Thomas Pidcock : l’autre phénomène.

0

Tout le monde connait le jeune prodige belge Remco Evenepoel. Ce jeune coureur est surement promis à un avenir exceptionnel mais d’autres phénomènes poussent aussi. Au premier rang de ceux-ci on trouve l’anglais Thomas Pidcock membre de l’équipe de Sir Braddley Wiggins. 

 

Une génération dorée. 

Thomas Pidcock est né en 1999, soit un an avant Remco Evenepoel. Ces 2 jeunes coureurs sont plus jeunes Tadej Pogacar que vous connaissez surement aussi. Chacun de ces 3 coureurs semble destiné à régner sur le cyclisme pendant un bon moment vu leur talent immense. Contrairement à ses compères déjà mondialement connu le dernier vainqueur du Tour d’Alsace n’excelle pas uniquement sur la route. En effet le Thomas Pidcock pratique aussi le cyclocross où il se débrouille pas si mal et la piste. Sur route il vient de remporter le Tour d’Alsace et notamment une étape arrivant dans une bosse sympas : la Planche des Belles-filles.

 

La route.

Sur route le jeune anglais possède déjà un beau palmarès rien que cette saison: Paris Roubaix espoir et le Tour d’Alsace. Mais surtout ce ne sont pas des premières pour le jeune anglais : il a en effet déjà gagné Pars Roubaix junior en 2017. Hormis les pavés qu’il semble déjà apprécier il est aussi un grimpeur plus que correct comme en témoigne sa performance dans la montée de la Planche des Belles-filles mais aussi sa récente deuxième place à Mauriac, sur le Tour de l’avenir qui est en cour, dans le massif centrale après une étape particulièrement escarpée. Une étape que son compatriote Ethan Hayther a remporté. Après sa prometteuse victoire en Alsace dans une montée désormais célèbre les prochaines étapes du tour de l’avenir nous donnerons un début de réponse sur les capacités en haute montagne de l’anglais.Ce Tour de l’avenir a donc tenu toutes ses promesses et couronné un jeune norvégien en tant que vainqueur. On y a vu clairement vu le talent de Thomas mais on reste sur notre faim concernant la montagne celui n’ayant pas pris le départ de l’étape 7 et donc des principales étapes de montagne.

Le point “faible” de Thomas Pidcock : la piste.

C’est peut être le domaine où le jeune anglais est le moins brillant. Il faut toutefois garder en mémoire le niveau global du cyclisme sur piste anglais : c’est un domaine ou les britanniques excellent. Lors des derniers mondiaux qui se déroulaient en Hollandes les britanniques ont glané 6 breloques dont 2 titres mondiaux. Les britanniques compte d’ailleurs quelques pépites qui commencent à faire parler d’elle sur route.

Le cyclo-cross. 

Voila qui ferait plaisir à Steve Chainel, le jeune prodige anglais fait du cyclo-cross, et pas qu’un peu. Dans les sous bois il est déjà champion d’Europe espoir en titre et était vice champion l’année passée. Si ce n’est pas une science exacte des performances comme celle-ci sortent rarement de nul part. En effet alors qu’il était junior l’anglais s’est déjà illsutré dans le domaine avec un titre de champion d’Europe … et le maillot arc en ciel. Lui qui a tout juste 20 ans sera donc encore espoir quelques temps. Toutefois on ne peut s’empêcher d’avoir envie de le voir se confronter aux deux rois du cyclo-cross que sont Van Art et MVDP.

Que ce soit sur route ou quelques autre format Tom Pidcock semble pouvoir décrocher les plus belles courses. Quand on regarde son palmarès on salive d’avance à l’idée le voir sur les monuments pavés. Courses où il retrouvera ses glorieux aînés des sous-bois. Comme un certain français, lui aussi bon en cyclo-cross, sa polyvalence semble sans limite et pourrait lui offrir une grand carrière. En tout cas on lui souhaite. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here