera 1815m / #LaVuelta22 / #WorldTour / on September 03, 2022 in Sierra de La Pandera, Spain. (Photo by Justin Setterfield/Getty Images)

Outre Cavendish, un autre nom important est en suspens, celui de Miguel Ángel López. Le Colombien a été licencié par Astana pour ses liens présumés avec le Dr Marcos Maynar Mariño, qui a été arrêté par la police espagnole dans le cadre d'une enquête antidopage. López nie les allégations et a menacé d'intenter une action en justice pour licenciement abusif, tandis que le patron de l'équipe, Alexandre Vinokourov, a insisté sur le fait que le coureur avait enfreint les “règles internes” de l'équipe.

Cela laisse López sans équipe pour 2023 et le place dans une position difficile. Même si elles s'avéraient infondées, ces allégations suffiraient, à elles seules, à décourager la plupart des équipes de haut niveau. L'ancien coureur du Giro d'Italia et de la Vuelta a España devra donc essayer de se disculper, mais il pourrait se retrouver dans les limbes pendant un certain temps encore.

Un autre grimpeur colombien se trouve dans une situation similaire, Nairo Quintana n'a toujours pas d'équipe, bien qu'il ait indiqué à plusieurs reprises que son avenir était assuré. Quintana a été contrôlé positif au Tramadol lors du Tour de France de cette année, ce qui, bien qu'il ne s'agisse pas encore techniquement d'une violation du règlement antidopage, l'a privé de ses résultats et l'expose à une interdiction en cas de récidive.

Quintana s'était mis d'accord sur une prolongation de contrat avec Arkéa-Samsic mais ne l'a jamais signée, et il a été rapidement écarté alors que l'équipe française se prépare à entrer dans le WorldTour en 2023. Quintana, pendant ce temps, est retourné en Colombie, faisant une série de déclarations confuses sur son avenir. Il a d'abord insisté sur le fait qu'il courrait au plus haut niveau en 2023, bien que cela puisse signifier qu'il courrait à nouveau pour une équipe de deuxième division ayant accès à certains Grands Tours et courses WorldTour. Il a ensuite laissé entendre qu'il avait déjà signé quelque part, mais qu'il ne savait pas quand l'équipe l'annoncerait. Il a ensuite parlé d'avoir des options et a évoqué l'idée d'un retour chez Movistar, bien que l'équipe espagnole soit au complet et probablement peu intéressée.

Les pros toujours sans équipe

Cavendish, López et Quintana sont de loin les plus grands noms sans équipe, mais il y a aussi Domenico Pozzovivo, le vétéran grimpeur italien qui souhaite continuer à courir malgré ses 40 ans le mois dernier. L'Italien semblait vouloir s'accrocher à un autre accord de dernière minute avec Intermarché-Circus-Wanty, et l'équipe a bien une place de plus disponible, mais il n'y a eu aucune indication d'un nouveau contrat ces dernières semaines.

Il n'y avait aucune chance d'un nouveau contrat à Intermarché pour Jan Bakelants, qui a publiquement critiqué la direction après avoir appris qu'il ne serait pas maintenu en 2023. Le Belge n'a pas réussi à trouver un nouveau domicile et a annoncé sa retraite.

Huit autres coureurs du WorldTour se battent pour trouver une équipe : Sebastian Henao, Carlos Barbero, Matthew Holmes, Alexander Cataford, James Piccoli, Davide Villella, Anthony Julien et Oliveiro Troia.

En ce qui concerne le marché de la deuxième division, outre les coureurs de B&B Hotels, les noms de Julien Vermote et Sacha Modolo ressortent comme des coureurs connus à la recherche d'une équipe. On trouve également plusieurs coureurs de Gazprom-RusVelo, toujours suspendus en raison de la guerre de la Russie contre l'Ukraine, et de Drone Hopper-Androni, qui va devenir une équipe continentale basée en Colombie.

 


Dernières publications

En haut