Rugby

Top 14 : Montpellier ne s’en sort toujours pas

Chaque match est comme une finale : tel est l’état d’esprit du MHR, qui est mal en point dans ce Top 14, malgré le changement d’entraîneur et la mise à l’écart de 8 joueurs par Philippe Saint-André pour la rencontre face au LOU. Brouillons et incapables de se dépêtrer de la pression des hommes de Pierre Mignoni, les Héraultais ne récoltent qu’un point de bonus défensif au terme d’un match malgré tout tendu jusqu’au bout.

Le MHR commence bien son match

Renforcés par l’ex-ailier d’Agen Gabriel Ibitoye, les Montpelliérains démarrent bien leur rencontre en récoltant la première pénalité, convertie par Benoît Paillaugue (3-0, 5ème). Si les Lyonnais semblent empruntés, ils réussissent à revenir au score grâce à Léo Berdeu 4 minutes plus tard, sur pénalité (3-3, 9ème).

Le MHR, bien sur ses fondamentaux, prend l’ascendant sur ses adversaires et tente de les pousser à la faute suite à plusieurs incursions dans les 22 rhodaniens, sans toutefois trouver la faille. La volonté de mettre la main sur le match par les hommes de Saint-André n’est pas récompensée, et le LOU manque d’en profiter par Berdeu, qui connaît son premier échec de la soirée à la 22ème minute.

Dès lors, la pression s’inverse, et le MHR retombe dans ses travers en multipliant les maladresses, entre jeu au pied trop peu précis et incursions plus tranchantes des Lyonnais dans leur camp. Mais le LOU n’est pas plus inspiré que ses adversaires, et Haouas et Chaume récoltent un carton jaune suite à une nouvelle mêlée écroulée (30ème).

Montpellier arrive à profiter de ces espaces, sur un bon ballon porté où le MHR récupère une pénalité : Paillaugue ne se fait pas prier pour refaire passer son équipe devant au score (6-3, 35ème).

Si on sentait les Montpelliérains de mieux en mieux, le premier break est réalisé par le LOU, qui trouve la faille une première fois par Mignot, après une belle percée de Barassi et un bon relais de Couilloud, Ibitoye ne pouvant que constater les dégâts. Berdeu, peu en réussite, manque la transformation et l’occasion de mettre son équipe à l’abri d’une pénalité (6-8, 37ème).

La mi-temps est sifflée par Mr Charabas sur ce score étriqué de 6-8, entre deux équipes clairement pas en confiance et sans imagination.

Le LOU creuse l’écart et se fait peur en fin de match

Si Paillaugue arrive à remettre le MHR devant au score par une pénalité, le LOU était cependant bien décidé à accélérer dans cette seconde période pour creuser l’écart : le premier tournant de la rencontre arrivera quelques minutes plus tard suite à une action complètement folle.

Alors que le MHR multiplie les assauts devant la ligne des Rhodaniens, Bouthier n’arrive pas à s’entendre avec Serfontein, et perd la cuir sur les 5m. Le contre est alors terrible, est le LOU se retrouve avec une pénalité en sa faveur, que convertit Berdeu (9-11, 50ème).

Lyon domine et trouve des solutions

Sonnés, les Héraultais enchaînent les pépins, avec tout d’abord la sortie de leur capitaine Fulgence Ouedraogo sur protocole commotion, puis sur un essai assassin quelques secondes après la pénalité de Berdeu : un mouvement d’ampleur où les coéquipiers de Baptiste Couilloud balayent le terrain, avant de trouver la faille par Nakaitaci, qui déborde sur son aile gauche. Berdeu ne transforme pas (9-16, 52ème).

Les hommes de Saint-André semblent perdus sur le terrain, et n’arrivent plus à trouver la solution face à un LOU de plus en plus agressif. Enchaînant les pénalités et les mauvais choix, le MHR voit Fainga’a s’écrouler dans l’en-but après une nouvelle superbe action amorcée par Doussain et continuée par Mignot. La victoire ne semble alors plus pouvoir échapper aux protégés de Pierre Mignoni, qui s’envolent au score, avec un Berdeu qui rate sa troisième transformation du soir (9-21, 69ème).

Le MHR se réveille et se bat jusqu’au bout

La réaction du MHR est quasi-immédiate, avec Devergie qui aplatit suite à un ballon porté bien amené et dévastateur. Avec la transformation de Bouthier, les Montpelliérains sont boostés et recollent à seulement 5 petits points de Lyonnais plus timorés et sous pression (16-21, 72ème).

La dernière chance des Héraultais est donnée grâce à une pénalité obtenue sur mêlée dans les dernières secondes du match. La pénaltouche est trouvée à 5m de la ligne du LOU, qui tentent de trouver la faille sur un ballon porté. Mais la défense rhodanienne est efficace, et le MHR perd le cuir sur un dernier en-avant qui scelle la victoire des visiteurs sur cette rencontre à deux facettes.

Nouvelle contre-performance du MHR à domicile, et troisième défaite consécutive de l’ère Saint-André. Même s’ils récoltent un nouveau point de bonus défensif avec un état d’esprit retrouvé, les Héraultais sont à la peine et devront lutter jusqu’au bout de la saison pour se sauver et sortir de ce cauchemar, eux qui restent collés à cette 13ème place synonyme de barrage.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire