Rugby

Top 14 : le Stade français bat Montpellier et entretient ses espoirs de top 6 !

Quatre à la suite pour le Stade français Paris ! À Jean-Bouin, les Parisiens sont venus à bout de Montpellier (32-10) pour revenir à égalité des premiers qualifiés virtuels pour les phases finales du Top 14.

 

Paris se savait en mission avec la réception du prochain finaliste de la Challenge Cup, Montpellier. Condamnés au succès pour continuer de croire en leurs chances de qualification pour les phases finales, les Parisiens ont idéalement entamé leur rencontre, en récoltant une pénalité sur la première action de la rencontre (3-0, 2e). Sous une pluie battante, les deux équipes ont éprouvé des difficultés à enchaîner les temps de jeu, commettant régulièrement des fautes au sol. Si les Montpelliérains ont rapidement réagi par l’intermédiaire de leur ouvreur Louis Foursans (3-3, 9e), les locaux ont peu à peu investi le camp des Cistes passé le quart d’heure de jeu, jusqu’à trouver une première fois l’ouverture avec un essai de Naivalu (8-3, 30e). Bien aidés par un carton rouge adressé à Grégory Fichten pour un mauvais geste à l’encontre de Nicolás Sánchez, les hommes de Quesada ont assommé leurs adversaires avec un deuxième essai juste avant la pause (15-3, 37e). Très en vue ces dernières semaines, James Hall a percé le dernier rideau adverse pour s’offrir un troisième essai personnel cette saison. En difficulté dans le jeu, les coéquipiers de Loïc Godener s’en sont remis à leurs individualités et à quelques éclairs de génie pour se détacher au tableau d’affichage.

 

Paris à l’usure

Même scénario en début de deuxième période, où malgré leur supériorité numérique, les Soldats roses ont eu du mal à enchaîner les séquences offensives tranchantes. Pire, ils ont vu les visiteurs recoller au score après une interception de Romain Macudry, conclue par un essai (15-10, 60e). Paris a reculé, jusqu’à offrir une possibilité aux hommes de Saint-André de revenir à deux petits points. Une occasion manquée par Chaudanson, qui a eu bien des conséquences sur la suite de la rencontre. Seulement quelques minutes plus tard, les Parisiens ont triplé la mise par l’intermédiaire de Veainu (20-10, 61e).

Sans doute éprouvés par l’enchaînement des rencontres ces derniers jours, les Montpelliérains ont connu une fin de match compliquée. Naviguant dans la défense adverse à dix minutes du terme, Nicolás Sánchez a créé un décalage pour Alex Arrate, qui en a profité pour inscrire le quatrième essai de son équipe (27-10, 69e). Une réalisation qui a remis les Parisiens dans les clous du point de bonus offensif. Les locaux se sont même offerts le luxe d’inscrire un cinquième et dernier essai en force, à la sirène (32-10, 80e).

 

Le Stade français glane là une victoire importante dans la course au top 6, et répond aux victoires de l’UBB contre Castres, de La Rochelle contre Agen (59-0) et du LOU face à Brive (24-7). Les joueurs du club de la capitale reviennent à hauteur de Toulon à la sixième place du classement (62 points).

 

Crédit photo : Icon Sport

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire