Top 14 2020-2021 : Aviron Bayonnais, la saison de la confirmation ?

0
Crédits photo : DicoduSport
Ligue 1

Avant la reprise du Top 14, la rédaction de We Sport Rugby vous propose un tour d’horizon des clubs de l’élite. Aujourd’hui, place à l’Aviron Bayonnais, neuvième l’an passé. Objectif cette saison, décrocher le maintien, une troisième saison de suite en Top 14 et plus si affinités. 

 

Le rétro : un maintien avec panache

La saison passée pour leur retour en Top 14, après deux saisons en Pro D2, les Bayonnais ont commencé la saison tambour battant. Une victoire contre le Racing à Nanterre (17-24), dès la première journée puis deux défaites honorables contre le Stade Français et l’ASM Clermont. S’enchaîne ensuite une série de quatre victoires de suite contre Castres, La Rochelle, Agen et Montpellier qui propulse les basques à une troisième place en championnat.

La suite est moins rose pour les hommes de Yannick Bru. Plus de cinq mois sans gagner en championnat, qui vont faire mal aux joueurs avironnais. Une chute au classement qui aurait pu être fatale. En effet, au matin de ce 22 février, et de la victoire contre le Stade Français, les hommes du Pays Basque frôlaient d’un petit point la zone de relégation. Une dernière victoire, la semaine suivante, contre le dernier champion toulousain permettait aux Bayonnais d’envisager une fin de championnat plus sereine. La crise sanitaire est venue ensuite stopper définitivement le championnat et le gel des descentes fut acté par la suite.

Le président bayonnais, Phillippe Tayeb, est revenu pour France Bleu Pays Basque sur la saison de ses joueurs. « On finit neuvième malgré l’arrêt brutal. On était repartis sur une belle dynamique. Il faut quand même rappeler qu’on a construit une équipe Top 14 en 3 semaines, l’exercice est très très compliqué. Même si vous avez tous les moyens du monde. »

 

Nouvelle saison, mêmes ambitions ?

Top 14 - Aviron Bayonnais : la nouvelle pelouse de Dauger, "un outil indispensable"
Crédits photo : France Bleu Pays Basque

Pour cette saison, les Bayonnais gardent un effectif assez similaire que celui de l’an passé. 12 joueurs sont prolongés dont le centre Peyo Muscarditz et le deuxième ligne Guillaume Ducat. Plusieurs départs sont quand même à déplorer. Le capitaine bayonnais, Antoine Battut intègre le staff et s’occupera de la touche tandis que l’arrière Julien Tisseron, 24 ans, va rejoindre Montpellier.

Côté arrivées, on en dénombre huit. Gaétan Germain, ancien arrière de Brive arrive en terre basque ainsi que Sam Nixon, pilier, en provenance de l’Angleterre et Bath.  John Ulugia, talonneur australien de Clermont fait également partie des nouveaux visages, tout comme Joe Ravouvou. Ce fidjien de 29 ans, arrive de l’équipe de rugby à 7 des « All Blacks » pour renforcer le poste d’ailier.

Un club qui veut grandir

Le président bayonnais est revenu également sur les futures ambitions du club pour les années à venir. Pour lui, le club doit être capable de grandir et accrocher les six premières places : « Il faut viser une place dans les 6. Ce serait la consécration et la récompense de tous les gens qui travaillent autour du club, de tous les gens qui aiment ce club. Je crois qu’on est sur la bonne voie. Il semble que le club a retrouvé de la sérénité, on est en train de travailler sérieusement sur des projets structurels qui sont indispensables pour l’évolution des joueurs, la performance, donc tous les voyants sont au vert. Maintenant, il faut que les résultats suivent. »

En tout cas, les dirigeants bayonnais mettent tout de leur côté pour se pérenniser dans l’élite et redevenir un club qui compte parmi les barragistes du mois de juin. Le stade Jean Dauger fait peau neuve pour accueillir ses joueurs en cette nouvelle saison. Une pelouse hybride a été installée pour faciliter le beau jeu des Basques et une nouvelle tribune a fait son apparition. De plus, pour faciliter un développement favorable de ses jeunes pousses, le club va se doter d’un nouveau centre d’entraînement, l’AB Campus. Livraison prévue pour le premier trimestre 2022.

 

Une petite préparation avant le commencement

En raison d’un virus arrivé en France au mois de janvier dernier, l’Aviron Bayonnais, comme l’ensemble des équipes sportives, ne peut réaliser une préparation digne de ce nom. Un match prévu ce samedi annulé contre l’UBB, une lourde défaite 33-19 contre la Section Paloise et un match nul (19-19) contre le SU Agen, ce vendredi dernier. Voilà le bilan de la préparation de Bayonne. Des conditions peu idéales pour des Bayonnais qui ont également connu deux blessures contre Agen. Maxime Lafarge et Peyo Muscarditz sont les joueurs concernés. La saison des hommes de Yannick Bru reprendra le dimanche 6 septembre contre Brive. Une rencontre diffusée sur Rugby +.

 

Le pronostic de la rédaction : 7e – 10e

Si les Bayonnais ont réussi avec brio leur retour en Top 14, la deuxième saison est toujours la plus compliquée. Mais les basques ont de la ressource et réussiront une nouvelle belle saison avec toujours une volonté de jouer un beau rugby. Une saison alléchante, qui selon nous ne permettra pas de décrocher une qualification pour les phases finales. On laisse cela pour les saisons suivantes côté basque.

 

Voilà une saison importante qui attend le peuple de Jean Dauger. Cette saison est un tournant pour Bayonne qui peut confirmer son installation progressive dans le wagon du Top 14 ou retomber dans ses travers et rejoindre la Pro D2. 

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here