En équipe

Top 14 : Avec la manière, le LOU croque le RCT

L’affiche du samedi soir opposait le LOU Rugby au RC Toulon. Les hommes de Pierre Mignoni, 7e, devaient l’emporter pour recoller à au moins une longueur de Toulon, 6e. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les Lyonnais ont pris les choses très à cœur.

 

Une première période à toute vitesse.

Engagement, envie, vitesse, voilà comment on pourrait qualifier cette première période des Lyonnais, tant ils ont été omniprésents et n’ont laissés peu de place aux Toulonnais. Après un coup d’envoi raté, ce sont pourtant les joueurs de Mayol qui vont avoir la première opportunité de la rencontre, suite à la première mêlée. Malheureusement, Carbonel va manquer cette pénalité de 50m. Les Lyonnais vont eux aussi avoir une mêlée à leur avantage, et au terme de trois minutes de jeu et de quatre turnovers, Colby Fainga’a va inscrire le premier essai de la rencontre (5-0, 9′), qui ne sera pas transformé. Le LOU impose son rythme à des Toulonnais sous pression, qui commettent beaucoup de fautes de main et donnent plusieurs pénalités à Jonathan Wisniewski (24′, 29′, 39′). Seul bémol du côté du LOU, la perte de balle dans les 22m est un problème à corriger, ce qui n’a pas empêché le 2e essai, signé Clément Laporte, à la 16e, transformé par la suite (12-0).

Le tournant de cette première période fut la double sanction à la 28′ : carton rouge contre le centre toulonnais Ma’a Nonu suite à un coup de coude au visage de Jean-Marc Doussain, qui lui va prendre un carton jaune suite à une obstruction volontaire sur le double champion du monde. Cette infériorité numérique va avoir des conséquences sur le déroulé de ce match. Les deux équipes rentrent aux vestiaires sur le score de 21-9.

 

Lyon déroule dans le deuxième acte

La deuxième mi-temps va commencer sur les chapeaux de roue pour les hommes de Pierre Mignoni puisque c’est Josua Tuisova qui va aller inscrire le troisième essai lyonnais, face à son ancien club (42′), transformé par son numéro 10 (28-9). Suite à un long dégagement de Carbonel qui couvre pourtant bien son en-but, Noa Nakaitaci va relancer depuis ses 22m, percer la défense toulonnaise pour finalement servir son centre Barassi dans les 22m de Toulon, qui va aller conclure cette formidable remontée de terrain, transformé par Jonathan Wisniewski (35-9, 46′). Le retard accumulé par le RCT est trop important et leur infériorité numérique les laisse complètement désemparés.

Heureusement pour Toulon, le LOU se met à la faute, notamment sur un placage jugé dangereux par Monsieur Ruiz d’Ivaldi sur Taofifenua. Le talonneur sera exclu 10 minutes ce qui va permettre à Toulon de jouer la pénaltouche. Cependan,t Toulon manque de réussite et va subir un nouveau revers quelques minutes plus tard, en se mettant également à la faute. Les deux équipes sont indisciplinées et c’est Toulon qui va le plus subir puisque c’est Colby Fainga’a qui va aller inscrire un doublé sur cette belle touche lyonnaise (56′, 40-9).

Toulon n’est pas en veine dans ces 20 dernières minutes. En effet, suite à une mauvaise relance de Carbonel qui va rendre le ballon aux Lyonnais, c’est encore une fois, Nakaitaci qui va relancer depuis ses 22m, en feintant le coup de pied, va servir Tuisova qui va poursuivre l’action avant de finalement servir Charlie Ngatai qui va aller marquer le sixième essai du LOU (63′, 45-9), transformé par Jean-Marc Doussain (47-9). C’est dix minutes avant la fin du match que les Toulonnais vont se réveiller et attaquer la ligne des 5m des hommes de Mignoni. Les joueurs de Collazo vont forcer plusieurs fautes successives des Lyonnais, qui vont être sanctionnés d’un carton jaune contre Vivien Devisme, qui a empêché un essai ; Monsieur Ruiz va également accorder un essai de pénalité ce qui va permettre aux Toulonnais de remonter à 47-16, à la 68′.

Cependant, malgré cet essai de pénalité, le mal est déjà fait et c’est Josua Tuisova qui va enfoncer le clou en inscrivant un doublé, ainsi que le septième essai du match, à la 72′ (54-16, après transformation). Les Toulonnais auront une dernière possibilité en toute fin de rencontre, mais l’essai de Dakuwaqa ne sera pas validé par Monsieur Ruiz, puisqu’il n’y a aucune certitude à ce que le ballon ait bien été aplati. Le score ne bougera pas et restera de 54-16.

 

Le LOU a pris sa revanche sur sa dernière opposition contre Toulon et avec la manière. Une large victoire qui permet aux Lyonnais de prendre la sixième place et d’avoir un goal-average plus qu’important et qui aura certainement son importance avant les phases finales. (crédit photo : sport.fr)

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire