Judo

Teddy Riner (Judo) : Biographie, Gains en carrière et Palmarès

Légende du judo, Teddy Riner domine son sport depuis plus de quinze ans. À tel point qu'il s'est forgé un palmarès exceptionnel, et que son aura dépasse assez largement les limites des tatamis.

Biographie : Qui est Teddy Riner ?

Teddy Riner est né le 7 avril 1989 à Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe. Il quitte très tôt l'île pour rejoindre la métropole et Paris où il découvre le judo, sport auquel il se consacre entièrement à partir de l'âge de 13 ans. Gabarit impressionnant – il fait aujourd'hui 2,04m pour 150 kg, il est vite repéré dans les catégories jeunes et s'affirme très tôt comme un grand espoir du judo français, en devenant champion d'Europe et du monde juniors (moins de 20 ans) en 2006 chez les plus de 100kg.

Sa progression sera ensuite fulgurante. Dès 2007, il est sacré champion d'Europe et du monde, marchant dans les pas de David Douillet dont il est désigné comme le successeur chez les poids lourds. Il découvre les Jeux olympiques l'année suivante à Pékin et y décroche le bronze, après s'être incliné au troisième tour face à l'Ouzbek Abdullo Tangriev. Après les JO, il remporte trois nouveaux titres mondiaux et remporte 44 combats de suite, étant seulement battu en finale des Mondiaux toutes catégories en 2010.

La suite de sa carrière est encore plus impressionnante. De 2010 à 2020, Teddy Riner remporte sept titres mondiaux et cinq titres continentaux. À cela, il ajoute deux titres olympiques, en 2012 à Londres puis en 2016 à Rio. Les JO de Rio sont une consécration pour le judoka, qui a également le privilège d'être porte-drapeau lors de la cérémonie d'ouverture. En dix ans, et malgré quelques années sans combattre à cause de problèmes physiques, il reste invaincu pendant 154 combats, un record qu'il détient encore à ce jour.

Fin de série et rebond

Son incroyable série est brisée au Grand Slam de Paris 2020, où il s'incline contre le Japonais Kokoro Kageura. Malgré cette défaite, il se qualifie pour les JO de Tokyo l'année suivante où il doit se contenter du bronze, après une nouvelle défaite – la quatrième de sa carrière seulement en élites – contre le Russe Tamerlan Bashaev en quarts de finale. Riner décroche tout de même un titre qui manquait à son palmarès en remportant l'or avec l'équipe de France dans le tournoi par équipes mixte.

Depuis les JO de Tokyo, Teddy Riner s'est fait assez discret, mais revient en très grande forme à l'approche des Jeux olympiques de Paris. En 2023, il a décroché son onzième titre de champion du monde, renforçant son statut de judoka le plus titré à l'échelle internationale. À quelques mois des JO, il s'est offert deux tournois prestigieux, les Grands Slams de Paris et Antalya (Turquie), rappelant au monde entier qu'il est toujours aussi dominant à 35 ans.

La carrière de Teddy Riner en 5 dates clés

  • 8 avril 2007 – Il gagne les Championnats d'Europe à Budapest (Serbie), son premier titre international chez les seniors. Riner en remportera quatre autres au cours de sa carrière.
  • 2 août 2012 – Il décroche l'or aux JO de Londres en battant le Russe Alexander Mikhaylin par waza-ari. C'est son premier titre olympique, après sa médaille de bronze à Pékin en 2008.
  • 11 août 2016 – Il est champion olympique pour la deuxième fois de sa carrière à Rio, en battant le Japonais Hisayoshi Harasawa. Une consécration pour Riner, porte-drapeau lors de ces JO.
  • 9 février 2020 – Il s'incline contre le Japonais Kokoro Kageura au Grand Chelem de Paris, mettant fin à une série de 154 combats gagnés. Il perdra encore l'année d'après aux JO de Tokyo, devant se contenter d'une médaille de bronze.
  • 13 mai 2023 – Il devient champion du monde à Doha (Qatar) pour la onzième fois de sa carrière, un record et un titre de bon augure à un an des Jeux olympiques de Paris, la dernière compétition de sa carrière.

Quel est le salaire de Teddy Riner ? Quel est le montant de ses primes ? 

Teddy Riner est aujourd'hui sous contrat avec le Paris Saint-Germain, club dont il a rejoint la section judo en 2017. Selon les estimations du journal L'Equipe, ce contrat lui permet de toucher 400 000 euros par an. Il faut ajouter à cela ses primes de victoires lors de ses combats, très variables en fonction des compétitions qu'il dispute. À titre d'exemple, il a touché 80 000 euros lors des JO de Tokyo pour sa médaille de bronze et se médaille d'or, et 20 800 euros après son titre mondial en 2023.

Outre ce salaire et ces primes, Teddy Riner a su diversifier ses revenus au cours de sa carrière. Tout d'abord, il est sponsorisé par une dizaine de partenaires, parmi lesquels Crédit Agricole, Candia ou encore Accor. Selon les informations de L'Equipe datant de 2018, le “droit d'entrée” pour faire partie de ses partenaires est fixé à 500 000 euros.

Teddy Riner a également lancé plusieurs business, comme sa marque Fightart qui produit notamment des kimonos. Il a également fondé la société T & T Global Management avec Tony Parker en 2020, et a investi dans des agences immobilières et des écoles de marketing. Selon un classement du journal L'Equipe en 2019, le revenu annuel total de Teddy Riner serait estimé à 5,5 millions d'euros.

Les performances et records de Teddy Riner

Après avoir brillé dans les catégories jeunes, Teddy Riner ouvre son palmarès chez les seniors en 2007, en devenant champion d'Europe et champion du monde. Au cours de sa carrière, il gagne cinq fois le titre continental et onze fois le titre mondial en individuel (neuf fois chez les plus de 100kg, deux fois en toutes catégorie). À cela, on peut ajouter un titre mondial par équipes, remporté en France en 2011.

Aux Jeux olympiques, compétition la plus prestigieuse, Teddy Riner a d'abord dû se contenter du bronze à Pékin en 2008. Une médaille qu'il qualifie de décevante mais satisfaisante pour un judoka de son âge, lui qui n'a alors que 19 ans. Le Guadeloupéen est ensuite sacré à deux reprises, en 2012 et 2016, avant de devoir à nouveau se contenter du bronze à Tokyo en 2021. Lors de ces olympiades, il obtient également l'or lors de la compétition par équipes mixte.

Hors des grands championnats, Teddy Riner a aussi brillé sur les tournois les plus prestigieux du circuit international. Ainsi, il a remporté quatre fois le Masters mondial et a fait du Grand Chelem de Paris son terrain de jeu, remportant le tournoi parisien huit fois.

Le palmarès de Teddy Riner

Jeux olympiques

+ de 100 kg

  • Or (x2) : 2012, 2016
  • Bronze (x2) : 2008, 2021

Par équipes mixte

  • Or : 2021

Championnats du monde

+ de 100 kg

  • Or (x9) : 2007, 2009, 2010, 2011, 2013, 2014, 2015, 2017, 2023

Toutes catégories

  • Or (x2) : 2008, 2017
  • Argent : 2010

Par équipes

  • Or : 2011
  • Bronze : 2017

Championnats d'Europe

+ de 100 kg

  • Or (x5) : 2007, 2011, 2013, 2014, 2016

Par équipes

  • Argent (x2) : 2010, 2011
  • Bronze : 2014

Championnats de France

+ de 100 kg

  • Or (x4) : 2008, 2011, 2014, 2015
  • Argent : 2007

Par équipes

  • Or (x4) : 2009, 2011, 2022, 2023
  • Argent : 2016
  • Bronze (x2) : 2007, 2021

Circuit IJF

+ de 100 kg

  • Masters Mondial : Or (2010, 2011, 2015, 2021)
  • Tournoi de Paris : Or (2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2023, 2024), Bronze (2007)
  • Tournoi d'Hambourg : Bronze (2007)
  • Tournoi de Brasilia : Or (2019)
  • Tournoi de Budapest : Or (2022)
  • Tournoi d'Antalya : Or (2024)

Les mots "Minnesota Miracle" et "No-Call" sont rayés de mon vocabulaire. Mon cœur pleure la retraite de Drew Brees.

Dernières publications

En haut