Coupes d'Europe

Champions Cup : le Stade Toulousain balaye l’Ulster et rallie les demies

Outrageusement dominateurs, forts dans tous les secteurs du jeu, les Toulousains n'ont fait qu'une bouchée des joueurs de l'Ulster cet après-midi. Une victoire 36-8 qui vient concrétiser un très bon début de saison du Stade Toulousain et qui porte les joueurs français vers une demi-finale de Champions Cup. De leur côté, les joueurs irlandais auront au moins sauvé l'honneur en fin de match sur un beau coup de pied dans le dos de la défense toulousaine. 

 

Toulouse autoritaire, Kolbe magistral

C'est dès le début de la rencontre que le Stade Toulousain sort tout de suite les griffes avec un essai à la 2è minute de jeu, signé Cheslin Kolbe après un très long mouvement collectif.

Les Haut-Garonnais viendront ensuite prendre un peu plus le large grâce à une pénalité de Ramos, ce dernier n'ayant pas excellé dans ses coups de pied cette après-midi.

Alors que les irlandais de l'Ulster pensent regagner les vestiaires à cinq points de leurs adversaires du jour, c'est le même petit lutin sud-africain Kolbe qui envoie valser son homologue Stockdale et permet aux siens de mener 15-3 au retour aux vestiaires.

 

Toulouse prend le large et s'impose facilement

Dominateurs dans le jeu avec plus de 65% d'occupation du terrain, les Toulousains vont faire déferler des vagues rouges sur leurs adversaires dans le second acte. Grâce à un Tekori des grands soirs, et un Ntamack métronome, c'est le jeune international français Antoine Dupont qui vient punir l'Ulster avant la cinquantième minute. Ahki et Thomas Ramos se chargeront de rendre l'addition plus salée et de mettre le Stade définitivement à l'abri avant les dix dernières minutes. Dix minutes pendant lesquelles l'Ulster tentera, et réussira à sauver l'honneur par l'intermédiaire de John Cooney.

 

Une qualification nette, marquée par une très grande maîtrise des joueurs d'Hugo Mola, qui attendent leur adversaire pour les demi-finales, à savoir le vainqueur du duel Exeter – Northampton, avant, qui sait, de retrouver le Racing pour une éventuelle finale 100% bleue qui fait déjà rêver, courant octobre. 

Dernières publications

En haut