Rétro 2003 : le jour où l’Australie a infligé une correction record à la Namibie au Mondial

0

C’était il y a 17 ans. L’Australie, championne du monde en titre, réalise le match avec le grand écart de l’histoire. 142-0 face à une Namibie qui découvrait pour la seconde fois la compétition. Un match qui reste dans les annales comme une des rencontres les plus prolifiques de l’histoire.

 

Une rencontre inédite en Coupe du Monde

Pour la seule et unique fois de l’histoire, l’Australie et la Namibie se rencontrent en match officiel. En ce 25 octobre 2003 à Adelaïde, les champions du monde Australiens affrontent la Namibie dans le groupe A. Un match gagné d’avance pour les Wallabies, qui devaient se servir de cette rencontre comme d’un moyen de se mettre en confiance pour la suite de la compétition. La Namibie, elle, souhaite tout de même glaner quelques points pour bien figurer dans un groupe A très relevé où l’Argentine, Irlande et Roumanie complètent la poule. Autrement dit, gagner des bonus défensifs relève du miracle pour la Namibie, qui sera impuissante face au trio de cadors. Montrer un beau visage sera la priorité contre l’Australie.

 

22 essais en une rencontre, pour un seul camp

Dans cette rencontre, il ne fallait pas s’absenter une minute pour aller chercher à boire. Toutes les 3 minutes et 38 secondes, un essai était marqué par les Australiens. Une domination sans relâche, et des Namibiens étouffés. Tout le monde y mis de son grain de sel, dans l’en-but comme dans le bottage. Rien qu’à la mi-temps du match, les Namibiens accusent 69 points de retard.

En tout, il n’y aura eu que des essais. Aucune pénalité, aucun drop, un match référence en terme de fair-play. Très peu de fautes, d’en-avant, etc. Malgré la domination, les Namibiens ont pratiqué un rugby valeureux. Enfin, le bilan comptable est lourd  : 22 essais dont 16 transformés : 110 + 32 = 142 points. Ce jour là, Mat Rogers a eu la jambe solide, vu tous les tirs qu’il a dû effectuer.

 

Un match rentré dans les records de la Coupe du Monde

Même si ce match n’est pas celui qui aura vu une équipe marquer le plus de points dans un match (les Blacks en ont mis 3 de plus en 1995 contre le Japon), cela représente à l’époque et encore aujourd’hui le plus grand écart de points de l’histoire dans un match officiel. Le nombre d’essais est également toujours un record.

Pour des stats individuelles, Mat Rogers est le deuxième joueur a avoir botté le plus d’essais (derrière Simon Culhane) et le troisième plus gros scoreur en un match avec 42 points (2 essais + 16 transfos). Il est devancé par Gavin Hastlings (44 pts contre l’Irlande en 1995) et Simon Culhane (45 pts contre le Japon en 1995).

Les cinq essais marqués par Chris Latham représentent la deuxième meilleure performance sur un match, derrière Marc Ellis en 1995 contre le Japon avec une unité supplémentaire. Latham également n’avait joué que ce match lors de l’édition 2003.

 

Pour revoir le match

 

Crédit photo : L’Internaute

Ligue 1

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here