6 Nations

Six Nations : la France se balade à Rome pour son entrée en lice

La France a atomisé l’Italie (50-10) lors du match inaugural de ce Tournoi des Six Nations 2021, ce samedi à Rome. Une démonstration de force, de bonne augure avant le déplacement en Irlande de dimanche prochain. 

 

“Toutes les déroutes mènent à Rome”. Mathieu Lartot, commentateur du match pour France 2, s’est permis cette petite vanne durant la deuxième période de ce match à sens unique. Un jeu de mot tranchant, marrant, et surtout démonstratif d’une réalité qui habite le rugby italien depuis au moins une décennie. 50 pions, 7 essais, et la terrible impression que le XV de France n’a pas forcé. Comme si les Bleus s’excusaient d’humilier encore une fois cette bande désorganisée italienne qui s’enfonce toujours un peu plus dans les abysses du rugby. Pour éviter de tirer sur une ambulance et d’user de mots beaucoup trop durs pour décrire des joueurs italiens qui sont tout de même des joueurs de rugby professionnels, il faut souligner le fait d’avoir assisté à certaines bribes de talent de la part des joueurs de la Squadra Azzura. À commencer par une charnière Varney-Garbisi intéressante et tournée vers un jeu débridé et fluide. L’avenir du rugby italien ne peut s’assombrir encore plus dans les méandres d’une nation qui ne semble plus en osmose avec le ballon ovale.

 

L’art et la manière Bleu Blanc Rouge

Il ne faut pas non plus occulter le fait que cette équipe de France est une machine bien huilée et fin prête à rouler sur la planète rugby. Antoine Dupont a encore une fois montré qu’il était le meilleur joueur du monde avec un essai, quatre passes décisives, une activité défensive démentielle et une fluidité dans le jeu toujours aussi parfaite. Teddy Thomas s’est offert un doublé, éclaboussant encore une fois de sa classe cette partie. Vincent, Fickou, Cretin et Dulin ont eux aussi inscrits leurs noms sur la feuille de match, profitant des espaces et du travail de sape du huit de devant français, encore une fois dominant, sans aucune fausse note.

 

Brice Dulin, l’arrière qui monte 

Bouthier, Dulin, Ramos, trois hommes pour une place. Celle de l’arrière titulaire du XV de France. Ce samedi, c’est le ciel romain qui a eu le privilège d’observer les envolées de Brice Dulin pour capter les ballons aériens. L’arrière rochelais régale sur ces phases de jeu aériennes depuis le début de la saison. Les hommes de Fabien Galthié possèdent un expert du jeu aérien dans ses rangs. Il a encore une fois été impeccable sur les ballons aériens et s’est même offert un essai en bout de ligne après une relance de l’ailier toulonnais Gabin Villière. Il va désormais être difficile de déloger le Rochelais après une énième prestation aboutie sous le maillot bleu.

 

Après une démonstration française pour entamer ce Tournoi des Six Nations 2021, le chemin d’un potentiel Grand Chelem passe désormais par Dublin et l’Irlande, dimanche prochain. Un test grandeur nature pour des Bleus qui vont devoir assumer à chaque sortie, leur nouveau statut d’épouvantail du rugby mondial.   

 

Crédit photo : L’internaute

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire