Ski Alpin

Ski de bosses : Perrine Laffont de retour au-devant de la scène juste avant les JO : De bon augure ?

Après une saison jusque-là galère où toutes les étapes lui ont échappé l’une après l’autre, la française s’est enfin imposée pour la première fois cette saison lors de la manche de Coupe du monde disputée au Mont Tremblant, au Canada.

UN RETOUR EN GRACE QUI A MIS DU TEMPS A VENIR,

Perrine Laffont n’avait encore remporté aucune étape de Coupe du monde de ski de bosses cette saison et apparaissait moins souveraine, moins impériale que ces dernières années la cause certainement à l’usure ou à la répétition des efforts. Le point noir a grossi à un point où des doutes se sont installés, des questionnements ont pris corps et se sont décuplés quant à la perspective de faire d’elle une véritable chance de médaille aux Jeux olympiques en Chine. On en était là quand ce samedi 8 janvier 2022, la native de Lavelanet a fini par conjurer le mauvais sort et implémenter à la grisaille les premières bribes de lueur de cette année en renouant avec la victoire au Mont Tremblant, au Canada.

https://twitter.com/lequipe/status/1479900801069993985?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1479900801069993985%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.francetvinfo.fr%2Fles-jeux-olympiques%2Fski-acrobatique%2Fski-de-bosses-perrine-laffont-renoue-avec-la-victoire-au-canada_4909545.html

La skieuse de 23 ans a en effet devancé l’australienne Jakara Anthony et la japonaise Anri Kawamura, actuelle leader de la Coupe du monde. « Je suis contente, et je suis très impatiente d’aller aux Jeux, ce sera un événement énorme », a déclaré au micro des organisateurs l’Ariégeoise, championne olympique en titre.

Au-delà du regain de confiance que cette victoire va inéluctablement insuffler à quelques semaines des olympiades d’hiver, elle est d’autant plus la bienvenue dans la mesure où Laffont avait violemment chuté à l’Alpe d’Huez le 17 décembre dernier dans une manche de Coupe du monde à domicile alors qu’elle avait à cœur de briller et de réaffirmer son statut face à une concurrence de plus en plus relevée. A l’occasion, ce ne fut pas seulement un échec sur la piste où un ébranlement physique. Son orgueil en a considérablement pâti.

Vendredi, c’est-à-dire la veille, la championne française avait pris la deuxième place de la première épreuve à Mont-Tremblant, derrière Kawamura. Chez les hommes, Benjamin Cavet s’était plutôt classé 6e.

https://twitter.com/LaffontPerrine/status/1480235459892723712

UN PALMARES HORS DU COMMUN,

Même si ses prestations mitigées sur les derniers mois ont à un moment fait penser que Perrine Laffont avait amorcé la pente descendante, avec ce retour au premier plan et même sans lui, il aurait été incongru de penser que la skieuse finie et pas à même de porter les tricolores dans sa discipline reine aux JO. On parle quand-même là d’une athlète qui depuis l’âge de 15 ans où elle a aligné les titres, engrangé à la pelle les trophées, banalisé l’incroyable, n’a jamais cessé de gagner. A l'issue de la saison 2020-2021, l’Ariégeoise possède un palmarès de 21 victoires et 34 podiums en 70 départs de Coupe du monde. Dans cette clinquante gibecière, on notera quatre globes de cristal, un championnat du monde du simple, la coupe du monde de ski en bosses et le titre olympique dans la même épreuve aux Jeux de 2018 à Pyeongchang.

Il ne reste désormais aux experts des bosses qu’un week-end de compétition dans ces mondiaux avec des épreuves les 13 et 14 janvier à Deer Valley (Utah, Etats-Unis) avant le rendez-vous olympique de Pékin qui se tiendra du 4 au 20 février.

Dernières publications

En haut