Rugby

Top 14 : le Racing dompte le Stade toulousain !

Le Racing 92 reprend sa marche en avant. Opposés aux tenants du titre toulousains, les Franciliens ont signé un match référence pour s'offrir une sixième victoire cette saison (27-18). Un succès qui permet aux joueurs de Laurent Travers de grimper sur le podium du Top 14.

 

Le Racing se devait de réagir, une semaine après une défaite embarrassante à la Paris La Défense Arena contre Montpellier (21-32). Avec pas moins de neuf joueurs formés au club dans leur XV de départ, les Franciliens comptaient bien rivaliser avec un Stade toulousain privé de ses (nombreux) internationaux.

Ce sont pourtant les visiteurs qui ont attaqué tambour battant cette rencontre, avec une charnière déterminée à mettre beaucoup d'intensité pour perturber la défense adverse. Si les Racingmen ont résisté aux premiers impacts, ce sont bien les Toulousains qui ont ouvert le score grâce à un essai en bout de ligne d'Arthur Bonneval (0-5, 8e). Inspirés, les hommes d'Ugo Mola ont pu s'appuyer sur un Zack Holmes en réussite pour compter jusqu'à dix points d'avance au quart d'heure de jeu (0-10, 17e).

Un premier break qui n'a cependant pas complètement rassuré l'entraîneur toulousain. Alors que ce dernier insistait sur la nécessité d'être dominant dans les zones de duels au micro de Canal Plus, son équipe a cédé seulement quelques minutes plus tard. Un essai de Palu à la suite à un pilonnage du Racing à cinq mètres de la ligne toulousaine a ainsi remis les locaux dans la partie (7-10, 18e). Une mésaventure qui a eu le mérite de réveiller les Rouge et Noir, dominateurs jusqu'à la fin du premier acte sans pour autant creuser l'écart au score (10-13).

 

Rien de sert de courir… Le Garrec est arrivé à point

Une fois l'orage passé, les Ciel et Blanc sont revenus sur le rectangle vert avec d'autres intentions. Après avoir perdu trois lancers en touche lors des 45 premières minutes, les Racingmen ont fait le choix d'allonger leur remise en jeu. Un pari qui a surpris la défense toulousaine et profité à Nolann Le Garrec, qui a pris à revers le rideau adverse pour s'en aller aplatir entre les perches (20-13, 49e).

La dynamique a alors changé de camp. Les Racingmen se sont appliqués à bien quadriller les espaces en défense et ont même été récompensés par un deuxième essai individuel de Boris Palu. Antoine Gibert n'a ensuite pas tremblé pour réussir un troisième coup de pied et reléguer les doubles champions de France en titre à 14 points (27-13, 54e). Impressionnant de maîtrise, le Racing ne concèdera plus grand chose aux partenaires d'un Maxime Médard pourtant très actif, si ce n'est un dernier essai de Tolofua à huit minutes du terme (27-18, 72e).

Une semaine après leur déroute contre les Cistes, les Ciel et Blanc réalisent donc un match plein et se rassurent avant la période de doublons. Les Franciliens pointent désormais à la troisième place du championnat avec 24 points, soit quatre d'avance sur La Rochelle, 7ème. Un Stade toulousain trop indiscipliné laisse lui sa place de leader à l'Union Bordeaux-Bègles, solide vainqueur de Clermont samedi soir (25-9).

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début