Rugby

Top 14 : le Stade français écrase le LOU et continue de rêver

Danty SF

Pour la 25e journée de Top 14, ce vendredi, le Stade français recevait le LOU au stade Jean-Bouin. Un match aux allures de dernier espoir pour les six premières places, que les Parisiens ont remporté avec la manière (46-27).

 

Ce vendredi, l’ouverture de la 25e journée de Top 14 avait des allures de dernière chance pour l’accession au top 6 tant convoitée. Le Stade français (7e) recevait au stade Jean-Bouin le LOU (9e). Si les deux équipes n’ont pas leur destin en main, elles se devaient quand même de gagner ce soir pour continuer d’y croire.

 

Avantage Stade français

Dans le couloir, on pouvait assister à une extrême concentration des acteurs de ce match. Une concentration qui s’est traduite par un début de partie rythmé, notamment du côté des Parisiens. Ce sont d’ailleurs eux qui ouvrent le score, grâce à Joris Segonds, dès la deuxième minute (3-0). Les Lyonnais répondent par le premier essai du soir, de Baptiste Couilloud, cinq minutes plus tard (3-5). Mais ces derniers vont multiplier les petites fautes, qui permettent à Segonds de trouver les perches par deux fois (9-5, 12e). Sur leur lancée, les locaux vont encore creuser l’écart. Servi par Macalou, Sefa Naivalu marque le premier essai stadiste (16-5, 19e).

Mal embarqué, Lyon réagit tout de même. Le capitaine rhodanien, Dylan Cretin, bénéfice d’une superbe percée de Barassi pour réduire la marque (16-10, 23e). Néanmoins, les hommes de Pierre Mignoni laissent filer des points, à l’image des deux transformations loupées de Jean-Marc Doussain. Si le rythme diminue à l’approche de la mi-temps, le LOU tient bien le ballon. Malgré une nouvelle pénalité de Segonds (19-10, 33e), Doussain règle enfin la mire et ramène son équipe à six longueurs à la pause (19-13, 40e).

 

Les Parisiens en patrons

La seconde période démarre fort pour le Stade français, qui fait à nouveau le break face à son adversaire du soir. Après une nouvelle pénalité de Segonds (22-13, 47e), Telusa Veainu réceptionne une passe de grande classe de Waisea et s’en va marquer le deuxième essai parisien (29-13, 50e). Juste avant l’heure de jeu, le proverbe « jamais deux sans trois » se vérifie au détriment du LOU. Le club parisien inscrit un troisième essai par James Hall, et prend 23 points d’avance (36-13, 55e).

Groggy, les Lyonnais n’ont plus le choix et doivent vite réagir. Et c’est ce qu’ils vont faire de fort belle manière ! Tout d’abord grâce à un essai de Toby Arnold, puis par un autre de Charlie Ngatai, tous deux transformés par Jonathan Wisniewski (36-20, 66e). Cependant, le Stade ne faiblit pas et profite des erreurs lyonnaises. Si Segonds inscrit une énième pénalité (39-27, 69e), c’est le doublé de Naivalu qui finit d’achever les espoirs rhodaniens (46-27, 73e). On en restera là dans ce match.

 

Score final, 46 à 27 en faveur du Stade français. Les Parisiens se sont imposés en patrons ce soir. En enchaînant une quatrième victoire consécutive en championnat, les hommes de Gonzalo Quesada peuvent espérer atteindre les phases finales. Ce n’est plus le cas du LOU qui, avec cette défaite, ne peut plus accéder au top 6.

 

Crédit photo une : L’Équipe

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire