Rugby

Top 14 : le Castres Olympique frappe un grand coup face au LOU !

Impressionnant d’efficacité, le Castres Olympique s’est imposé dans ce choc face au LOU (37-29). Les Tarnais, emmenés par un Filipo Nakosi auteur de deux essais, réussissent une formidable opération en s’emparant de la 5e place du Top 14.

Ce vendredi soir au stade Pierre-Fabre, un doux parfum de phase finale régnait. Le Castres Olympique (7e) recevait le LOU (6e). Seulement un petit point séparait les deux formations avant le coup d’envoi. Les Tarnais, en forme olympique en 2021 avec neuf victoires en douze matchs, comptaient bien faire la grosse opération du week-end en dépassant les Lyonnais.

Ce choc électrique était aussi l’occasion de retrouver un duel explosif entre deux frangins. Principale arme offensive du Castres Olympique, Filipo Nakosi faisait face à son frère, Josua Tuisova, deuxième meilleur marqueur d’essais du Top 14.

 

Une leçon de réalisme à la Castraise !

Dès le début de ce choc, le Castres Olympique et le LOU mettent beaucoup d’intensité. Pourtant, les phases de jeu prometteuses sont entachées de multiples erreurs techniques. Très agressive, la défense castraise se met à la faute. Jean-Marc Doussain en profite pour ouvrir le score (0-3, 13e).

Les Tarnais réagissent immédiatement. Sur le coup d’envoi effectué par Thomas Combezou, les joueurs du Castres Olympique basculent sur l’aile gauche. Anthony Jelonch sert Filipo Nakosi en bout de ligne. Le trois-quart aile fidjien file aplatir dans l’en-but lyonnais (7-3, 14e). Dans son duel explosif avec son frère Josua Tuisova, le Castrais prend l’avantage.

Plus efficace dans la transmission du ballon, le Castres Olympique est bien plus tranchant offensivement que le LOU. L’indiscipline des coéquipiers de Mathieu Babillot ne leur permet pas de creuser véritablement l’écart.

Les joueurs du LOU restent au contact grâce à la botte de Jean-Marc Doussain (13-9, 32e). Les hommes de Pierre Mignoni tentent de réagir. Après une terrible séquence de jeu de près de trois minutes, les Lyonnais ne parviennent pas à déstabiliser la défense castraise.

Indisciplinés, les Lyonnais se mettent à la faute à quelques mètres de leur ligne. Une erreur fatale pour les Rhodaniens ! Spécialistes des pénalités jouées à la main, les Tarnais enfoncent le LOU par l’intermédiaire du pilier Wlifrid Hounkpatin (20-9, 39e).

Crédit Photo : Icon Sport

Castres terrasse le LOU !

Au retour des vestiaires, on assiste au même scénario que dans le premier acte. Les joueurs de Pierre Mignoni dominent clairement les débats sans réussir à concrétiser. Les Lyonnais réussissent finalement à trouver la faille grâce à un sublime essai de Baptiste Couilloud. Après une relance parfaite de Pierre-Louis Barassi, Josua Tuisova est trouvé en bout de ligne. L’ailier fidjien fait parler sa puissance avant de servir sur un plateau Baptiste Couilloud (20-19, 54e).

Les Castrais sont piqués au vif. En surnombre dans le camp du LOU, les hommes de Pierre-Henry Broncan, en profitent. Filipo Nakosi, en grande forme, parvient à aplatir dans l’en-but et signe un doublé (27-19, 58e).

Inarrêtables, les Tarnais assènent un véritable coup de massue aux Lyonnais. Sur une nouvelle attaque castraise, Thomas Combezou prend l’intervalle et transmet le cuir côté fermé à Bastien Guillemin qui file inscrire l’essai du bonus offensif pour le Castres Olympique (34-22, 63e).

Solides, les Castrais maîtrisent cette fin de match et Benjamin Urdapilleta en profite pour inscrire trois points supplémentaires (37-22, 67e).

Après la sirène, la machine à marquer du LOU, Josua Tuisova, inscrit un essai tout en puissance, privant au passage les Castrais du bonus offensif (37-29, 84e).

Crédit Photo : N.Luttiau/L’Equipe

Finalement, le Castres Olympique réussit une opération parfaite face à Lyon (37-29). Les hommes de Pierre-Henry Broncan récupèrent la 5e place du Top 14.

 

Crédit photo image de une : Icon Sport

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire