Europe

Champions Cup : La Rochelle s’offre le Leinster et file en finale

Au terme d’un spectacle de haut niveau, le Stade rochelais se montre supérieur au Leinster et s’offre la première finale de Champions Cup de son histoire en rejoignant le Stade toulousain à Twickenham, le 22 mai prochain. 

La malice irlandaise fait la différence 

Sous le soleil de la ville blanche, le Stade rochelais jouait la première demi-finale de son histoire en Champions Cup contre le Leinster, quadruple vainqueur de la compétition et tombeur d’Exeter lors du tour précédent. Une expérience non négligeable pour les Boys in Blue qui réussissent une entame de match de haute volée. Plus forts dans ce début de rencontre, ils bénéficient de l’indiscipline des Rochelais. Durant les 10 premières minutes, le ballon ne quitte pas les mains des joueurs irlandais qui continuent d’avancer et d’occuper les vingt-deux mètres des Français. Malgré une défense agressive des Stadistes, le Leinster est plus fort dans ce début de rencontre et va inscrire le premier essai de la rencontre, en force, sous les poteaux par le pilier Tadhg Furlong (0-7, 9e).

Une entame difficile que La Rochelle va régler rapidement. Contrairement aux premières minutes, les Jaune & Noir investissent le camp irlandais pour tenter de revenir au score. Malgré plusieurs tentatives avortées d’essai, le jeu au pied de Ihaia West permet aux hommes d’O’Gara de revenir à un petit point du Leinster (6-7, 17e). La suite de cette première mi-temps permet aux buteurs de s’exprimer. Ross Byrne et Ihaia West inscrivent six points chacun avant de rentrer aux vestiaires. Leinster reste devant à la pause. 13-12 pour les Irlandais.

La Rochelle est allé chercher son succès

La Rochelle retient la leçon de la première période et réalise une meilleure entame lors de la deuxième mi-temps. Les hommes de Jono Gibbes passent devant pour la première fois du match grâce à l’efficacité de West au pied. 5 tentatives réussies sur 5 pour le Néo-Zélandais de 29 ans (15-13, 47e). Plus patients, disciplinés et agréables à voir jouer en seconde période, les Rochelais prennent le contrôle de la rencontre et tentent à de nombreuses reprises d’inscrire leur premier essai.

Enfin, Aldritt libère les siens

À l’entame du dernier quart d’heure, après une grosse domination maritime, Grégory Aldritt aplatit ce ballon derrière la ligne et libère tout une équipe. La puissance des Rochelais a fait la différence et leur permet de prendre neuf points d’avance (25-16, 66e). Un mini break non-négligeable à ce stade de la rencontre. Héroïques, les hommes en jaune surclassent les joueurs du Leinster dans cette fin de partie et inscrivent un second essai dans la foulée. À la suite d’une mêlée, le deuxième ligne Will Skelton défonce toute la ligne défensive du Leinster du haut de ses 135 kg et allonge le bras pour offrir la Graal à tout le peuple maritime (32-16, 75e). L’essai de Byrne pour le Leinster n’a aucune conséquence et La Rochelle réalise l’exploit de sortir le quadruple vainqueur de la compétition.

Crédit photo : IconSport

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire