En équipe

Top 14 : Au forceps, Montpellier vient à bout de Clermont

11e cette saison, Montpellier avait absolument besoin de se relancer afin de s’éloigner du bas du classement. Les Clermontois, quant à eux sont au pied du podium et avaient un bon coup à jouer pour prendre la place du Racing 92.

 

Le MHR a craqué avant la pause 

Le match avait pourtant bien débuté pour les hommes de Saint-André. Malgré une pénalité de Camille Lopez à la 3′ (0 – 3), c’est bien le MHR qui a l’avantage dans la possession comme dans le jeu. Alex Lozowski va répondre à l’ouvreur clermontois à la 7′ (3 – 3), avant que l’arrière bleu ne vienne marquer le premier essai du match, à la 9′ (10 – 3, grâce à la transformation de Lozowski). C’est suite à un coup de pied contré, que Serfontein va permettre aux siens de prendre l’avantage.

Par le pied de Bouthier, Montpellier va prendre le jeu à son compte et imposer son rythme, s’octroyant plusieurs mêlées, notamment dans le camp des jaunes et bleus, sans pour autant réussir à les concrétiser (comme à la 38′). Si les Héraultais sont l’équipe qui joue le plus au pied du championnat, c’est également l’une de celles qui est la plus pénalisée, juste derrière Castres. Une statistique qui s’est à nouveau vérifiée ce soir, puisque Lopez a pu concrétiser plusieurs pénalités comme des en-avant ou des plaqueurs qui ne sortent pas du ruck. À la 38′, George Moala va venir percer le rideau du MHR puis servir Alivereti Raka qui va aller inscrire le premier essai clermontois (10 – 13). Les hommes de Saint-André retournèrent donc aux vestiaires la tête basse.

 

Une deuxième mi-temps plus étriquée, mais bénéfique au MHR

De retour des vestiaires, les Héraultais vont tout de suite se remettre dans le match, notamment avec une magnifique percée de Vincent Rattez, qui va passer en revue six défenseurs clermontois, avant de passer à Serfontein, pour que Ouedraogo puisse venir conclure cette action. Seulement, l’essai sera refusé pour un en-avant sur la passe de l’ailier montpelliérain. Clermont va être plus en difficulté dans ce deuxième acte et subir la pression de leur adversaire, notamment avec Bouthier, encore au pied. L’ASM se met à la faute et Alex Lozowski continue son sans-faute en égalisant à la 49′ (13 – 13). Moins en réussite que son vis-à-vis, Camille Lopez va passer les derniers points de son équipe à la 57′ (13 – 16) mais également passer la barre des 1000 points en Top 14 (1001 points), suite à une faute de Bécognée dans un ruck.

Les changements effectués par les deux staffs à la 60′ vont amener pas mal de sang neuf et faire beaucoup de bien aux deux formations. Clermont va relever un peu la tête hors de l’eau durant 4 minutes, avec une longue séquence de possession dans le camp du MHR, jusqu’à ce qu’Arroyo vienne contester et récupérer la balle pour les Héraultais. Dès lors, Montpellier va remonter au score, toujours grâce à la botte de Lozowski, à la 68′ (16 – 16), puis à la 73′ (19 – 16) et à la 79′ (22 – 16), suite à une pénalité obtenue par un bon travail d’Arroyo, au grattage. Clermont aura le droit à deux balles de matchs mais ne parviendra à n’en conclure aucune. Score final 22 – 16 en faveur du MHR.

 

Dominé dès la moitié de la première période, Montpellier aura su trouver les armes et les ressources nécessaires pour renverser la vapeur. Bien aidé par un Alex Lozowski des grands soirs (5/5 au pied), cette précieuse victoire permet aux hommes de Saint-André de prendre une bouffée d’air et de se rapprocher de Castres. Clermont peut s’en vouloir avec cet essai refusé en fin de match, et deux pénalités ratées par Lopez.

 

Crédit photo en une : lequipe.fr

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire